close
Share with your friends

Décret Entreprise à mission et OTI : des diligences à consolider

Décret Entreprise à mission et OTI

Article de RSEDATANEWS citant Fanny Houlliot, Associée Sustainability Services.

1000

Expert

Fanny Houlliot

Associée, Sustainability Services

KPMG en France

Contact

D'autres actualités sur le site

Extrait :

Le décret 2020-1 du 2 janvier 2020 relatif à l'inscription aux statuts des entreprises de leur "mission" apporte des précisions sur les modalités de désignation des organismes tiers indépendants (OTI) chargés de vérifier l’exécution des objectifs sociaux et environnementaux et la périodicité de leurs interventions. Il reste en revanche des zones d'ombre sur le périmètre et le contenu concret des diligences que ces derniers doivent réaliser.

À l’heure où de nombreuses entreprises souhaitent adopter la qualité d'Entreprise à mission dans leurs statuts à l’occasion de leur prochaine Assemblée générale, la publication de ce décret (voir notre veille réglementaire) précise les déclarations que la société doit effectuer lors de sa demande d’immatriculation et apporte des précisions sur les organismes tiers indépendants.
Première information : ils doivent être désignés parmi les organismes accrédités par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation) et les premières vérifications devront intervenir 18 mois – ou 24 mois pour les entreprises de moins de 50 salariés – suivant la publication de la déclaration de la qualité de société à mission au registre du commerce et des sociétés, soit au mieux dans le courant du deuxième semestre 2021 pour les premières entreprises qui auront franchi le pas. Les OTI seront désignés par l’organe en charge de la gestion pour une durée initiale de six exercices, renouvelable dans la limite de 12 exercices.
De plus, la vérification devra être renouvelée tous les deux ans – ou trois ans pour les entreprises de moins de 50 salariés – et l’OTI devra rendre un nouvel avis motivé. L’avis le plus récent sera joint chaque année au rapport de gestion et publié sur le site internet de la société sur lequel il restera disponible pendant cinq ans. En cas d’avis négatif de l’OTI, la société sera contrainte de retirer l’inscription de ses missions dans ces statuts.

Préciser les diligences

 

fr-blockquotes-guillemets-citations-ouvertes-bleu_512px.png

Ce décret apporte des informations concernant l’application de la loi Pacte mais les cabinets d'audit qui souhaitent comme nous se positionner comme OTI vont devoir préciser les diligences à mener pour procéder à la vérification de l’exécution des objectifs définis par la société dans ses statuts, et rendre un avis motivé qui indique si la société respecte ou non les objectifs qu’elle s’est fixée, car le décret ne rentre pas dans ces détails, explique Fanny Houlliot, associée Sustainability Services chez KPMG France […]

fr-blockquotes-guillemets-citations-fermantes-bleu_512px.png

  • Retrouvez l'intégralité de l'article en ligne sur RSEDATANEWS ou via le PDF de l'article
  • Date de parution : 28 janvier 2020
  • Visiter le site RSEDATANEWS : www.rsedatanews.net

© 2020 KPMG S.A., société anonyme d'expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français de l’organisation mondiale KPMG constituée de cabinets indépendants affiliés à KPMG International Limited, une société de droit anglais (« private company limited by guarantee »). Tous droits réservés. Le nom et le logo KPMG sont des marques utilisées sous licence par les cabinets indépendants membres de l’organisation mondiale KPMG. Pour en savoir plus sur la structure de l’organisation mondiale KPMG, rendez-vous sur la page https://home.kpmg/governance (en anglais).

Nous contacter

 

Besoin de nos services?

 

loading image Pour soumettre un appel d'offres, cliquez ici