Alors que les entreprises ont dépensé globalement 15 milliards de dollars de plus par semaine en technologie pour permettre un travail à domicile sécurisé pendant la première vague de la Covid-19 (source : Harvey Nash / KPMG CIO 2020), le risque Cyber est aujourd’hui considéré comme l’un des risques majeurs, sinon le risque majeur que les organisations doivent prendre en compte.

Au travers de vues croisées d’auditeurs internes et de responsables cybersécurité, découvrez les sujets sur lesquels ces deux acteurs se rejoignent et ceux, au contraire, où des divergences apparaissent.

88 % des responsables cybersécurité et auditeurs internes estiment que le risque cyber est critique ou majeur pour leur entreprise.

Tous redoutent la divulgation d’informations confidentielles et l’atteinte à la réputation. Toutefois, les enjeux opérationnels de continuité de l’activité et d’intégrité des données inquiètent davantage les responsables cybersécurité.

77 % des auditeurs internes ont mis la cybersécurité au plan d’audit en 2020, un pourcentage en augmentation constante depuis 4 ans.

La priorité n°1 des auditeurs internes est la réalisation d’audit de vérification du bon retour à la normale post crise Covid-19.

Le défi du risque cyber

Recevoir l'étude
cliquez ici


 

Communiqué de presse

Le risque cyber est bien un risque critique pour les entreprises, selon les auditeurs internes et responsables cybersécurité interrogés lors d’une enquête KPMG France. 

▪ Auditeurs internes et responsables cybersécurité partagent de nombreuses préoccupations, notamment sur les impacts majeurs du risque cyber ; 
▪ Des différences apparaissent quand il s’agit d’apprécier des sujets tels que les compétences requises pour réaliser des audits ou le suivi des plans d’actions ; 
▪ La crise sanitaire redéfinit certaines priorités.

»»» Lire le communiqué




  contacts  


Aller plus loin