« De nouvelles mécaniques industrielles se mettent en place entre les biotech qui développent un vaccin ou un nouveau médicament, les big pharma qui assurent la mise sur le marché, et les CDMOs.  »

Frédéric Thomas

Extrait

Mobilisés depuis le printemps dernier pour renforcer les lignes de production des médicaments et des vaccins anti-Covid, les sous-traitants spécialisés cherchent à capter de nouvelles parts de marché dans les biotech.

La campagne vaccinale qui se profile donne des ailes aux sous-traitants pharma (ou CDMOs), qui ont développé leur savoir-faire dans la maîtrise de l’intégralité de la chaîne de production d’un médicament, de la formulation au conditionnement jusqu’à la libération des lots. La fragilisation des chaînes logistiques mondiales a montré l’intérêt de produire à proximité et de relocaliser les activités. Plusieurs CDMOs veulent se positionner sur la plateforme européenne. Avec la contrainte d’investir, certes, mais dans la perspective de mettre un pied dans les biotech par le biais des vaccins et de pénétrer des marchés prometteurs.


Aller plus loin