close
Share with your friends

Les Relais Routiers : un label qui résiste

Les Relais Routiers : un label qui résiste

[Entreprises & Economie]

1000

D'autres actualités sur le site

À la porte des restaurants, les plaques des grands guides gastronomiques avoisinent aujourd’hui celles des sites web de réservation. On trouve aussi de plus en plus d’écussons écologiques : Ecotable, Fait maison, Restaurant durable, etc.

Cette inflation pourrait nuire aux labels historiques. Paradoxalement, elle renforce leur légitimité. C’est ainsi que l’enseigne "Les Routiers", longtemps en déclin, retrouve un nouveau dynamisme.

Lancé pendant le Front populaire par le journal "Les Routiers" et le guide "La route facile", le label "Les Relais Routiers" regroupe, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, quelque deux mille établissements adhérents reconnaissables à leur panonceau bleu et rouge, inchangé jusqu’à nos jours. Outre l’accueil sympathique qu’ils accordent aux camionneurs, "Les Routiers" ont en commun d’afficher à leur carte une cuisine familiale de qualité à des prix raisonnables.

C’est au début des Trente Glorieuses que la chaîne, avec le développement de la voiture individuelle, connaît son heure de gloire. Dans les quatre mille "Routiers" que compte alors la France et ses colonies, touristes et chauffeurs de camion font table commune autour de menus ouvriers soignés.

Un temps considéré comme rival potentiel des étoiles du Michelin, au point que son guide a été parfois surnommé "guide rouge de la restauration", le label "Les Routiers" est affaibli à partir des années 1970 par la montée en puissance des autoroutes et le foisonnement des labels concurrents. Le nombre de Relais Routiers tombe à cinq cents, niveau où il a réussi à se maintenir jusqu’à aujourd’hui.

Depuis peu, l’enseigne connaît cependant une embellie. La cuisine canaille, faite de plats traditionnels de brasserie, est à la mode. L’esprit routier, le décor souvent désuet, les prix modérés et la mixité sociale qui s’y maintient attirent chez Les Routiers une nouvelle clientèle jeune, urbaine et aisée. Le panonceau bleu et rouge est garant de la qualité de l’accueil et de la cuisine. Il incarne un retour à la simplicité gastronomique à laquelle beaucoup aspirent. Le nombre d’adhérents – qui s’engagent à proposer un menu complet à moins de 15 euros – repart à la hausse.

[Entreprises & Economie]  Les Relais Routiers : un label qui résiste

Décryptages

Une rubrique ouverte sur le monde

Digest d'articles publiés en France et à l'International, sous un angle original et sous la forme d'une synthèse enrichie de chiffres et d'éléments d'actualité dans cinq domaines : Développement durable - Entreprises & Economie - International - Générations - Mot à mot.

»»» Accéder à tous les articles Décryptages

Nous contacter

 

Besoin de nos services?

 

loading image Pour soumettre un appel d'offres, cliquez ici