Extrait

Le numéro un de l'audit-conseil en France veut faire de son pôle Consulting le premier métier du cabinet au terme du plan stratégique lancé en avril 2021 par la nouvelle présidente, Marie Guillemot.

La campagne présidentielle passée et les polémiques qui vont avec - dont celle sur l'affaire dite « Mc Kinsey » qui a écorné l'image des professions de conseil -, les perspectives du secteur n'en demeurent pas moins satisfaisantes. Elles ont même rarement été aussi bonnes. « Le marché du conseil en France a doublé de taille en dix ans. J'anticipe qu'il va encore doubler dans les dix ans à venir », déclarait ainsi aux « Echos » le président du Syntec Conseil et président de SIA Partners, Matthieu Courtecuisse, il y a six mois.

Chez KPMG France, numéro un français de l'audit-conseil avec un chiffre d'affaires global de 1,28 milliard d'euros pour l'année fiscale 2021 (en croissance de 7,6 % sur un an), on en est tellement convaincu que sa nouvelle patronne, Marie Guillemot , a mis la barre haut pour ses activités de conseil.

  • Retrouvez la suite de l'article sur le site des Echos (réservé aux abonnés)
  • Date de publication : 27 avril 2022

Aller plus loin