close
Share with your friends

L'essentiel

Le monde est traversé par une onde de mécontentement des populations qui ne se situe plus à ses extrêmes mais en son milieu, remettant en cause les fondements des modèles économiques historiques.

Dans ce contexte, la planification de long terme est de plus en plus complexe, les modèles d’investissements deviennent fragiles et les nouvelles technologies accélèrent l’obsolescence des actifs mais créent également de nouvelles opportunités que les acteurs publics et privés doivent saisir pour répondre aux attentes des citoyens. Ce sont autant d’enjeux majeurs pour le secteur des infrastructures et de la construction. 


En analysant les grandes tendances qui vont l’influencer en 2020, KPMG en fait un décryptage avisé et expert.

People protesting with save our future earth burning placards

Tendance 1 : La société trouve sa voix

A l’heure des réseaux sociaux, les peuples marquent un mécontentement immédiat, spontané et massif, qu’il concerne des sujets environnementaux, économiques ou encore sociétaux. Pour y répondre les gouvernements initieront des politiques "citizen centric" afin de mieux appréhender ses attentes pour mieux le satisfaire et augmenter sa qualité de vie au sein de la cité.

Tendance 2 : Des infrastructures plus résilientes

Tendance 2 : Des infrastructures plus résilientes

Les investisseurs et les propriétaires d’actifs devront mettre en place une évaluation globale des risques inhérents à leurs projets d’infrastructures bien au-delà de la sphère financière pour s’assurer de leur résilience, de leur sécurité, de leur pérennité et ce tout au long de leur cycle de vie.

Tendance 3 : Les risques changent : leur perception et leur gestion aussi

Tendance 3 : Les risques changent : leur perception et leur gestion aussi

L’apparition de nouveaux risques majeurs (cyber sécurité, disruption technologique...) et l’évolution des plus anciens (politique, sociaux…) impliquent un changement de paradigme quant à leur gestion : plus sophistiquée, plus rapide mais aussi plus onéreuse. L’analyse prédictive et l’IA vont modifier en profondeur la façon de les appréhender, de les évaluer et de les manager.

Tendance 4 : Les vents de la globalisation viennent de l'est

Tendance 4 : Les vents de la globalisation viennent de l'est

Portés par le programme des Routes de la Soie et l’urbanisation, le marché des infrastructures va devenir mature en Asie même si des progrès demeurent encore à réaliser en matière de transparence et de planification des projets.

Tendance 5 : La durabilité au coeur de l'entreprise

Tendance 5 : La durabilité au coeur de l'entreprise

Nous constatons une prise de conscience de la part des entreprises qui vont multiplier les initiatives pour décarboner leur process et leur supply chain, pour consommer des énergies renouvelables et diversifier leur portefeuille vers de nouvelles activités qui demain respecteront les critères ESG (Environnement, Social et Gouvernance).

Tendance 6 : Usagers et planificateurs sur la même ligne

Tendance 6 : Usagers et planificateurs sur la même ligne

Un des principaux enjeux des planificateurs va être d’appréhender et d’intégrer dans leur réflexion de long-terme les futurs usages des infrastructures induits par les nouvelles technologies ou les nouveaux modes de vie. Les modèles économiques novateurs qui en découlent et qui peuvent être remis en cause à court terme, impliqueront une refonte de la stratégie d’investissement des gouvernements.

Tendance 7 : Les marchés émergents portés par la finance privée

Tendance 7 : Les marchés émergents portés par la finance privée

Dans les zones émergentes les gouvernements devront mettre en place les conditions indispensables (transparence, sécurité juridique et fiscale, stabilité politique...) à la bancabilité des projets, et ce, afin que les investisseurs privés prennent leur relais dans le financement des infrastructures.

Tendance 8 : L’infratech est lancée

Tendance 8 : L’infratech est lancée

5G, IA, robotique, énergie solaire... : longue est la liste des nouvelles technologies pour lesquelles les pays émergents et en particulier la Chine sont ou seront les leaders. Le secteur des infrastructures n’échappera pas à cette évolution qui permettra à certains "Dragons" de maîtriser des technologies bien avant l’occident.

Tendance 9 : Small is beautiful

Tendance 9 : Small is beautiful

Fini les mega projets, les citoyens ont compris que les solutions à leurs problèmes viendraient du local et de la "petite échelle". Dans ce contexte, la planification de projets plus petits, plus flexibles et proches des attentes des usagers vont se développer pour accroître leur bien-être.

Tendance 10 : Une data organisée, protégée et créatrice de valeur

Tendance 10 : Une data organisée, protégée et créatrice de valeur

L’amélioration des capacités de l’analyse prédictive, de l’IA et du machine learning vont faire de la "data" un élément de création de valeur que les gouvernements devront certes encourager pour promouvoir les nouvelles technologies mais également réguler pour protéger les citoyens.