close
Share with your friends

Exercer des missions qui ont du sens est l’une des préoccupations que l’on retrouve de plus en plus souvent dans les attentes des salariés. Avoir un impact concret, savoir que l’on peut contribuer à faire avancer les débats sur des sujets qui nous tiennent à cœur, se sentir utile et se lever le matin en ayant l’humble conviction que les réunions de la journée donneront lieu à des actions dont nous pourrons être fiers. Autant de réflexions partagées par les collaborateurs KPMG et qui s’expriment à travers les différents projets soutenus par le cabinet. Parmi eux se trouve notamment le mécénat de la Chaire RSE de l’Ecole Supérieure de Commerce Audencia.

La Chaire RSE Audencia : un partenariat à la hauteur des ambitions de KPMG

Depuis 2014, KPMG est en effet engagé auprès d’Audencia pour soutenir son équipe d’enseignants-chercheurs, de doctorants et de chargés d’études, en tant que représentant du secteur des services aux entreprises. Et qui mieux que des anciens d’Audencia pour faire vivre ce partenariat et aider à la réalisation des travaux ? C’est le cas notamment de Gwenaëlle, Responsable Ressources Humaines, et de Cyprien, Associé en Audit. Tous les deux membres du Comité de pilotage de la Chaire, ils ont eu l’opportunité de s’investir depuis presque 6 ans au sein des différents projets.

En 2015, le premier projet d’envergure fut d’aider à démontrer le lien entre l’investissement RSE et la performance économique.

Aujourd’hui, les choses ont évolué et il n’y a plus besoin de justifier le fait que les démarches RSE aident les entreprises à durer dans le temps et à améliorer leurs performances, indique Cyprien. Ce n’était pas le cas avant et, chez KPMG, nous accompagnons nos clients dans leur croissance. Nous avons donc aidé à mettre en place un baromètre sur le comportement des PME leur degré de compréhension de la RSE, les actions entreprises et leurs retours sur investissement en termes de performance économique.

Cyprien, Associé Audit

De la performance économique des entreprises à l’aide aux femmes dans leur négociation salariale, il n’y a qu’un pas !

De son côté, Gwenaëlle s’est particulièrement investie dans le développement du programme ‘Négotraining’. Ce dispositif, gratuit et accessible à toutes, est destiné à sensibiliser les femmes à la négociation salariale et à leur donner les clés pour réussir leur négociation. 

Nous avions à cœur d’intervenir sur des problématiques d’égalité professionnelle et nous avons mis en place ces ateliers de quelques heures, que j’anime encore aujourd’hui, dans différentes villes. Les ateliers ont vraiment bien fonctionné à Nantes et cela nous a permis de former de nombreuses femmes à la négociation salariale afin d’essayer de combler le fossé qui existe encore avec les hommes. Nous recrutons également à chaque atelier des femmes qui deviennent formatrices bénévoles, afin d’organiser le plus d’ateliers gratuits possibles. Les hommes sont également les bienvenus pour co-animer.

Gwenaëlle, Responsable Ressources Humaines

Ces ateliers ne sont qu’un premier pas et KPMG est bien décidé à poursuivre ses actions de sensibilisation sur ce sujet. « Plus récemment, nous avons travaillé à l’établissement d’un baromètre sur l’égalité professionnelle, associé à deux livrets  ‘Le saviez-vous ?’ : Avez-vous des enfants, une question posée à 60% des femmes en entretien d’embauche (contre 49% aux hommes) et Au travail les Français négocient peu, les Françaises encore moins.

Des projets concrets pour garder toujours Deux coups d’avance…


Pour Cyprien, ces aspects sont centraux et la chaire RSE permet d’avoir des impacts concrets au sein du cabinet. « Nous sommes une société de services et nos collaborateurs sont notre principale ressource. Le baromètre national a par exemple fait ressortir le fait que 44% des femmes considèrent que leur parentalité a un impact négatif sur leur carrière, contre 21% des hommes. C’est interpelant et, bien que ces chiffres ne soient pas spécifiques à KPMG, nous avons décidé de mettre en place des ateliers jeunes parents ou futurs jeunes parents. Animés par des coachs externes, ils permettent aux collaborateurs de partager leurs retours d’expérience sur la parentalité et la conciliation avec la vie professionnelle. C’est une application très concrète des recherches menées dans le cadre de la Chaire RSE et cela nous permet de continuer à évoluer. »

Aujourd’hui, les projets réalisés en partenariat avec KPMG se concentrent davantage sur des solutions innovantes pour faciliter l’émergence de la transformation des modèles économiques, par exemple le numérique responsable et la sensibilisation autour du stockage de données. 

… et se sentir fiers du sens de nos actions !


Pour Gwenaëlle, « l’avantage de cette Chaire, c’est qu’elle est très opérationnelle et KPMG me permet de m’y investir. J’en suis très fière car ça contribue à nous faire avancer et on a le plaisir d’en débattre avec des étudiants, pour trouver le moyen de mettre ces actions en valeur ». Cette fierté de l’impact des actions menées avec la Chaire transparait aussi dans les motivations de Cyprien : « Ces réflexions autour de la conscience de l’entreprise nous interpellent et font écho à notre recherche de sens au travail. Pour moi, c’est également une chance offerte par le cabinet de découvrir des sujets qui sont un peu à côté de mon cœur de métier et de traiter de thématiques qui n’étaient pas dans la continuité naturelle de mon diplôme. Qu’il s’agisse de la Chaire RSE ou des actions menées par la Fondation KPMG en faveur de l’insertion des jeunes, c’est primordial pour beaucoup de collaborateurs ».

Chez KPMG, vous découvrirez que la routine n’existe pas et nos collaborateurs peuvent vous parler de ce qui rend notre cabinet différent. Qu’il s’agisse d’audit, de conseil ou d’actions de bénévolat, chez nous exigence coïncide avec « culture de la bonne humeur » et « priorité au sens ». Alors, n’hésitez pas et venez nous rencontrer !