close
Share with your friends

La formation de la première promotion de "Get African Women on Board", programme certifiant pour femmes cadres supérieures et dirigeantes lancé par WFC (anciennne initiative Women in Business) et KPMG, s’est clôturée à Abidjan, ce samedi 7 mars, en présence de Yves Biyah, Directeur général adjoint de Jeune Afrique Media Groupe.

 

Lancé en septembre 2019 à Paris, ce programme a réuni une quinzaine de cadres africaines. Quatre d’entre elles, ayant suivi le cursus complet, sont certifiées ce jour et prêtes à accéder au plus haut niveau de décision de leur entreprise. Les autres participantes attendent avec impatience les prochaines sessions pour pouvoir, elles aussi, compléter leur cursus et obtenir leur certificat de KPMG Academy.

Cette première cohorte du programme "Get African Women on Board" a bénéficié d’une formation personnalisée de haut niveau de six jours répartis en 3 modules de 2 jours alliant théorie, pratique, pragmatisme et mise en situation :

Module 1 : Gouvernance et stratégie d'entreprise

Module 2 : Performance économique et gestion des risques

Module 3 : Préservation de la valeur de l'entreprise et simulation d’un conseil d’administration

Après le grand succès des Modules 1 & 2 tenus respectivement à Paris fin septembre et à Abidjan en décembre 2019, le Module 3 a eu lieu à Abidjan les 6 et 7 mars 2020.

A l’issue de ce parcours, 4 participantes au programme ont obtenu la certification "Get African Women on Board"

  

Aude Apetey-Kacou

Aude Apetey-Kacou  Directeur général (Mixta Côte d'Ivoire), Membre du Conseil d’Administration de UBA Côte d’Ivoire

Caroline Kamaitha

 Vice President- Africa (SES NETWORKS)

Cynthia Gnassingbe Essonam

Cynthia Gnassingbe Essonam Secrétaire Général (Togo Invest Corporation S.A.)

Bola Bamidele

Bola Bamidele  Corporate Finance (M&A) – Africa Lead (IFC)

 

UNE INITIATIVE CONCUE POUR RENFORCER L’EXPERTISE DES FEMMES CADRES SUPERIEURES ET DIRIGEANTES EN AFRIQUE

Combler le manque de parité dans les conseils d'administration n'est pas simplement une question d’éthique ou de justice sociale. Plusieurs études ont démontré le lien direct entre une représentation accrue des femmes dans les conseils d'administration des entreprises et de meilleurs résultats financiers. 25 % des entreprises africaines les plus diversifiées affichent des bénéfices supérieurs de 20 % à la moyenne de leur secteur.

Partant de ce constat, Women Working for Change (à l’origine initiative "Women in Business" de l’AFRICA CEO FORUM) s’est associé à KPMG pour permettre aux cadres africaines de renforcer leurs compétences et revendiquer une place légitime au sein des conseils d’administration.

Cette formation a pour objectif de donner aux dirigeantes et cadres supérieures les connaissances et les outils nécessaires pour intégrer les conseils d'administration et être opérationnels dès le premier jour. Elle s’adresse à des CEO, directrices générales, vice présidentes et autres fonctions de direction

 

GET AFRICAN WOMEN ON BOARD (GAWOB), UN PROGRAMME CERTIFIANT INTENSIF

Ce parcours certifiant permet aux participantes de  :

—   Recevoir des connaissances pratiques et théoriques de la part de formateurs de cadres supérieurs et administrateurs
—   Améliorer leurs compétences dans les domaines du management et de la gestion et leur impact en tant que leader
—   Travailler en réseau avec des cadres partageant les mêmes idées et bénéficier des conseils de leurs pairs au-delà du programme
—   Comprendre comment tirer parti de la dynamique du pouvoir et de l'influence
—   Accéder au réseau AFRICA CEO NETWORK, la principale communauté de CEO en Afrique pour le développement des affaires et réseautage
—   Recevoir un certificat de KPMG Academy à l'issue de la procédure  

Le conseil d'administration c'est le lieu clé de prise de décision, d’influence. Il est essentiel que les femmes leaders africaines en fassent partie intégrante. GAWOB leur offre des outils, leur ouvre des portes.

Yves Biyah,
Directeur général adjoint de Jeune Afrique Media Group.

En Afrique, comme ailleurs, les organes de gouvernance doivent se diversifier pour répondre aux enjeux nouveaux et souvent structurants auxquels les entreprises sont confrontées. Nous sommes fiers d’accompagner les dirigeantes africaines dans leur volonté d’accéder et/ou de renforcer leur participation dans les organes de gouvernance encore trop souvent masculins. Aujourd’hui, les CEO, Présidents et membres du conseil ne peuvent plus dire "On ne trouve pas de femmes qualifiées, compétentes et motivées !" Osez donner leur chance aux lauréates du programme GAWOB (Get African Women On Board) de KPMG et Jeune Afrique.

Roseline Dieudonne,
Directrice Business Development chez KPMG France.