Étude Notre dernière étude fondée sur la communication institutionnelle des groupes du SBF120 vient de paraître.
Elle vise à analyser, comparer et apporter un éclairage sur deux thématiques :
1 - Les pratiques des émetteurs en matière de gouvernance de leur dispositifs de gestion des risques et de contrôle interne.
2 - Les tendances en matière de recensement, communication et présentation des facteurs de risques auxquels ils sont exposés.

La première partie aborde les choix principalement observés en termes d'organisation générale (par ex. rôles et responsabilités, comités ad hoc) du dispositif, mais aussi les caractéristiques marquantes des fonctions (par ex. fonctions dédiées ou communes, rattachements hiérarchiques) et des acteurs (par ex. profils) qui le composent et interagissent en son sein.

La seconde partie explore les tendances en matière de communication et présentation des facteurs de risques publiés. Ce benchmark est porteur d'enseignements tant sur les aspects méthodologiques de l'exercice de recensement des risques que sur la nature et le type de facteurs de risques et de catégories.

Basés sur l’analyse des informations communiquées dans les documents d’enregistrement universel (‘URD’) publiés en 2020 par les émetteurs du SBF120, les résultats sont présentés au niveau du panel d’ensemble, au sein du sous-ensemble CAC40, ainsi qu’au niveau de trois grands secteurs d’activité (Industrie, Services et Services financiers).

Quelques enseignements clés :

Seuls 53% des émetteurs du panel disposent d’une direction du Contrôle interne. Il en est de même pour la direction Gestion des risques.

68% des émetteurs du panel présentent de façon explicite la méthodologie selon laquelle leur cartographie des risques généraux est construite.

Près d’un tiers (31%) des groupes du panel ne disposent pas d’une fonction assignée à la Conformité.

Les risques opérationnels sont constitutifs de la catégorie de risques la plus fréquemment présentée, à 77% contre seulement 41% pour la catégorie dédiée aux risques stratégiques.

L’évaluation du processus d’identification et de management des risques apparaît parmi les missions de l’Audit interne mais de façon peu fréquente dans l’ensemble.

Les émetteurs du panel présentent en moyenne 18 facteurs de risques regroupés en 4 catégories de risques. Seuls 28% du panel présentent un facteur de risque propre à la Covid-19.

Étude personnalisée

Notre étude vous intéresse et vous souhaitez en savoir plus ? Nous vous proposons une analyse plus détaillée en fonction de votre secteur d’activité avec un positionnement individualisé.
N’hésitez pas à contacter un membre de l’équipe.


Gouvernance des dispositifs de gestion des risques et communication sur les risques

Recevoir l'étude : cliquez ici


 


Aller plus loin