close
Share with your friends
"On sous-estime trop souvent l’utilité de ses propres compétences"

Pour sa première expérience en mécénat de compétences, Nathalie Rondeau, Manager Développement Durable chez KPMG France, a partagé son expertise de consultante avec l’association Orée, un réseau d’acteurs engagés en faveur de l’environnement.

Extrait

Le mécénat de compétences peut parfois intimider. “Souvent on pense que ce n’est pas pour soi, qu’on n’a pas les compétences suffisantes. C’est d’ailleurs généralement le principal frein pour s’engager. Mais on comprend vite qu’il ne s’agit pas d’avoir la science infuse sur tel ou tel sujet. Les connaissances que l’on a s’avèrent souvent très utiles aux autres. Il faut simplement avoir envie de les partager“.