Le Net Zero Readiness Index 2021 (NZRI) de KPMG est le premier indice mondial permettant d’évaluer le degré de maturité des Etats pour atteindre l’objectif zéro carbone d’ici 2050. A l’ouverture de la COP26, cet indicateur qui mesure l’état de préparation de 32 pays pour faire face aux défis climatiques révèle les enseignements suivants :

— Six pays européens se placent en tête de la première édition de l’indice NZRI : la Norvège n°1 et la France n°6 après le Royaume-Uni, le Danemark, la Suède et l’Allemagne ;
— Le mix énergétique français, les politiques environnementales et la démarche citoyenne dédiée au climat contribuent à ce bon classement de la France ;
— L’index établit un lien entre prospérité des pays et niveau des investissements consentis pour l’atteinte effective de l’objectif zéro carbone.

Les observations de tous les pays étudiés montrent que si le secteur financier prend de plus en plus en compte le risque climatique dans ses décisions d'investissement, les gouvernements ont un rôle essentiel à jouer pour améliorer l'accès à ces financements en créant des environnements favorables tels que des stratégies, des politiques et des cadres réglementaires de financement durable. L’index NZRI montre également l’importance d’une coopération étroite entre les pouvoirs publics, le secteur privé et le secteur financier comme clé de succès des principales initiatives de décarbonation.

La France, une référence mondiale sur l’objectif neutralité carbone

Après le Danemark, la Suède et immédiatement après l’Allemagne, la France est le quatrième Etat de l’Union européenne le plus mature sur le plan de la neutralité carbone et le sixième au niveau mondial.

Selon l’index KPMG Net Zero Readiness Index 2021, plusieurs atouts concourent à qualifier un niveau avancé de la préparation française :

  • La France affiche une date cible à 2050 pour l’atteinte de son objectif zéro carbone ;
  • La France figure au quatrième rang pour la préparation nationale comme pour sa stratégie nationale d’émissions, au troisième rang en termes de politiques environnementales favorables, au huitième rang pour ce qui concerne sa notation sectorielle globale, le secteur des transports se hissant au cinquième rang ;
  • La Convention Citoyenne pour le Climat et le tirage au sort de 150 citoyens sont retenus par l’index comme une démarche innovante ;
  • La France est l’un des premiers pays européens à développer une stratégie nationale d'hydrogène propre.
  • L'énergie nucléaire et les énergies renouvelables, y compris l'éolien offshore, signifient que 91 % de l'électricité est à faible émission de carbone ;

La dynamique des pays européens en matière de décarbonation s’explique pour partie par l’alignement supranational des politiques cibles des Etats de l’Union européenne. L’index pointe également une plus grande agilité de l’échelon local pour bâtir des stratégies de décarbonation, notamment au niveau des régions et des villes.
 

La coopération entre secteur privé et pouvoirs publics comme clé du succès

L’index compare les progrès d'une sélection de pays dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre et évalue leur état de préparation et leur capacité à atteindre leur objectif de neutralité carbone d'ici 2050.

L’index KPMG relève que l’une des clés pour l’atteinte de l’objectif zéro carbone repose sur une coopération étroite entre les pouvoirs publics, le secteur privé et le secteur financier, en prenant appui sur une adhésion des opinions publiques.

Par ailleurs, les entreprises estiment avoir besoin de plans, de politiques et de mécanismes de soutien clairs de la part des gouvernements pour mettre en œuvre la transformation au niveau sectoriel. L’index indique d’ailleurs que les pays en tête du classement sont ceux qui disposent d’un niveau de préparation avancé dans certains domaines comme l’électricité, l’industrie, les transports, les bâtiments ou l’agriculture ; soit des domaines pour lesquels les politiques publiques ont une importance majeure.
 

Un lien clair entre prospérité des Etats et niveau d’investissement dans l’objectif neutralité carbone

L’indice NZRI établit cette corrélation entre la prospérité des pays étudiés par KPMG et la volonté d'atteindre le zéro carbone, soulignant la nécessité d'intensifier la mobilisation internationale, l’établissement de coopérations solidaires et le soutien aux économies en développement.

Cette globalisation de l’objectif à la neutralité carbone est clé alors que les informations recueillies auprès de tous les pays constituant le panel du Net Zero Readiness Index 2021 montrent que les investisseurs intègrent de plus en plus le risque climatique dans leurs arbitrages mondiaux d'investissement et de prêts.

Les gouvernements ont un rôle essentiel à jouer dans l'amélioration de l'accès à ce financement en créant des environnements favorables tels que des stratégies, des politiques et des réglementations de finance durable.

A ce stade, la capacité globale réelle de tous les Etats à délivrer les efforts et les stratégies nécessaires demeure en 2021 le point faible pour tendre au niveau mondial vers le zéro carbone. Les États aux PIB élevés et disposant donc d’une réelle force économique ne sont d’ailleurs pas les mieux placés.
 

L’étude NZRI met en évidence l’importance du rôle de l’entreprise comme partenaire n°1 de l’objectif zéro carbone pour notre Planète. Le changement climatique est le défi existentiel auquel l’humanité est confrontée. Nous commençons à voir les entreprises adopter une approche plus proactive pour atteindre leurs objectifs de décarbonisation. La COP26 est le moment d'apprendre les uns des autres et de veiller à ce que tous les acteurs de l’économie adoptent une approche collaborative axée sur l'action pour relever le défi climatique et contribuer à faire de Net Zero une réalité. Chez KPMG, nous avons annoncé début octobre un plan d’investissement mondial de 1,5 milliard de dollars au cours des trois prochaines années pour accélérer le développement de solutions à impact positif et contribuer concrètement à la transformation sociale, sociétale et environnementale.

Anne Garans
Associée, Responsable Sustainability Services

Prenant appui sur 103 indicateurs clés à l’atteinte de l’objectif zéro carbone, un double classement émerge : le classement des 25 pays les plus performants, et le classement des 7 pays appelés à progresser.

Le classement des 25 premiers pays du NZRI

1) Norvège

2) Royaume-Uni

3) Suède

4) Danemark

5) Allemagne

6) France

7) Japon

8) Canada

9) Nouvelle-Zélande

10) Italie

11) Corée du Sud

12) Espagne

13) Hongrie

14) États-Unis d'Amérique

15) Singapour

16) Chili

17) Australie

18) Brésil

19) Pologne

20) Chine

21) Malaisie

22) Argentine

23) Mexique

24) Turquie

25) Emirats Arabes Unis

Méthodologie

Le Net Zero Readiness Index (NZRI) est un indicateur créé par KPMG pour mesurer l’état de préparation de 32 pays à l’objectif zéro émission de gaz à effet de serre en 2050. Les pays qui composent le panel de KPMG ont été choisis parmi les membres du G20, les pays invités aux sommets du G20, qu’il s’agisse de pays émergents ou de pays développés, les membres de l’OPEP et les pays qui affichaient des objectifs zéro émission au moment où KPMG construisait sa méthodologie. Pour chacun des 32 pays, KPMG examine 109 indicateurs clés sur le chemin du zéro émission. Ces indicateurs concernent à la fois l’état de préparation du pays (objectifs de décarbonation, performances passées…) et des secteurs les plus émetteurs (énergie, transports, construction et agriculture). KPMG se base sur la définition du net zéro donnée par le World Resources Institute. Cela implique de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées aux activités humaines à un niveau aussi proche que possible de zéro. Les émissions qui subsisteraient devraient être équilibrées par un volume équivalent de destruction de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Cela permettrait ainsi de neutraliser l’effet des activités humaines sur le climat de la planète. Le gaz à effet de serre visé prioritairement par l’Index est le dioxyde de carbone produit par la combustion des énergies fossiles mais les émissions de méthane et de protoxyde d’azote sont aussi incluses.

Télécharger le PDF

Net Zero Readiness Index



Télécharger le PDF (8.6 MB) ⤓




Dans les médias

Care news | 20 novembre 2021

Neutralité carbone : la France dans le Top 6 des leaders mondiaux

La Tribune | 03 novembre 2021

COP26 : la France est-elle aussi exemplaire que l'affirme Emmanuel Macron ?

MSN France | 03 novembre 2021

Neutralité carbone : une étude classe la France parmi les pays les plus en avance



Aller plus loin