close
Share with your friends

Témoignage Alumni - Robin Marandet

Témoignage Alumni - Robin Marandet

Robin Marandet partage son expérience de DAF d’une start-up !

1000

D'autres actualités sur le site

Témoignage Alumni KPMG – Robin Marandet partage son expérience de DAF d’une start-up

Quel est ton parcours ?

Robin Marandet : J’ai eu un parcours assez classique, j’ai fait une prépa économique à Lyon puis j’ai intégré Neoma. Pendant ces années, j’avais déjà commencé à faire de l’audit, à travers mon apprentissage pendant 2 ans chez BDO. 

En 2013, j’ai été diplômé avec une majeure finance d’entreprise. J’ai ensuite commencé à préparer le DSCG que j’ai passé en arrivant chez KPMG et ensuite le DEC dont j’ai été diplômé en janvier 2018.

 

Quelles étaient tes principales missions durant ta carrière chez KPMG ?

R. M. : Mes principaux dossiers étaient : ITM Alimentaire, Nestlé Transverse, Vivarte (Pôle Aubagne) et Sodexo conso.
A côté de ça, j’ai eu quelques missions complémentaires avec des missions spéciales sur différents sujets. Elles te permettent de voir autre chose, de voir le côté hors audit et de prendre les choses par un autre prisme.

 

Est-ce le poste ou le secteur d’activité qui t’a poussé à intégrer Onepark ?

R. M. : Onepark est une plateforme de comparaison et de réservation de place de stationnement : on accède ainsi à tous types de parking (parking public, de gares, de bureaux ou d’hôtels…) et qui permettent de se garer à un prix plus intéressant. L’avantage pour les parkings est de digitaliser leur offre et de générer des profits complémentaires.

Ce qui m’intéressait, c’était de changer pour un poste plus financier, plus opérationnel. Aussi, le côté dynamique des start-ups est très intéressant. L’univers que j’ai découvert fonctionne beaucoup en réseau : on discute souvent entre financiers afin d’échanger sur les meilleures pratiques, les problématiques rencontrées dans tel ou tel pays, se recommander des prestataires, etc.

Je ne recherchais pas un secteur en particulier, car au-delà du produit, c’est le business model que je trouve intéressant. Dans le cas de Onepark, le modèle de parking digital est en plein essor, il y a tout à y faire. Aujourd’hui, on est leader européen, après voir lancé en 2018 l’Allemagne, les Pays-bas, l’Italie et le Portugal. Le poste que j’occupe est plus business, plus financier, plus concret. Je m’occupe des budgets, du reporting, du juridique, de la fiscalité, de la comptabilité : le poste de DAF/RAF est large en start-up ! Il faut être le garant des chiffres et du cash, mais aussi le relais de la direction générale, que ce soit auprès des opérationnels ou des investisseurs. Au début, nous n’avions pas de RH donc je pilotais également cette partie. Aujourd’hui j’ai pu recruter et structurer une équipe pour soutenir notre croissance.

 

Quelles sont tes ambitions pour la suite ?

R. M. : Mon ambition est pour l’instant de continuer à grandir avec Onepark (je viens d’être nommé DAF)... Et puis demain, sûrement devenir DAF dans une structure plus importante. Ou un jour ouvrir un restaurant, qui sait !

 

Quelles qualités acquises pendant tes années d’audit t’ont été utiles pour ton rôle de DAF ?

R. M. : Ce serait pour moi la capacité de s’adapter, la rigueur et la capacité de travail. Le fait de voir différents services et différentes personnes pendant les interims notamment, est très utile. La formation d’audit est très importante, mais il faut également être très orienté business, afin de comprendre les problématiques du marketing ou des business développer par exemple. Enfin, l’habitude du droit acquise en audit (par la connaissance des lois mais aussi l’audit des négociations commerciales !), aussi limitée soit-elle, me permet aujourd’hui de pouvoir accompagner les équipes sur des négociations juridiques.

Un conseil pour ce métier : il faut être prêt à s’impliquer à 100% car on est sur tous les fronts. Il faut également savoir être pro-actif !

 

Quels souvenirs gardes-tu de tes années KPMG ? As- tu des anecdotes à nous raconter ?

R. M. : Je garde un très bon souvenir de mes années KPMG, avec des équipes sympas, des missions intéressantes, tout ça dans une bonne ambiance. Je faisais partie également d’une super promo où tout le monde s’entendait bien.

Une petite anecdote : j’avais pas mal de déplacements, notamment sur Vivarte où l’on fait 2 semaines dans le Sud de la France. Après une longue journée de travail où l’on mangeait vite et pas très bien le midi, on essayait toujours de se faire une bonne table le soir (j’avais littéralement cartographié tous les restaurants dignes d’intérêt à 25 km à la ronde). Les plus anciens s’en souviendront !

Nous contacter

 

Besoin de nos services?

 

loading image Pour soumettre un appel d'offres, cliquez ici