close
Share with your friends
Stéphane Garino, Président de l’OECM et Associé KPMG Monaco, fait le point sur le rôle des experts-comptables pendant la crise du COVID19.

Les Experts Comptables de Monaco face à la crise Les Experts Comptables face à la crise

Interview : les Experts Comptables de Monaco face à la crise sanitaire et économique

Interview de Stéphane Garino, Président de l’OECM et Associé KPMG Monaco.

Stéphane Garino, Président de l’Ordre des Experts Comptables de Monaco et Associé KPMG Monaco, a été interrogé par la chaîne de télévision d'information nationale monégasque Monaco Info pour faire le point sur le rôle des experts-comptables pendant la crise du COVID19.

Les experts-comptables, "soignants des entreprises"

Stéphane Garino met en avant la complexification de l'accompagnement des clients dans le contexte d'une crise sanitaire et économique qui dure plus longtemps qu'anticipé initialement : "Nous sommes un peu les soignants de ces personnes morales, les entreprises, donc nous devons être à leurs côtés coûte que coûte", souligne-t-il notamment.

L'OECM, moteur de la transition numérique vers le télétravail

En ce qui concerne le télétravail, Stéphane Garino estime que sa mise en place a été facilitée par la transition digitale existante dans chez les experts-comptables qui "travaillent déjà à l'appui des outils numériques, de la numérisation des documents que l'on doit traiter, ou des travaux à distance que l'on peut faire avec nos clients et que l'on avait déjà organisé préalablement à la crise".

"L'Ordre des Experts comptables est très proche de de l'équipe de Frédéric Genta" (NB : le délégué interministériel chargé de la transition numérique de la Principauté de Monaco), "pour essayer d'être aussi moteur de la mise en place d'outils de dématérialisation et de transition numérique pour toute la profession et nos clients", indique Stéphane Garino. 

Le rôle clé de l'OECM auprès des entreprises et des salariés aux côtés de l'état monégasque

Face à la charge de travail alourdie par les demandes d'aides et les documents afférents à completer dans l'urgence, Stéphane Garino souligne que l'OECM a été "très présent auprès du gouvernement dans l'ensemble des réunions ou des commissions qui se sont tenues pour des prises de décision dans le cadre de la CARE ou du fonds de garantie de l'état".

Le Conseil de l'Ordre des Experts Comptables avait travaillé en coordination étroite avec les législateurs monégasques qui ont pu réagir promptement avec la création de lois spécifiques.

Ces lois ont ainsi grandement aidé à répondre à la situation d'urgence et les difficultés rencontrées par les entreprises, en particulier durant la période cruciale de clotûre des comptes au début de la crise sanitaire.

"La grande difficulté, c'est l'inconnu"

"La grande difficulité que l'on rencontre tous c'est l'inconnu", indique Stéphane Garino, "que ce soit en termes de licenciements, de maintien de l'emploi, les bugets, les évolutions du chiffre d'affaires et de la trésorerie".

Reprenant l'analogie du rôle des experts comptables en tant que "médecin des entreprises" Stéphane Garino conclut : "On est là pour maintenir en vie au maximum les entreprises pour une reprise que l'on espère la plus rapide possible, (...) et on est surtout là auprès des salariés qui passent des moments difficiles", et les aider à faire face à "la pression des clients et de l'environnement dans lequel on évolue aujourd'hui".

Nous contacter