Extrait

Le tableau des flux de trésorerie consolidé (TFT), qui présente l’ensemble des encaissements et décaissements du groupe, constitue l’état primaire le plus complexe à établir, et le plus difficile à baliser selon le format ESEF pour les émetteurs soumis au reporting électronique. Sa richesse en termes d’information pour le lecteur des états financiers impose d’y accorder une attention particulière. Nous proposons ci-après un focus sur quelques points structurants à vérifier dans le cadre de sa préparation, tout en offrant un aperçu des évolutions envisagées dans le cadre du projet « Primary Financial Statements » de l’IASB.

Le TFT permet de renseigner sur la capacité d’un groupe à générer de la trésorerie de par son activité opérationnelle, la consommation en trésorerie de ses investissements et la façon dont le groupe se finance, justifiant de sa pertinence pour le lecteur des états financiers.

1. Le résultat comme point de départ

Sans que les termes en soient très précis, la norme IAS 7 « Etat des flux de trésorerie » retient le « résultat » comme point de départ du TFT lorsqu’il est établi selon la méthode indirecte. La pratique usuelle est de partir du résultat net consolidé, mais une minorité de groupes utilise le résultat net part du groupe, le résultat opérationnel ou encore le résultat opérationnel courant.

L’IASB a publié en décembre 2019 l’exposé sondage « Primary Financial Statements » qui vise à améliorer la présentation des états financiers pour en favoriser la lisibilité et comparabilité, en se focalisant principalement sur le compte de résultat. Quelques dispositions sont également prévues pour le TFT, notamment l’obligation d’utiliser le résultat opérationnel comme point de départ lorsqu’il est établi selon la méthode indirecte. Au-delà de favoriser la comparabilité, l’objectif est de simplifier la présentation et de permettre au lecteur de mieux comprendre comment le résultat opérationnel se convertit en flux de trésorerie opérationnels.

Tribune publiée dans Option Finance

  • Retrouvez la suite de l'article sur le site d'Option Finance (réservé aux abonnés)
  • Date de publication : 30 mars 2022

Aller plus loin