• 1000

Alors que 2021 a été l'année de l'adoption institutionnelle des cryptoactifs, 2022 s'annonce comme l'année de l'adoption généralisée des cryptoactifs par les entreprises de services financiers et leurs investisseurs particuliers, selon trois partenaires de KPMG au Canada.

Les actifs cryptographiques sont devenus une catégorie d'actifs de rechange investissables parmi les investisseurs institutionnels, et bon nombre d'entre eux sont exposés grâce à des produits de placement réglementés comme les fonds négociés en bourse. Les entreprises de services financiers intègrent également des services liés aux cryptoactifs à côté de leurs secteurs d'activité existants en émettant des FNB, en offrant des conseils en gestion de patrimoine, en conservation, en administration de fonds, en conformité, en compensation et en tenue de marché.

« L'intérêt des investisseurs particuliers pour les cryptoactifs a commencé avec les premiers adhérents il y a des années, et depuis lors, nous avons observé une vague régulière d'intérêt institutionnel dans ce domaine - des fonds de pension et des assureurs aux fonds de couverture et aux bureaux familiaux - avec près d'un tiers nous disant qu'ils ont une exposition directe ou indirecte à la classe d'actifs », a déclaré Kareem Sadek, associé et responsable des cryptoactifs et de la chaîne de blocs chez KPMG au Canada, faisant référence à un sondage mené par KPMG au Canada et la Canadian Association of Alternative Strategies and Assets (CAASA) l'automne dernier.

« Bien que les investisseurs institutionnels nous aient dit qu'ils s'intéressent à l'espace cryptographique parce qu'ils y voient un jeu technologique novateur avec des avantages potentiels élevés, les entreprises de services financiers s'intéressent également aux cryptoactifs, mais elles sont un peu plus prudentes en raison du manque de clarté de la réglementation au Canada. Pourtant, même avec cette incertitude réglementaire, près de quatre entreprises de services financiers sur dix que nous avons entendues offrent des services de cryptoactifs. Nous pensons donc que ce sera une année charnière pour l'adoption des cryptoactifs parmi les institutions financières. »

Faits saillants - Sondage auprès des investisseurs institutionnels canadiens et des entreprises de services financiers :

  • 32 % des investisseurs institutionnels interrogés ont une exposition directe ou indirecte à des cryptoactifs
    • 50 % ont une exposition par le biais de fonds négociés en bourse, de fiducies fermées ou d'autres produits réglementés
    • 36 % ont une exposition aux actions publiques liées au cryptomonnaies
    • 29 % possèdent directement des cryptoactifs
    • 29 % investissent comme commanditaires dans un fonds de capital-risque ou un fonds de couverture
  • 39 % des répondants aux services financiers offrent des services relatifs aux cryptoactifs
    • 42 % offrent des services de gestion du patrimoine ou des conseils financiers dans le domaine
    • 33 % offrent des services de conservation, de compensation ou de règlement
    • 22 % émettent des FNB ou des produits réglementés
    • 11 % fournissent des liquidités pour les produits réglementés en tant que teneur de marché

Parmi les investisseurs institutionnels interrogés, 57 % ont déclaré avoir investi dans des cryptoactifs entre 2020 et 2021, mais la plupart des investissements étaient relativement modestes, 71 % d'entre eux allouant moins de 2 % de leur portefeuille à cette catégorie d'actifs.

« Les investisseurs institutionnels augmentent de plus en plus leur exposition aux cryptoactifs afin de diversifier davantage leurs portefeuilles, compte tenu de la capacité réduite des obligations d'État à agir comme amortisseurs de portefeuille », a affirmé Chris Farkas, associé et leader national de la consultation sur les services financiers pour la gestion des actifs chez KPMG au Canada. « Bien qu'il s'agisse d'un nouvel espace prometteur pour les investisseurs institutionnels, il est clair qu'ils adoptent une approche prudente. »

Selon Geoff Rush, partenaire et leader national de l'industrie des services financiers, plus d'organisations de services financiers offriront des services liés aux cryptoactifs en 2022. « Près de sept entreprises de services financiers sur dix nous ont dit qu'elles envisageaient de proposer des services liés aux cryptoactifs, et six sur dix nous ont mentionné qu'elles passaient de l'analyse des possibilités et du développement de stratégies relatives aux cryptoactifs à la création de produits et de services liés aux cryptoactifs et à l'intégration des clients. C'est donc un changement notable », a-t-il ajouté.

Investisseurs particuliers intéressés par la cryptomonnaie

Un sondage supplémentaire réalisé par KPMG au Canada révèle un intérêt croissant des investisseurs particuliers pour les cryptoactifs, mais la plupart d'entre eux attendent de voir ce que les investisseurs institutionnels prévoient de faire dans ce domaine avant de les ajouter à leurs portefeuilles.

Selon un sondage mené par KPMG auprès de plus de 1 000 Canadiens, 13 % des répondants ont acheté directement des bitcoins ou des ethereum, tandis que 11 % ont acheté des fonds négociés en bourse ou d'autres fonds de cryptoactifs. Une personne sur cinq qui n'avait pas encore investi a dit être prête à faire des investissements directs et/ou indirects.

Près d'un quart (23 %) ont souligné qu'ils seraient plus à l'aise d'investir dans ce secteur à mesure qu'un plus grand nombre d'investisseurs institutionnels adopteront des cryptoactifs et plus de la moitié (54 %) ont mentionné qu'ils ont l'intention de laisser les investisseurs institutionnels « tâter le terrain » avant de faire le grand saut.

Les Canadiens de moins de 35 ans et les hommes de tous âges étaient plus susceptibles d'avoir investi dans des cryptoactifs et souhaitent s'exposer à cette catégorie d'actifs.

Poll highlights – survey of Canadians:

  • 13 % des répondants ont acheté directement des cryptoactifs comme les bitcoins ou l'ethereum (17 % d'hommes contre 8 % de femmes)
  • 11 % ont acheté des bitcoins FNB ou d'autres fonds de cryptoactifs (14 % d'hommes contre 8 % de femmes)
Âge
Les répondants qui ont acheté des cryptoactifs directement comme des bitcoins ou de l'ethereum
Les répondants qui ont acheté des bitcoins FNB ou d'autres fonds de cryptoactifs
18-24 24 % 20 %
25-34 23 % 15 %
35-44 19 % 14 %
45-54 10 % 12 %
55-64 5 % 6 %
  • 21 % des répondants qui n'avaient pas encore investi sont intéressés à acheter directement des cryptoactifs comme les bitcoins ou l'ethereum (25 % d'hommes contre 17 % de femmes)
  • 21 % étaient intéressés à acheter des bitcoins FNB ou d'autres fonds cryptographiques (25 % d'hommes contre 18 % de femmes)
Âge
Vous souhaitez acheter directement des cryptoactifs comme le bitcoin ou l'ethereum?
Vous souhaitez acheter des bitcoins FNB ou d'autres fonds de cryptoactifs?
18-24 31 % 37 %
25-34 33 % 31 %
35-44 22 % 24 %
45-54 21 % 21 %
55-64 10 % 15 %


« Il est intéressant, mais pas étonnant, de constater que les 18 à 34 ans sont plus enclins à acheter des cryptoactifs, étant donné l'appétit pour le risque généralement plus élevé et les horizons de placement plus longs des jeunes investisseurs. Pour les entreprises de services financiers qui cherchent à construire ou à ajouter à leur offre de services de cryptoactifs, il s'agit d'un groupe démographique clé auquel elles devraient prêter une attention particulière », déclare Geoff Rush.

Pour en savoir plus sur l'adoption institutionnelle des cryptoactifs au Canada, consultez L'adoption Croissante Des Cryptoactifs Au Canada

KPMG au Canada a interrogé 1 009 Canadiens entre le 14 et le 16 février 2022 dans le cadre du panel Asking Canadians du Schlesinger Group sur la plateforme de recherche en ligne Methodify.

KPMG et la Canadian Association of Alternative Strategies and Assets (CAASA) ont également sondé les investisseurs institutionnels et les services financiers ayant des activités au Canada. Le sondage a été passé aux membres de la CAASA et aux clients de KPMG et a reçu 75 réponses entre le 30 août et le 31 octobre 2021.

Un mot sur KPMG au Canada

KPMG s.r. l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca) et société canadienne à responsabilité limitée appartient à des Canadiens qui en assurent l'exploitation. Depuis plus de 150 ans, nos professionnels fournissent aux Canadiens tout un éventail de services-conseils, de services de comptabilité et d'audit et de services fiscaux qui inspirent la confiance, favorisent le changement et stimulent l'innovation. Guidé par des valeurs fondamentales -- Intégrité, Excellence, Courage, Ensemble, Pour le mieux --, KPMG compte plus de 10 000 professionnels et employés dans plus de 40 bureaux au Canada, qui servent des clients des secteurs privé et public. KPMG fait régulièrement partie des meilleurs employeurs au Canada et est reconnu comme l'un des meilleurs milieux de travail au pays.

Le cabinet est constitué en vertu des lois de l'Ontario et membre de l'organisation mondiale KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International Limited, société de droit anglais à responsabilité limitée par garantie. Chaque membre du Cabinet est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel. Pour plus d'information, consultez home.kpmg/ca/fr.

Renseignements:

Roula Meditskos
Service national des communications et Relations avec les médias
KPMG au Canada
(416) 549-7982
rmeditskos@kpmg.ca