Benchmark A travers ce benchmark, les équipes de KPMG vous présentent un éclairage sur les pratiques actuelles des sociétés cotées pour faire face à ces enjeux. Il permet également de suivre l’évolution des risques dans le temps.



L’étude aborde trois thématiques

1.

La communication des groupes sur les risques de fraude

2.

La gouvernance des dispositifs anti-fraude et les acteurs impliqués

3.

Les programmes anti-fraude & les principaux outils utilisés



Enseignements clés

La moitié des sociétés fait mention explicite d’un lien entre la crise sanitaire et l’augmentation de l’exposition ou de la criticité des risques de fraude sur lesquels elles communiquent.

Dans un contexte de transformation digitale accrue, les groupes mettent l’accent sur la menace que constitue le risque de cybercriminalité.

L’analyse des risques de fraude évoqués dans les publications du panel met en lumière une communication désormais systématique et une extension du nombre moyen de risques de fraude décrits et commentés.

Malgré une digitalisation croissante, seuls 13% des groupes communiquent sur le recours à des méthodes ou outils de détection des fraudes, basés sur l’analyse de données ou l’intelligence artificielle.

Contactez-nous