• 1000

Lancé il y a trois ans, le cabinet KPMG Avocats réunit déjà près de 600 collaborateurs répartis au sein d’équipes spécialisées dans tous les domaines du droit des affaires, de la fiscalité et du droit social. Dans cette « jeune » entreprise, adossée à un réseau pluridisciplinaire centenaire, des professionnels de tous horizons collaborent : avocats, ingénieurs, économistes, juristes, professeurs, communicants, apprentis, ... Leur ambition ? Construire ensemble la réussite du cabinet qu’ils ont choisi. Mustapha Oussedrat, Président de KPMG Avocats, répond à Village de la Justice.

VdJ : Avec des effectifs qui ne cessent de croître et un chiffre d’affaires en constante augmentation, KPMG Avocats semble toujours en phase ascensionnelle. Va-t-il bientôt atteindre son rythme de croisière ?

Mustapha Oussedrat : « KPMG Avocats poursuit son développement avec une croissance qui reste forte (près de 30% en 2021) et nous ne pouvons pas encore parler de rythme de croisière. Nous avons des bureaux à Paris et en régions avec 22 bureaux dans les principales villes de France, et d’autres ouvriront bientôt. Nous achevons des travaux à Pau en vue d’une ouverture prochaine et des projets sont en bon état d’avancement dans d’autres villes. Au delà de ce développement géographique, notre préoccupation première est de répondre à l’ensemble des problématiques de nos clients dans le respect de nos règles d’indépendance et d’excellence. Pour ce faire, nous avons recruté au sein de nos équipes des professionnels reconnus dans les différentes spécialités du droit des affaires, du droit fiscal et du droit social. Notre palette de profils collaborateurs est large. Dans nos bureaux, de jeunes juristes et avocats très pointus sur des spécialités nouvelles, comme par exemple dans les nouvelles technologies, la blockchain ou les cryptomonnaies, côtoient des avocats experts, incontournables dans leur pratique et pour certains professeurs émérites en droit qui font figure de référence dans leur spécialité. Ceci nous permet d’apporter à nos clients un accompagnement de grande qualité, des conseils éclairés et des solutions innovantes ».

VdJ : Fin 2021, le chiffre d’affaires net de KPMG Avocats a franchi la barre des 100 M d’€ et le cabinet ne cesse d’accueillir de nouveaux talents. Qu’est-ce qui rend votre entreprise aussi attractive ?

Mustapha Oussedrat : « La création récente de notre cabinet lui confère un véritable esprit « start-up », avec beaucoup d’agilité dans la prise de décision et l’exécution. De cette jeunesse découle une réelle émulation à tous les étages de la fusée. Concrètement, cela se traduit par une écoute des attentes de nos collaborateurs, une liberté dans l’organisation du travail, une confiance partagée, une attention particulière à un équilibre vie professionnelle/vie privée, mais aussi un accueil toujours favorable aux idées nouvelles. Chez KPMG Avocats, il y a une ouverture d’esprit particulière. Nous n’avons pas attendu la pandémie pour imaginer le cabinet d’avocats de demain. Dès les premières heures de sa création en 2019, nous savions que pour bâtir l’entreprise dont nous rêvions et faire venir les talents qui correspondraient au projet, il faudrait proposer une expérience nouvelle et différenciante de la vie en cabinet d’avocats. C’est comme cela que nous avons imaginé notre modèle ».

VdJ : Ce modèle, sur quoi repose-t-il ?

Mustapha Oussedrat : « Avant tout, nous avons une conviction forte et nous la partageons avec nos équipes : nous voulons faire de KPMG Avocats un cabinet responsable, engagé et citoyen. Ceci passe par plusieurs dimensions.

Tout d’abord la dimension humaine. Nos talents sont le bien le plus précieux de l’entreprise et nous leur portons la plus sincère attention. Tout doit être fait pour que chacun se sente accueilli, encouragé, reconnu. Cela passe aussi par un enrichissement permanent des savoirs, pour toutes nos populations. A ce titre, grâce à notre conseil scientifique réputé, nous sommes tous, et à tous niveaux, régulièrement nourris par une formation continue de grande qualité.

Nous avons aussi une responsabilité vis-à-vis de notre environnement : nous voulons que notre activité impacte le moins possible la planète. Ceci implique une multitude de décisions, pour certaines radicales (réduction du plastique, journées végétariennes, forte incitation à l’usage du vélo, journées de mobilisation de protection de la planète, …).

Enfin, nous pensons que partager nos expériences et faire don d’une partie de notre temps en partenariat avec la Fondation KPMG, d’attention et de dons financiers à ceux qui en ont le plus besoin fait partie de nos devoirs, et nous nous attachons à le faire auprès de plusieurs associations dont certaines viennent par exemple en aide aux étudiants en difficulté.

Certes, ça ne sera jamais assez tant les besoins sont immenses, mais nous souhaitons participer à notre niveau avec nos collaborateurs et nous sommes convaincus que ces actions et engagements citoyens créent à la fois les conditions du bien-être dans le travail, et par rebond, celles de la prospérité de l’entreprise. Nos collaborateurs nous font grandir et nous nous appliquons à ce que l’inverse le soit aussi.

Enfin, notre appartenance à un groupe pluridisciplinaire leader en France, membre du réseau KPMG International implanté dans 150 pays, nous permet de travailler en transversalité sur des problématiques d’une grande richesse collective. Nos collaborateurs peuvent s’appuyer sur des compétences complémentaires aux leurs, ce qui leur permet d’avoir une vision globale des enjeux de leurs clients, et ainsi de pouvoir y répondre pour le mieux, et souvent, ensemble.

VdJ : Concrètement, avez-vous des postes à pourvoir actuellement ?

Mustapha Oussedrat : « Bien sûr, notre croissance nous amène à devoir recruter activement. Nous avons de nombreux postes à pourvoir, en droit des affaires, droit fiscal et droit social, de divers niveaux d’expériences et de profils, y compris d’associés, en particulier en régions et dans des villes comme Lille, Lyon, Caen, Marseille, Nantes et Rennes notamment ».

Dans le cadre de notre plan de développement à Paris et en région, nous planifions de recruter près de 200 nouveaux collaborateurs d’ici 2025.