Enquête Globale : la fraude dans le secteur bancaire - KPMG Monaco
close
Share with your friends
Vertical colourful texture

La fraude : une menace globale protéiforme

La fraude : une menace globale protéiforme

Dans le contexte d'un paysage bancaire mondial en profonde mutation, où les réseaux de succursales se réduisent, les volumes de paiements numériques augmentent et où les paiements sont traités en quelques secondes, les fraudeurs ne manquent pas de créativité pour découvrir et exploiter de nouvelles façons d'escroquer les banques et dévaliser leurs clients.

L'enquête sur la fraude bancaire mondiale a été menée pour offrir une perspective globale des moyens mis en œuvre par les banques pour faire face aux menaces de fraude en interne comme en externe.

Les répondants à l'enquête KPMG ont été interrogés sur les tendances en matière de typologies de fraude, les défis auxquels ils font face pour atténuer les menaces, leur vision de la sécurité à l'ère du numérique et enfin la manière dont ils structurent leurs équipes et déploient des ressources pour optimiser leurs efforts de gestion des risques de fraude.

Les banques doivent être agiles pour faire face aux nouvelles menaces et adopter de nouvelles approches et technologies pour prédire et prévenir la fraude.

Points clés de l'enquête KPMG

  • Plus de la moitié des répondants au sondage ont globalement connu une augmentation à la fois de la valeur totale et du volume de la fraude externe. La multiplication des typologies de fraude au niveau mondial de 2015 à 2018 inclut l'usurpation d'identité et la prise de contrôle de compte, la cyberattaque, la fraude en l'absence de carte et les escroqueries liées aux transferts d'argent instantanés sans possibilité de recours (push payment).
  • Une grande majorité de répondants ont globalement déclaré que le coût total, le coût moyen et le volume de la fraude interne détectée par les employés internes restaient inchangés ou avaient diminué. Cela peut toutefois ne pas refléter la réalité du coût de la fraude interne. De nombreuses fraudes externes ont pour origine une personne travaillant à la banque.
  • Plus de la moitié des répondants récupèrent moins de 25% des pertes liées à la fraude; démontrant que la prévention de la fraude est la clé. Les banques investissent dans les nouvelles technologies pour lutter contre la fraude.
  • Dans toutes les régions du monde, les banques interrogées ont estimé que les cyberattaques constituaient le principal défi en matière de risque de fraude.
  • Les banques observent globalement une tendance croissante aux escroqueries. Les fraudeurs manipulent et contraignent les clients à effectuer des paiements en contournant les contrôles bancaires.
  • Les clients jouent un rôle clé dans la prévention et la détection des activités frauduleuses sur leurs comptes, en particulier pour réduire les pertes liées aux escroqueries. Il faudrait donc augmenter le niveau d'information des clients concernant la fraude et les escroqueries courantes.
  • L’Open Banking -  l’ouverture des systèmes d'information des banques et le partage des données clients notamment par API - est considéré par les banques comme un défi majeur en matière de risque de fraude, les banques du monde entier étant prêtes à virtuellement ouvrir leurs portes à des tiers pour accéder aux données de leurs clients.
  • Les fraudeurs deviennent de plus en plus sophistiqués et peuvent rapidement changer et adapter leurs approches. Les banques doivent être agiles pour faire face aux nouvelles menaces et adopter de nouvelles approches et technologies pour prédire et prévenir la fraude.

KPMG GLD & Associés Monaco vous aide à relever les défis de votre groupe ou entreprise en matière de croissance, de gestion des risques et de gouvernance, incluant toutes les problématiques liées à la fraude et la sécurité du secteur bancaire.

Contactez-nous pour en savoir plus sur nos expertises et échanger sur vos besoins.

Nous contacter

D'autres actualités sur le site