Risque digital : de la méfiance à la confiance - KPMG Monaco
close
Share with your friends
La sécurité des consommateurs, valeur clé de la stratégie de transformation digitale.

Risque digital : de la méfiance à la confiance

Risque digital : de la méfiance à la confiance

L'économie de la confiance

Dans le sillage de nouvelles législations toujours plus protectrices de la confidentialité et de la vie privée des consommateurs dans l’espace numérique - notamment via le RGPD (Règlement général sur la protection des données) européen - les consommateurs sont de plus en plus informés de la valeur de leurs données et des cyber-risques associés.

Au fur et à mesure que cette prise de conscience se répand, leurs attentes en matière de confiance et de sécurité numérique augmentent de pair. 

Cela a eu pour effet de créer un «fossé de confiance» entre les consommateurs et les entreprises. Pour les organisations avant-gardistes, cela représente cependant une occasion de repenser leur relation avec leurs consommateurs en mettant la confiance au cœur de celle-ci.

Le rapport KPMG Consumer Loss Barometer 2019 (PDF 2.6 MB / en anglais) se concentre sur la compréhension du fossé existant en matière de cyber sécurité entre les attentes des consommateurs et les mesures réelles des entreprises.

Le rapport met notamment en exergue l’impérieuse nécessité de se concentrer sur la hiérarchisation des priorités et sur la manière dont les principales entreprises intègrent la cyber sécurité dans leurs programmes de transformation digitale.

La prise de conscience des nouvelles attentes des consommateurs, et des mesures permettant de combler les lacunes dans ce domaine, peut aider à générer de la confiance et à stimuler la croissance des entreprises.

» Télécharger le rapport KPMG Consumer Loss Barometer 2019 (PDF 2.6 MB / en anglais)

Points clés du rapport "Consumer Loss Barometer 2019"

  • Valeur au sein de l'organisation : La grande majorité (83%) des répondants au RSSI informe le conseil au moins une fois par trimestre ou par an, démontrant ainsi que les dirigeants considèrent désormais les menaces à la cyber sécurité comme un risque important pour la croissance de l'entreprise. Mais lorsque le cyber risque est occulté de la chaîne de valeur du commerce numérique, un écosystème de confiance n'est pas créé et une opportunité commerciale significative est manquée.
  • « Cloud » et appareils connectés (IoT) : 75% des consommateurs estiment que des mesures de sécurité et de confidentialité supplémentaires devraient être intégrées à la conception de leurs appareils connectés. Inversement, seuls 35% limitent l'utilisation de données personnelles sensibles sur leurs appareils et sont disposés à payer un prix plus élevé pour des appareils plus sécurisés.
  • Technologies mobiles : 75% des consommateurs se disent préoccupés par le vol ou l'utilisation abusive des informations personnelles collectées par leur appareil mobile et par les applications (78%) sur leurs téléphones. Les fabricants d'appareils mobiles et les fournisseurs de réseau peuvent se différencier en renforçant la confiance des consommateurs dans les canaux numériques, et non uniquement dans les produits et services mobiles qu'ils fournissent.

Points clés sectoriels

  • Services financiers : près de la moitié (48%) des consommateurs estiment que leurs institutions financières ont la responsabilité totale ou conjointe de garantir la sécurité des appareils mobiles utilisés pour les opérations bancaires. Peu importe si les institutions financières le considèrent comme leur responsabilité, elles doivent montrer qu’elles prennent au sérieux la sécurité des informations personnelles de leurs clients.
  • Automobile : 56% des consommateurs craignent que leur voiture ne soit piratée, tandis que 73% craignent d'être piratés dans les cinq ans. Les constructeurs automobiles sont tenus pour responsables de la confiance dans un écosystème complexe - où les concessionnaires, les fournisseurs de logiciels, les fournisseurs de matériel, les services de télécommunications et, in fine, les consommateurs, ont tous des perspectives différentes sur le rôle qu’ils jouent dans la sécurité des véhicules.
  • Commerce : statistique inquiétante, les consommateurs craignent plus les entreprises de commerce (71%) que les pirates informatiques (68%) en matière d’abus de leurs informations personnelles !  Cela met en évidence le manque de confiance de la société contemporaine envers les entreprises, une donnée que ces dernières doivent donc impérativement prendre en compte pour faire évoluer de manière positive la confiance du public.

Nous contacter