• Les perspectives économiques passent dans le vert
  • Augmentation des prix attendue dans l’immobilier résidentiel et baisse dans l’immobilier affecté au commerce et les surfaces de bureaux
  • Les centres économiques très demandés: Zurich plébiscité, le Tessin boudé

 

Cette année, les acteurs du marché des placements immobiliers sont bien plus optimistes quant à l’évolution de l’économie et des prix que durant l’année de pandémie 2020. Encore pessimistes l’an dernier sur l’évolution économique et pariant sur la stabilité des prix immobiliers sur les douze prochains mois, ils sont beaucoup plus confiants cette année. Tant et si bien que le Swiss Real Estate Sentiment Index (sresi®) qui traduit les attentes des investisseurs, des promoteurs et des évaluateurs a grimpé en l’espace d’un an de -13,1 points, sa valeur plancher historique, à +63,7 points, sa nouvelle valeur record.

Development Overall Index

Cliquez sur l'image pour agrandir le graphique.

Les perspectives économiques passent dans le vert

Le revirement des participants du marché quant aux perspectives économiques est flagrant. Il y a encore un an, les investisseurs immobiliers professionnels s’attendaient à une dégradation économique suite à la propagation de la pandémie de COVID. De ce fait, le sous-indice sresi sur la situation économique avait chuté à -73,8 points. Aujourd’hui, l’image est différente: l’indice sur la situation économique est à +63,8 points, les participants du marché tablent donc sur une évolution bien plus positive de l’économie sur les douze prochains mois. «Jusqu’à présent, la crainte d’un ralentissement économique déclenché par la pandémie s’est révélée peu justifiée pour la Suisse et a cédé le pas à l’optimisme. L’économie suisse s’est montrée plus résistante que les participants du marché ne l’avaient espéré», explique Beat Seger, associé et expert immobilier chez KPMG.

D’autres hausses des prix dans l’immobilier résidentiel

La deuxième composante du Swiss Real Estate Sentiment Index, à savoir l’évolution des prix attendue des placements immobiliers, s’est elle aussi fortement redressée par rapport à l’année précédente – de +2,1 points à +63,7 points. Pour les acteurs du marché suisse des placements immobiliers, les prix devraient donc augmenter au cours des douze prochains mois. 1% seulement des participants du marché s’attend à une baisse des prix.

L’augmentation prévue des prix de l’immobilier résidentiel atteint un nouveau pic, à +119,2 points (2020: +68,0 points), une valeur qui révèle à quel point les participants du marché considèrent encore plus que jamais le segment de l’immobilier résidentiel comme le placement immobilier à privilégier. Cette tendance se lit également dans la raréfaction des opportunités d’investissement appropriées: l’indice de l’offre en immobilier résidentiel a reculé de -108,0 points en 2020 à -137,1 points cette année.

Baisse des prix attendue pour les immeubles affectés au commerce et les surfaces de bureaux

Les prévisions de prix pour les immeubles affectés au commerce se sont bien redressées après avoir atteint leur niveau le plus bas l’année dernière (-146,8 points), mais restent dans le négatif à -82,3 points. Du côté des surfaces de bureaux, les acteurs du marché prévoient une légère baisse des prix (indice des prix à -32,8 points). Même si l’impact sur la demande a été largement débattu, l’évolution à la baisse des prix des surfaces de bureaux s’est avérée moins forte qu’en 2020. «Les utilisateurs ont déjà intégré les nouvelles donnes, si bien que les réductions de surface ne sont plus au cœur des priorités», explique B. Seger.

Pour l’immobilier affecté au commerce, les participants du marché estiment tout juste suffisante l’offre en possibilités d’investissement appropriées (+16,8 points). Pour les surfaces de bureaux, ils s’attendent à une offre un peu moins fournie (indice de l’offre de -10,1 points).

Les centres économiques encore plus recherchés – le Tessin boudé

Les acteurs du marché parient encore sur de nettes hausses des prix pour les régions de Zurich et du lac Léman. La Suisse centrale et du Nord-Ouest restent attrayantes pour les investisseurs immobiliers. Ici aussi, les prévisions de prix ont augmenté par rapport à 2020. Concernant l’Espace Mittelland, les investisseurs s’attendent à une stabilisation des prix, la première depuis dix ans. Du côté de la Suisse orientale, les prévisions de prix ne sont que légèrement négatives. S’il a regagné du terrain par rapport à l’année dernière, le Tessin continue d’afficher des prix attendus négatifs, probablement le résultat d’une combinaison entre dynamique économique limitée et extension de l’offre.

Price Expectation Index

Cliquez sur l'image pour agrandir le graphique.

Les emplacements centraux toujours plébiscités

Si les hausses des prix attendues devaient être modérées l’année dernière pour les emplacements centraux, les participants du marché s’attendent à un renchérissement marqué pour cette qualité d’emplacements cette année. L’indice des prix pour les emplacements centraux a progressé de +75,2 points à +109,8 points sur une année. Contrairement à 2020, les investisseurs immobiliers parient sur une hausse des prix dans les centres moyens et les agglomérations (indice des prix: +55,4 points). L’évolution devrait rester négative pour les emplacements périphériques. Mais de l’avis des sondés, le recul par rapport à l’an dernier devrait être modéré (indice des prix: -32,4 points).

Vous pourrez trouver des informations complémentaires ainsi que l’étude détaillée à l’adresse: www.kpmg.ch/sresi

Méthodologie

Le KPMG Swiss Real Estate Sentiment Index (sresi®) sert d’indicateur précoce pour les évolutions attendues sur le marché suisse des placements immobiliers. L’indice principal est généré sur la base de l’évaluation de l’évolution économique et de l’évolution des prix sur le marché des place-ments immobiliers. L’indice agrégé pondère à 20% les estimations relatives à la conjoncture éco-nomique et à 80% celles sur l’évolution des prix immobiliers. Les sous-indices reflètent les évalua-tions des acteurs du marché pour certains segments de marché et certaines utilisations. La collecte des données a eu lieu pour la première fois en 2012 et est réitérée chaque année pour la réalisation de l’indice, ce qui permet de comparer les estimations du marché sur la durée. Environ 300 investisseurs et évaluateurs en immobilier actifs sur le marché suisse des immeubles de placement ont participé au sondage de cette année. Les sondés représentent un volume de placement et d’évaluation de plus de CHF 300 milliards. Le sondage a été effectué entre 6 juillet 2021 et 30 août 2021.

Apprenez-en plus

Des sujets intéressants pour vous: