close
Share with your friends

«KPMG investit fortement dans ses collaborateurs et dans la technologie»

Interview avec Stefan Pfister

Stefan Pfister parle dans une interview du résultat annuel positif de KPMG Suisse, des importantes évolutions dans les activités d’audit et de conseil, ainsi que des investissements substantiels réalisés.

1000

Related Content

Stefan Pfister, CEO de KPMG Suisse

Stefan Pfister, CEO de KPMG Suisse

Au cours du dernier exercice, quels ont été les principaux moteurs pour le résultat d’exploitation de KPMG Suisse?

La disruption numérique est toujours le principal moteur: elle concerne tous les secteurs d’activité et nécessite de gros investissements dans la technologie, le personnel et les infrastructures. Mais elle ouvre aussi des perspectives entièrement nouvelles, et ce aussi bien dans la division Audit que dans celle du conseil, que ce soit pour l’analyse complète et l’exploitation des données clients, pour l’automatisation de procédures standard ou pour le développement de plates-formes innovantes consacrées à l’optimisation des processus. Les taux d’intérêts historiquement bas ont été un autre moteur positif. Ils ont favorisé beaucoup de fusions et d’acquisitions, mais ils comportent aussi, naturellement, un risque d’un endettement croissant. Les projets de réformes non aboutis dans les secteurs politiques essentiels – prévoyance vieillesse, santé, énergie, droit du travail, numérisation et accès aux marchés – freinent la croissance. Ils créent de l’incertitude et par conséquent de l’hésitation à faire de nouveaux investissements. Il incombe maintenant au nouveau Parlement de faire avancer des réformes durables, ce qui veut dire aussi favorables à l’économie! 

Y a-t-il eu des différences significatives entre l‘audit et le conseil?

Absolument. Dans la division Audit, les nouvelles possibilités technologiques, tant du côté clients que du côté KPMG, ont contribué à l’évolution positive: non seulement elles permettent la réorganisation complète des processus financiers et de direction, mais elles aident aussi à standardiser, automatiser et centraliser les principales tâches d’audit. Cela augmente encore la sécurité des audits et la pertinence de nos rapports.

Dans le secteur du conseil fiscal et juridique, la forte demande de prestations dans le domaine des services de mobilité globale a contribué au bon résultat. Ici sont utilisées des solutions technologiques arrivées à maturité. Grâce à elles, nos clients peuvent également maîtriser les défis très complexes que leur pose le droit fiscal avec des centaines ou des milliers d’expatriés. Et ils peuvent ainsi profiter des avantages de la mobilité globale. Les conseils fiscaux et juridiques ont également été très demandés à l’occasion de grandes opérations de fusion & acquisition et de restructurations compliquées. 

Qu’en a-t-il été dans la division Advisory?

Dans le domaine Management Consulting, nous avons enregistré un léger recul de notre chiffre d’affaires, qui s’explique par une réorientation et une concentration survenues au cours des deux dernières années, qui allaient de pair avec une réduction des capacités. La demande de prestations de conseil pour maîtriser la transition numérique, planifier et utiliser les systèmes ERP, optimiser la fonction financière dans les entreprises et créer la cyber-sécurité est et reste cependant forte. Ce sont surtout les clients du secteur sciences de la vie qui ont réclamé beaucoup d’aide afin de lutter contre la criminalité économique et de garantir la conformité légale en tous points et dans tous les pays. Les clients du secteur des assurances recherchaient en particulier une assistance pour la lutte contre les cyber-risques et pour l’introduction des nouveaux standards de comptabilité IFRS 9 et IFRS 17. 

Le domaine Deal Advisory a continué à évoluer de manière très positive. Ici, nous assistons les clients dans toutes les phases d’achats et de ventes d’entreprises ou de parties d’entreprises, mais aussi pour la planification et la création de joints ventures et de partenariats stratégiques, ainsi qu’en cas de restructurations. 

Dans quels domaines KPMG a-t-elle particulièrement investi?

Essentiellement dans l’évolution du personnel, dans les innovations technologiques et dans des partenariats importants. Nos clients profitent ici de différentes façons de notre capacité d’innovation: l’an dernier, KPMG a ainsi investi environ 6% de son chiffre d’affaires dans la numérisation afin de rendre les analyses de données encore plus pertinentes et les propositions de solutions encore plus efficaces. À l’Insights Center, le véritable fleuron de KPMG Suisse pour l’activité Data Analytics, nos clients découvrent une nouvelle dimension de la visualisation et de l’analyse des données et peuvent ainsi utiliser systématiquement leurs propres données d’entreprise avec une qualité inconnue à ce jour. Je souhaite également citer le Board Leadership Center, une plate-forme réseau de grande qualité que nous avons récemment créée pour les conseils d’administration. 

Entreprise tournée vers l’avenir, nous investissons aussi beaucoup dans des conditions-cadres attractives pour nos collaborateurs: cela comprend des formes de travail plus flexibles et des initiatives pour l’apprentissage tout au long de la vie et pour la promotion du sport et de la santé du personnel. En 2019, KPMG a investi plus de 8 millions de francs dans les formations initiales et continues et embauché environ 600 nouveaux professionnels. Notre déménagement à notre nouveau siège social (temporaire) de Zurich-Binz et dans le quartier neuf genevois de Pont Rouge, deux véritables quartiers «branchés», a également été revitalisant. 

Nous nous sommes de plus engagés dans différents domaines pour positionner la Suisse comme un site économique attractif, capable d’affronter l’avenir et digne de confiance. Cela inclut les engagements auprès d’economiesuisse, de digitalswitzerland, de Women Corporate Directors et de nombreux autres réseaux nationaux, régionaux et spécifiquement dédiés. En outre, nous contribuons régulièrement à un débat public reposant sur les faits autour de thèmes d’avenir importants grâce à différentes études sur des secteurs clés de l’économie suisse.

Contactez-nous

  • Trouvez nos bureaux kpmg.findOfficeLocations
  • kpmg.emailUs
  • Social media @ KPMG kpmg.socialMedia
 

Besoin de nos services?

 

loading image Appel d'offres