close
Share with your friends

La caravane du Tour : une passion française

La caravane du Tour : une passion française

[Décryptages - Entreprises & Economie]

1000

D'autres actualités sur le site

Deux heures avant le passage des coureurs, c’est la caravane publicitaire du Tour de France qui parade le long du parcours du Tour de France. Près d’un spectateur sur deux déclare être venu en espérant récupérer l’un des millions d’échantillons et objets promotionnels offerts par les marques présentes dans le cortège.

C’est vers 1930 – une trentaine d’années après la création du Tour en 1903 – que la caravane a pris la forme qui est actuellement encore la sienne, avec ses chars de carnaval et ses voitures bigarrées. Jusque-là les coureurs étaient financés, comme aujourd’hui, par des sponsors. Mais, pour renouveler l’intérêt déclinant de la course, il est décidé qu’ils courront désormais par équipes nationales et que leurs frais seront pris en charge par les organisateurs et non plus par les marques.

Pour faire face à ce besoin de financement, la direction du Tour propose aux sponsors de figurer dans une caravane publicitaire. Quelque 25 enseignes et autant de véhicules y participent. Son passage est un moment de réjouissance populaire. Des artistes, comme Joséphine Baker, Charles Trenet ou Tino Rossi, sont présents sur les chars qui défilent.

Aujourd’hui, les équipes sont à nouveau sponsorisées. C’est de la vente des droits audio-visuels, des partenariats de marques et des contributions des villes-étapes que le Tour de France tire la plus grande partie de ses revenus. Mais la caravane demeure l’un des éléments les plus appréciés de l’alchimie de la course.

Deux heures avant le passage des coureurs, c’est la caravane publicitaire du Tour de France qui parade le long du parcours du Tour de France. Près d’un spectateur sur deux déclare être venu en espérant récupérer l’un des millions d’échantillons et objets promotionnels offerts par les marques présentes dans le cortège.

C’est vers 1930 – une trentaine d’années après la création du Tour en 1903 – que la caravane a pris la forme qui est actuellement encore la sienne, avec ses chars de carnaval et ses voitures bigarrées. Jusque-là les coureurs étaient financés, comme aujourd’hui, par des sponsors. Mais, pour renouveler l’intérêt déclinant de la course, il est décidé qu’ils courront désormais par équipes nationales et que leurs frais seront pris en charge par les organisateurs et non plus par les marques.

Pour faire face à ce besoin de financement, la direction du Tour propose aux sponsors de figurer dans une caravane publicitaire. Quelque 25 enseignes et autant de véhicules y participent. Son passage est un moment de réjouissance populaire. Des artistes, comme Joséphine Baker, Charles Trenet ou Tino Rossi, sont présents sur les chars qui défilent.

Aujourd’hui, les équipes sont à nouveau sponsorisées. C’est de la vente des droits audio-visuels, des partenariats de marques et des contributions des villes-étapes que le Tour de France tire la plus grande partie de ses revenus. Mais la caravane demeure l’un des éléments les plus appréciés de l’alchimie de la course.

Elle compte environ 200 véhicules pour trente à quarante marques et 600 caravaniers. La présence des grands partenaires du Tour est incluse dans leur contrat. Pour les autres, la participation s’élève à environ 10 000 euros par véhicule.  La contribution de la caravane au budget total du Tour, estimé à 150 millions d’euros (les chiffres ne sont pas publiés), est donc marginale sur le plan financier. Mais la caravane joue un rôle central dans l’image et la popularité du Tour : 12 millions de personnes la voient passer chaque année. Certains passionnés la suivent même, dit-on, d’étape en étape !

La caravane du Tour : une passion française

Décryptages

Une rubrique ouverte sur le monde

Digest d'articles publiés en France et à l'International, sous un angle original et sous la forme d'une synthèse enrichie de chiffres et d'éléments d'actualité dans cinq domaines : Développement durable - Entreprises & Economie - International - Générations - Mot à mot.
»»» Accès à tous les articles Décryptages

Nous contacter

 

Besoin de nos services?

 

loading image Pour soumettre un appel d'offres, cliquez ici