close
Share with your friends

Qualité de vie des seniors : l’enseignement des indices

Qualité de vie des seniors : l’enseignement des indices

Décryptages - Génération

1000

D'autres actualités sur le site

Qualité de vie des seniors : l’enseignement des indices

En 2005, un Français sur cinq était âgé de plus de 60 ans. Aujourd’hui, un sur quatre est dans la soixantaine ou au-delà. En 2050, ce devrait être le cas d’un sur trois. On retrouve cette tendance dans la plupart des pays développés. La proportion croissante de seniors dans la population amène les instituts de statistiques à construire des indices spécifiques d’évaluation de leur situation.

Deux indices se distinguent : sur le plan mondial le Global AgeWatch Index de l’ONG Help Age et, au niveau de l’UE, l’indice de vieillissement actif (IVA) établi par la Commission européenne.

Chacun des indices agrège des mesures de la situation des plus de 60 ans dans quatre domaines :

—  pour le Global AgeWatch : revenu et retraite, santé, employabilité, insertion sociale ;

—  pour l’IVA : taux d’emploi, participation à la vie sociale, autonomie physique, qualité de l'environnement.

Comme dans les indices de bien-être global, ce sont les pays scandinaves et la Suisse qui figurent en tête de classement. La France apparaît au douzième rang dans le palmarès européen et au seizième au plan mondial.

La performance en demi-teinte de l’Hexagone doit cependant être nuancée. La France se situe en effet au troisième rang mondial pour le niveau de revenu des seniors, et au septième pour leur état de santé. Elle est en revanche handicapée par un taux d’emploi des seniors qui la place au 42ème rang mondial et un niveau médiocre (23ème rang mondial) de participation des personnes âgées à la vie sociale.

A l’inverse, les Etats-Unis, qui se situent en milieu de classement pour le revenu, la santé et la participation à la vie sociale, se hissent au neuvième rang mondial dans le Global AgeWatch du fait d’un fort taux d’emploi des plus de 60 ans. De même, le Royaume-Uni, en milieu de classement pour le revenu, la santé et l’employabilité, se place au dixième rang global grâce un bon niveau d’insertion sociale des seniors.

Les indices d’évaluation de la situation des seniors comportent les limites propres à tous les index composites. Ils ne doivent pas être surinterprétés. Mais ils montrent qu’aucun pays, même parmi les mieux notés, ne figure en tête de palmarès dans chacun des quatre domaines pris en compte. Tous ont un « point faible » : la Suisse, en tête pour la santé, l’employabilité et l’insertion sociale, n’apparaît qu’en 27ème position mondiale pour son système de retraite ; la Norvège, aux premiers rangs pour la retraite, l’employabilité et l’insertion sociale, ressort 16ème en ce qui concerne la santé.

© 2020 KPMG S.A., société anonyme d'expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International.

Nous contacter

 

Besoin de nos services?

 

loading image Pour soumettre un appel d'offres, cliquez ici