close
Share with your friends

La valeur et le volume des transactions sont restés faibles au deuxième trimestre de l’année 2019 en Asie, loin du rythme record de l’année dernière. Cette performance médiocre reflète l’absence persistante de nombres significatifs de plus de 100 millions de dollars d'accords de grande taille en Chine pour le deuxième trimestre consécutif.

Le ralentissement persistant des transactions en Chine reflète probablement le différend commercial en cours entre les États-Unis et la Chine et une augmentation correspondante de la prudence des investisseurs.

Trends to watch for in Asia

En ce qui concerne le troisième trimestre de l’année 2019, le secteur de la technologie dans l'éducation (edtech) et la distribution en ligne de produits alimentaires et de produits alimentaires seront des secteurs à surveiller en Inde. Par exemple, CloudKitchens, fondé par l’ancien PDG d’Uber, Travis Kalanick, permet aux restaurants proposant uniquement des livraisons d’installer des cuisines et d’éviter les dépenses et les risques associés aux points de vente physiques. Ces types de solutions devraient voir augmenter les investissements en Inde.

Si rien ne laisse présager que le différend commercial Chine-États-Unis sera résolu, les investissements de capital-risque en Chine pourraient continuer à être lents, bien que l'IA, les technologies de la santé et d’autres secteurs hautement prioritaires seront probablement à même de contrebalancer toute tendance baissière.

Venture financing in Asia
Nitish Poddar quote
Asia in Q2