close
Share with your friends

GREEN ECONOMY

Rattaché à la Direction Générale des Systèmes d'Information, le Lab de la Banque de France a pour mission d’accompagner les métiers dans leur transformation et de porter le plan stratégique de l’institution. Explications, avec sa responsable.

Quelles sont les missions du Lab ?

Au sein de notre Direction Générale des Systèmes d'Information (DGSI), une structure que nous appelons « Digital Office », a pour mission d’accompagner la Banque de France dans sa transformation, sur tous les plans. Le Lab est une des entités en charge de l’innovation au sein du Digital Office. Il possède une coloration digitale mais traite en réalité de tout type d'innovation.

Le Lab a été créé en 2017. Il est au service de tous les métiers et a pour mission de les aider à transformer leurs activités au quotidien. Ces activités vont du contrôle prudentiel (ACPR) aux services à destination des entreprises et particuliers, en passant par l'accompagnement à l'éducation financière, la stabilité monétaire, la publication d'études et la production de monnaie.

Comment fonctionnez-vous avec les entités métier ?

Les métiers s’adressent à nous quand ils ont une problématique à résoudre, quand ils souhaitent expérimenter une idée ou une solution. Notre rôle est de les aider à répondre aux incertitudes que cette idée ou cette solution soulèvent. En amont, nous sommes donc là pour décoder les tendances, ouvrir les chakras, inspirer et mener des explorations qui, une fois réalisées, débouchent soit sur des idées, sur des solutions ou permettent de fermer des portes quand le piste n’est pas bonne. 

Si l’idée est adoptée, les métiers partent alors en mode projet pour la déployer. En revanche, s’il subsiste des incertitudes à propos de la valeur générée, du fonctionnement, de la technologie ou de l'appropriation, nous partons sur une phase d'expérimentation. Le Lab accompagne dans ce cas le maquettage de la solution, crée un POC ou un MVP, dans le but de lever les doutes résiduels. Nous sommes en quelque sorte un petit embryon permettant de donner l’impulsion.

Notre rôle, de manière plus globale, est aussi d’accompagner les actions du plan stratégique,. Pour ce faire, le Lab s'appuie sur des compétences internes mais aussi externes, afin de disposer d’une très grande diversité de profils. L'équipe, qui compte 12 personnes, est composée de facilitateurs, de spécialistes en UX Design et de nombreuses autres expertises adaptées aux projets que nous menons.

Vous avez évoqué la transformation stratégique de la Banque de France. Quels en sont les grands chantiers et enjeux ?

Le tout nouveau plan stratégique de la Banque de France - Construire ensemble 2024 - a été rendu public en mars dernier. Il est bien entendu très lié à la situation de crise que nous avons vécue et aux conséquences économiques et sociales qu'elle a générées. La Banque de France réalise à ce titre de nombreuses actions de sensibilisation aux enjeux de l’éducation financière et anime des sessions d’information sur la prévention et le traitement du surendettement, sur l’inclusion bancaire, etc. Nous avons également beaucoup accompagné les chefs d'entreprises, notamment ceux des TPE, pour les aider à trouver des solutions pour tenir le coup pendant cette période complexe.

Le plan stratégique « Construire ensemble 2024 » intègre donc tous les enseignements issus de la crise sanitaire et répond aux défis de notre environnement actuel. La Banque de France a retenu 30 actions autour de quatre objectifs qui se déclinent de la manière suivante : « Par notre expertise et notre indépendance, soutenir l’économie », « Par notre ouverture, servir la société et l’Europe », « Par notre performance durable, assurer l’avenir » et « Par notre solidarité, être une entreprise attractive ». 

Notre but est de réaliser encore mieux nos missions, afin de répondre aux nouveaux enjeux soulevés par la crise sanitaire, sans oublier ceux qui existaient avant elle.


Le troisième objectif de votre plan stratégique, intitulé « Par notre performance durable, assurer l’avenir », fait directement référence à la Green Economy. Comment votre Lab accompagne-t-il sa mise en œuvre ?

L'année dernière, une expérimentation a été menée par le Lab autour de la sobriété numérique. Suite à cette expérimentation, une entité spécialisée dans cette thématique a été créée. Dans un contexte de généralisation des projets de transformation digitale dans les entreprises et de multiplication des outils numériques, nous voulions être en mesure de vérifier si les outils que nous utilisons cochent les cases du Green IT, de l'écoconception, etc. Par ailleurs, dans le cadre de défis RSE auxquels nous avons participé, un important projet a débouché sur la création d’une plateforme d’upcycling, dans l’objectif de permettre l'échange d'objets entre collaborateurs.  

Le 3ème objectifs reprend des actions tournées vers l’interne que nous allons continuer à accompagner notamment au travers d’un nouveau challenge RSE qui nous permettra de récolter des idées de projets d’intrapreneuriat sur le sujet de la neutralité carbone en premier lieu.

Mais les enjeux de green économie sont aussi présents dans l’ objectif 2 du plan strat pour lequel le Lab va pouvoir accompagner des actions autours de la prise en compte des risques climatiques dans le système financier, que ce soit dans la cotation des entreprises ou les actions de stabilité et politique monétaire, notamment sur des sujets de data mais aussi sur la traduction d’éléments non financier en indicateurs économiques.

Pour la Banque de France il est crucial de pouvoir anticiper ces changements qui viendront impacter lourdement tous les acteurs de l’économie au niveau France, mais aussi international.

À retenir
Le plan stratégique de la Banque de France « Construire ensemble 2024 » intègre tous les enseignements issus de la crise sanitaire et répond aux défis de notre environnement actuel. La Banque de France a retenu 30 actions autour de quatre objectifs qui se déclinent de la manière suivante : « Par notre expertise et notre indépendance, soutenir l’économie », « Par notre ouverture, servir la société et l’Europe », « Par notre performance durable, assurer l’avenir » et « Par notre solidarité, être une entreprise attractive ».

Sur le même thème

Le meilleur de l'avenir, une fois par mois.

Lire la dernière newsletter →
S’inscrire