close
Share with your friends

Intégrer une entreprise qui favorise et encourage l’engagement citoyen était pour moi essentiel lors de ma recherche de poste. On passe tellement de temps au travail et il y a tellement de possibilités d’aider les autres. Pour moi les deux peuvent être liés, il y a forcément des choses à faire.

Chez KPMG, Priorité au sens !

Sandrine est assistante projets, en audit, chez KPMG depuis trois ans. Ses missions sont principalement liées à l’organisation d’événements internes ou aux réponses à des appels d’offres, à un détail près, six mois après avoir rejoint le cabinet, Sandrine s’est engagée au sein de la Fondation d’entreprise KPMG… et depuis, elle n’a pas cessé d’y renforcer son implication !

Concrètement, la Fondation KPMG, qu’est-ce que c’est ?

En deux mots, c’est plus de 1 000 Volontaires engagés au sein de trois grands types de programmes : l’inclusion active, l’entrepreneuriat inclusif et l’environnement. Les actions sont ouvertes à tous les collaborateurs, quelles que soient leurs compétences. 

Autant vous prévenir, le cas de Sandrine est assez caractéristique et représente bien le parcours de la majorité des Volontaires : s’engager dans l’un des programmes de la Fondation, c’est prendre le risque d’être positivement surpris et d’avoir envie d’en découvrir davantage ! 

Pour Sandrine, l’aventure a débuté au sein du pôle inclusion active, dédié à l’éducation et à l’insertion professionnelle de jeunes provenant de Quartiers Politiques de la Ville :

Dès que j’ai pu, je me suis renseignée sur ce que je pouvais faire. J’ai alors rencontré l’une des personnes de la Fondation et on m’a proposé un calendrier d’événements. J’étais très intéressée par les actions auprès des jeunes. Aujourd’hui je suis marraine d’un lycée et, trois fois par an, j’y interviens avec d’autres collaborateurs KPMG. On aide les lycéens à faire leurs CVs, à préparer des entretiens et à mieux appréhender la vie en entreprise. C’est très enrichissant. Je me sens utile, ça me nourrit et en plus c’est sur nos heures de travail. Un grand luxe !

En plus des interventions qu’en est-il du temps de préparation nous direz-vous ?

L’avantage, lorsqu’on est un cabinet qui a toujours deux coups d’avance, c’est que nous mettons tout en œuvre pour accompagner au mieux nos collaborateurs :

Tout est organisé et la préparation est généralement assez rapide, par exemple autour d’un déjeuner. La Fondation nous fournit des outils et des supports, c’est très simple à mettre en place. Et si nous avons des idées complémentaires, il suffit de les proposer, tout le monde est à l’écoute.

Et après trois ans chez KPMG, Sandrine a pu mener des actions dans tous les pôles de la Fondation !

Sur le pôle environnement, la Fondation accompagne les acteurs souhaitant renouveler les façons de consommer, de produire, de travailler et de vivre ensemble. Et là encore, les actions sont larges. Agriculture urbaine sur le toit d’un collège, tri de vêtements de seconde main auprès d’une association, nettoyage d’une plage ou encore organisation d’événements internes pour sensibiliser les collaborateurs, autant de moyens de contribuer chacun à son niveau à la protection de la planète.  

Mais ce n’est pas tout ! Sandrine se mobilise également sur le pôle Entrepreneuriat Inclusif. Avec ses partenaires associatifs, la Fondation a développé des actions pour soutenir l’insertion grâce à la création d’activité économique. 

C’est passionnant car nous interviewons des porteurs de projets, il s’agit d’hommes et de femmes qui souhaitent créer leurs entreprises. La Fondation les aide à avancer et à construire leur projet et moi je les ai reçus avec un collègue pour les écouter et discuter. On leur pose des questions, on s’assure de la clarté de la présentation et on échange avec eux pour les challenger sur des points auxquels ils n’auraient pas pensé. Je ne suis pas auditrice et je n’ai pas de compétences en gestion mais ce n’est pas un souci. Dans mon cas, je suis très créative et j’apporte un autre point de vue aux projets. Les gens se sous-estiment et ils ne savent pas ce qu’ils peuvent apporter, alors qu’ils peuvent faire énormément de choses simplement en partageant leurs expériences et en échangeant avec les autres.

Si la taille de notre structure permet à nos collaborateurs d’avoir accès à des moyens conséquents et à un large panel d’actions, les Volontaires vous parleront surtout de l’enrichissement humain qu’ils en retirent

C’est une expérience très riche qui ouvre plein d’horizons. Vous pouvez rencontrer des personnes de milieux très différents, dans des domaines que vous n’auriez pas côtoyés dans un autre contexte. On se sent utile et on apprend pleins de choses. J’ai aussi rencontré des personnes avec qui j’ai sympathisé.