Industrie immobilière : parité, enjeu sociétal - KPMG France
close
Share with your friends

Industrie immobilière : la parité, enjeu sociétal et économique

Industrie immobilière : parité, enjeu sociétal

KPMG publie son premier baromètre sur la parité dans l’immobilier.

1000

Associé, Responsable du secteur Immobilier & Hôtellerie - FRICS

KPMG en France

Contact

D'autres actualités sur le site

L’étude s’appuie sur un questionnaire récemment adressé aux professionnels de l’industrie immobilière ainsi que sur des témoignages et partages d’expérience recueillis auprès de femmes et d’hommes sensibles à la question de l’inclusion. Le panel est composé à 69 % de femmes, qui sont par définition plus exposées à ce sujet.

Industrie immobilière et parité : un premier constat encourageant

En 2018, l’environnement de travail dans l’industrie immobilière est équilibré en termes de mixité : selon l’étude, plus de deux tiers des répondants de l’étude (67 %) estiment appartenir à une équipe mixte au quotidien – une perception plus forte pour les femmes qui s’élève à 74 %, contre 54 % pour les hommes.

Les efforts des acteurs de l’industrie en ce sens semblent positifs, puisque l’étude montre également que 60 % des répondants constatent une amélioration de la mixité depuis le début de leur carrière – avec une différence de perception toutefois pour les hommes (81 %) et les femmes (53 %). La parité semble également être respectée dans les postes à responsabilités : 85 % des répondants estiment que les femmes occupent des postes à responsabilité.

Les entreprises de l’industrie conduisent des actions pour favoriser l’équilibre hommes/femmes. Parmi elles, le networking est l’action la plus privilégiée, suivie par les actions de formation afin de sensibiliser les collaborateurs aux problématiques de l’inclusion.

La majorité des acteurs de l’industrie s’accorde également à dire que davantage de mixité sera bénéfique.
 

« Les enjeux de la parité ne sont pas uniquement sociétaux, ils sont également économiques, et ce n’est bien évidemment pas uniquement un enjeu pour l’industrie immobilière, il doit être l’enjeu de tous ! Les entreprises doivent revoir en profondeur leur leadership pour maximiser leur performance et assurer une croissance durable. N’oublions pas que les nouvelles générations ont des attentes différentes ! Par ailleurs, selon de récentes études, les cinq métiers les plus pourvoyeurs d’emplois en 2022 seront des métiers fortement féminisés. » analyse Régis Chemouny, FRICS, Associé KPMG responsable du secteur Immobilier & Hôtellerie.

Les femmes continuent de rencontrer des obstacles : 67 % d’entre elles ont déjà eu le sentiment d’être discriminées dans leur travail

Les femmes rencontrent dans leur carrière un certain nombre d’obstacles, auxquels les hommes sont peu confrontés. Un tiers des répondants de l’étude estime que le réseau et la famille sont les deux principaux obstacles dans l’accession à des postes à responsabilités pour les femmes.

Selon l’étude, 67 % des femmes ont également déjà eu le sentiment d’être discriminées à cause de leur statut, notamment sur les inégalités salariales : la rémunération des femmes est en effet souvent inférieure à celle des hommes pour des postes équivalents.

Hommes et femmes, tous responsables pour contribuer à la parité

Les répondants hommes et femmes identifient plusieurs axes de développement en faveur de la parité :

─ les femmes doivent avoir confiance en elles et ne doivent pas hésiter à se présenter à des postes à haute responsabilité ;

─ les femmes doivent également être un relais aussi bien dans le secteur immobilier que dans la société pour promouvoir la parité ;

─ étant donné leur faible représentation dans le secteur de l’immobilier, les femmes
« leaders » se doivent d’accompagner les femmes plus jeunes en début de carrière, afin de partager leurs expériences et conseils (« mentoring »).

Parmi les actions à mener en faveur de la parité, citées par les femmes (cf. schéma ci-dessus), les hommes se montrent prêts à suivre leur exemple : 80 % d’entre eux estiment notamment qu’ils doivent être porteurs du projet de la parité dans leur entreprise, et donc dans l’industrie immobilière, mais aussi dans la société plus largement.

Sur les évolutions à venir, les hommes interrogés dans l’étude sont plus optimistes que les femmes, et sont une majorité à penser que les choses vont évoluer à court terme ou moyen terme. Les femmes ont un avis plus mitigé : elles sont une majorité à penser que les choses n’évolueront pas avant trois ans ou plus.

« Les résultats de notre étude et les témoignages collectés laissent présager d’une vraie volonté des dirigeants des sociétés de l’industrie immobilière d’encourager et de propager cette culture de l’inclusion. Mais des efforts restent à conduire, cette démarche doit véritablement s’inscrire sur le long terme, et continuer d’être initiée tant par les femmes que par les hommes. » conclut Régis Chemouny.


 

Le Think Tank KPMG « gender diversity”

Dans la continuité de ce baromètre, KPMG a souhaité fédérer les dirigeants de cette
industrie avec la création d’un Think Tank sur la « gender diversity ».

Ses principales missions seront les suivantes :
─ analyser les raisons pour lesquelles il existe une sous-représentation féminine dans les organes de direction de l’industrie immobilière ;
─ démontrer la contribution de la pensée féminine dans le fonctionnement des entreprises et la création de valeur ;
─ animer des comités scientifiques et des conférences ;
─ publier des travaux de recherche ;
─ mettre l’accent sur des parcours, des témoignages et des regards croisés ;
─ être force de proposition auprès des instances dirigeantes ou des pouvoirs législatifs.
 

 

Méthodologie

─ Le rapport a été conduit avec le parrainage de Clara Gaymard, co-fondatrice, RAISE, et de Bernard Michel, Président Directeur Général, VIPARIS.
─ Le panel est composé à 69% de femmes, qui sont par définition plus exposées à ce sujet. La participation des hommes, même si moins importante, est le signe d’une prise de conscience progressive sur les enjeux de diversité.
─ Les répondants se trouvent pour la plupart en Ile-de-France et plus particulièrement à Paris, du fait du profil des équipes recherchées et de l’activité majoritairement située dans la capitale.
─ Avec 28% de SIIC, 19% de sociétés de gestion, 17% de promoteurs, l’industrie immobilière est représentée dans tous ses métiers dans ce baromètre. L’échantillon est également relativement représentatif de toutes les tailles de société (de la TPE à la société cotée).
─ La méthodologie complète est disponible dans l’étude.
 

Contact Presse

Hélène Carlander
hcarlander@kpmg.fr

Nous contacter

 

Besoin de nos services ?

 

Soumettre