close
Share with your friends

Une dynamique de croissance confirmée

Entre 2017 et 2019, les fonds levés par les entreprises du Top Tech Tomorrow, qui intègre plus de 500 sociétés technologiques d’origine française, sont passés de 1,4 à 4 milliards d’euros, le ticket moyen évoluant de 14,7 à 20,7 millions d’euros. Ces résultats témoignent de l’attractivité de la French Tech aux yeux des investisseurs. Plus remarquable encore : la crise du Covid-19 n’a eu que peu d’impact sur les levées de fonds du premier semestre 2020, avec 2,3 milliards d’euros de capitaux levés, au même niveau que celui du premier semestre 2019.

En 2019, les cinq plus importantes levées de fonds du Top Tech Tomorrow ont été :

·       Meero (205 millions d’euros)

·       Doctolib (150 millions)

·       ManoMano (110 millions)

·       Ynsect (110 millions)

·       Algolia (100 millions).

Les 500 entreprises du Top Tech Tomorrow ont été sélectionnées par KPMG France et un jury d’experts afin de mettre en lumière les futurs champions français de la Tech. Ces entreprises ont en commun de présenter un modèle économique solide, de proposer des solutions, produits ou offres disruptifs, de faire preuve d’une forte capacité à se transformer, d’exprimer un potentiel fort à l’international et d’une ample capacité à attirer des financements, ainsi que de témoigner d’un attachement démontré aux valeurs sociétales et environnementales.

Ces 500 entreprises ont levé plus de 16 milliards d’euros depuis leur création. Ce sont des entreprises d’origine française, opérant dans les principaux secteurs de la technologie, créées depuis moins de 20 ans, non cotées, indépendantes et ayant levé plus de 3 millions d’euros depuis leur création.

Un palmarès solide

Chaque année, KPMG France réalise une analyse exhaustive des performances de ces entreprises, ainsi que des particularités de leurs investisseurs. Avec un jury d’experts indépendants, le cabinet établit également une liste de lauréats ayant démontré leur dynamisme, exprimé leur potentiel de développement et leur capacité à attirer les investisseurs au cours de la dernière période.

Parmi les lauréats 2020 figurent notamment :

·       Actility et OVH Cloud dans les Infrastructures d’Applications et techs d’entreprises

·       Aircall, Algolia, Believe, DataIku, Finalcad, Ivalua, Mirakl, et Yseop dans les Solutions d’Apps et techs d’entreprises

·       Dental Monitoring, Diabeloop, Doctolib, Dynacure, HiFiBio, Inotrem, Inova, Quantum Surgical, Tissium dans la Biotech, la Medtech et la e-santé

·       Blade, ManoMano, Vestiaire Collective, Voodoo, Yubo dans la Consumer Tech

·       Alan, Bleckwen, Jenji, Lydia, Qonto, Shift Technology, Younited Credit dans la Fintech

·       Jobteaser, Lumapps, Malt, Openclassrooms, PayFit, Talentsoft dans le Human Capital

·       AB Tasty, Akaneo, Contensquare, S4M dans la Martech

·       Heetch, Shippeo, Vulog dans la Mobility Tech

·       Back Market, Ecovadis, Kayrros, Metron, M2I et Ynsect dans la Sustainability Tech et Energie

 

Un écosystème résilient et plus visible

L’étude de KPMG France montre que cet écosystème d’entreprises technologiques a été mieux alimenté en capital en 2019, a bien résisté à la crise sanitaire du premier semestre 2020 grâce à des profils d’investissement plus matures, et avec une présence très marquée du Corporate Venture. 2019 marque en effet une rupture dans les cibles des investisseurs, qui privilégient les sociétés créées depuis plus de cinq ans et les capacités d’attraction de ces dernières se sont encore renforcées au premier semestre 2020.

Au sein des sociétés du Top Tech Tomorrow, la typologie des investisseurs présente les caractéristiques suivantes :

  • Le Corporate Venture représente 36 % des investisseurs, devant le Capital-Risque (32 %) et le Private Equity (19 %) ;
  • L’Europe représente la première source d’investissements étrangers (50 %), devant les Amériques (35 %), l’Asie-Pacifique (13 %) et le Moyen Orient (2 %) ;
  • 39 investisseurs internationaux déjà au capital de « licornes » mondiales ont investi dans les Techs françaises.

Quant aux profils des dirigeants fondateurs des sociétés du Top Tech Tomorrow, 92 % sont des hommes et 8 % des femmes (30 % de ces dernières sont présentes dans le secteur des Biotechs, des Medtechs et de la Santé, 13%dans les Consumer Techs et 11% respectivement dans la Fintech, la Mobility Tech et les Applications d’entreprises).

Enfin, 56 % des dirigeants des sociétés du Top Tech Tomorrow sont des ingénieurs et des scientifiques, contre 31 % pour ceux qui proviennent des filières économie-commerce, 6 % de médecins et de spécialistes de la santé, et 1 % d’autodidactes.

Au-delà des enjeux de continuité, la crise sanitaire a induit des réflexions de fonds sur nos modèles de développement, nos habitudes de consommation, les modalités et organisations du travail, ou encore sur nos priorités individuelles et collectives. Les acteurs de la Tech auront, sans nul doute, un rôle essentiel à jouer en capitalisant sur les dimensions clés qui fondent leur modèle économique.

Jean-Pierre Valensi,
Responsable des équipes Capital Markets Advisory,
KPMG France


Méthodologie

─ Une cinquantaine de sociétés technologiques sont sélectionnées sur un panel total de plus de 500 sociétés technologiques françaises ayant levé au moins 3 millions d’euros depuis leur création, indépendantes et d’origine française.

─ 3 étapes de sélection : une analyse quantitative multicritère de toutes les sociétés, menant à une présélection de 120 sociétés les plus performantes qui ont fait l’objet d’une analyse qualitative en vue de la sélection des lauréats par un jury indépendant

─ Le jury indépendant est composé d’investisseurs, de membres du Cliff et de la Sfaf, partenaires de l’observatoire, et d’experts : Mathieu Baret (Idinvest Partner), Eric Bleines (Swiss Life Gestion Privée), Nabil Gharios (Healthcare Promise Investment Partners), Dr François Godeau (INSERM), Patrice Lambert-de Diesbach (Orange, Administrateur du Cliff) et Grégoire Sentilhes (Nextstage AM)

─ Les sociétés du palmarès ont été classées au travers de huit secteurs d’activités : Applications et technologies d’entreprise ; Biotech, Medtech et e-santé ; Consumer Tech ; Fintech ; Human Capital ; Martech ; Mobility Tech ; et Sustainability Tech et Energie.



Aller plus loin