close
Share with your friends

L'essentiel

▪ La course au vaccin pour la COVID-19 d'ici 2021 est lancée : 54 candidats-vaccins sont en cours d’évaluation clinique dont 13 en Phase 3  

▪ Le contexte d’urgence sanitaire oblige à un développement accéléré et le besoin de production de milliards en doses met en lumière le modèle multipartite « Laboratoire – BioTech – Sous-traitant » 

▪ Ce nouveau modèle impacte le paysage de la production dont les gagnants sont ceux répondant aux impératifs de production et positionnement géographique : certains acteurs français ont su tirer leur épingle du jeu 

Le vaccin au coeur de l’actualité

Le vaccin pour la Covid-19 est au coeur des discussions à l’automne 2020 :

  • 54 vaccins sont en cours d’évaluation clinique, dont 13 en Phase 3 et 6 ayant obtenu
    une autorisation de mise sur le marché partielle
  • Deux candidats-vaccins développés par Pfizer & BioNTech et Moderna ont obtenu des résultats très prometteurs avec >90 % d’efficacité. Le candidat d’AstraZeneca obtiendrait, quant à lui, une efficacité d’environ 70 % mais bénéficierait d’un stockage dans des conditions de température moins contraignantes

Un modèle de fabrication du vaccin multipartite

La course au vaccin met en lumière un modèle multipartite alliant instituts de recherche,

biotechs, laboratoires pharmaceutiques, et sous-traitants (CDMOs) pour plusieurs

raisons liées à l’urgence de la situation sanitaire :

  • Le développement accéléré en 1 an (vs entre 7 et 10 ans habituellement)
  • La nécessité de produire des milliards de doses pour le monde entier
Covid-19 Vaccin

Etudes de cas : Réseaux de production de 3 candidats vaccins en Phase III

Exemple n°1 : Candidat-vaccin BNT162b2 – Pfizer & BioNTech

Exemple n°1 : Candidat-vaccin BNT162b2 – Pfizer & BioNTech

Exemple n°2 : Candidat-vaccin mRNA-1273 - Moderna

Exemple n°2 : Candidat-vaccin mRNA-1273 - Moderna

Exemple n°3 : Candidat-vaccin AZD1222 - Oxford & AstraZeneca

Exemple n°3 : Candidat-vaccin AZD1222 - Oxford & AstraZeneca

Les sous-traitants (CDMOs), des gagnants potentiels

Parmi les CDMOs, les gagnants potentiels sont ceux qui :

  • Contribueront à accroitre les capacités de production de vaccin / «dégouloter» :
    - Mettant en oeuvre des lignes de production et de Fill & Finish
    - Produisant des parties nécessaires : APIs, adjuvants, etc.
    - Développant de nouvelles technologies : flacons en plastique, seringues préremplies, production en mode Blow-Fill-Sealdes vaccins, etc.
  • Prendront le relai sur la production de médicaments existants pour libérer de la capacité dans les usines –ex. : Catalent, Lonza, Thermo Fisher pour Pfizer
  • Sauront mettre en avant un positionnement géographique complémentaire

Plusieurs CDMOs tirent leur épingle du jeu sur le territoire français, notamment Delpharm (Saint-Rémy-sur-Avre), Recipharm (Monts) et Novasep (Seneffe, Belgique)