Une récente étude de KPMG in Canada indique que près de sept Canadiens noirs sur dix (68 %) estiment que les employeurs ont fait des progrès pour respecter leurs promesses en matière d'équité et d'inclusivité des employés noirs, et que les gestionnaires et les hauts dirigeants comprennent mieux les obstacles systémiques auxquels les Canadiens noirs sont confrontés.

Toutefois, à peine la moitié ont vu ces efforts se traduire par de meilleures possibilités d'emploi. Environ un tiers (35 %) des personnes interrogées pensent que leurs perspectives d'avancement se sont améliorées grâce à l'élimination des obstacles systémiques et 19 % estiment qu'on leur a offert un emploi qu'elles n'auraient pas obtenu il y a un an et demi. Par contre, près de quatre personnes sur dix affirment que rien n'a changé et que les obstacles systémiques continuent de freiner les progrès et près d'une sur dix dit que les choses ont empiré.

Ces résultats proviennent d'un sondage que KPMG a mené début janvier auprès de plus de 1 000 Canadiens noirs et qui visait à déterminer si les promesses faites par les employeurs canadiens de s'attaquer au racisme systémique à la suite du meurtre de George Floyd et de l'essor du mouvement Black Lives Matter avaient eu des effets concrets.

Faits saillants du sondage

  • 68 % affirment que leur employeur a fait de grands progrès (36 %) ou certains progrès (32 %) en devenant plus équitable et inclusif envers les employés noirs
  • 12 % pensent que les promesses d'inclusion de leur entreprise n'étaient que de belles paroles et 20 % estiment que leur entreprise n'a pris aucune mesure
  • 67 % croient que leur employeur fait de véritables efforts afin d'embaucher plus de Canadiens noirs
  • 58 % sont d'accord pour dire que leur employeur fait de véritables efforts afin de promouvoir l'accès de Canadiens noirs à des postes de leader
  • 19 % affirment avoir décroché un poste pour lequel ils n'auraient pas été retenus auparavant
  • 35 % estiment que leurs chances de promotion et d'avancement se sont améliorées

« Ces résultats montrent que de nombreuses organisations canadiennes ont fait des efforts réels et soutenus pour s'attaquer aux préjugés raciaux, déclare Rob Davis, chef, Diversité, équité et inclusion, et président du conseil d'administration de KPMG au Canada. Les Canadiens noirs nous ont dit qu'ils voyaient des progrès dans l'embauche et la promotion des employés, dans les occasions offertes aux entreprises appartenant à des Noirs et dans le traitement des clients noirs.

Je crois que la plupart des dirigeants reconnaissent que les défis d'aujourd'hui exigent de nouvelles façons de penser et qu'ils souhaitent sincèrement faire tomber les barrières pour que chacun soit entendu. C'est aussi ce que notre société et notre économie réclament. Mais il reste encore beaucoup à faire! Si plus des deux tiers disent que leur employeur avait fait des progrès pour devenir plus inclusif et plus équitable envers les employés noirs, à peine un tiers jugent ces progrès satisfaisants. »

Un milieu de travail plus sûr et plus respectueux

Près des trois quarts (74 %) des Canadiens noirs ont déclaré se sentir aussi appréciés et respectés que leurs autres collègues, mais une proportion presque égale de répondants (70 %) estiment devoir travailler plus fort que leurs pairs non noirs pour mériter ce même respect.

Plus de quatre Noirs canadiens sur dix (44 %) reconnaissent n'avoir subi aucune microagression ni aucun acte de racisme au travail au cours des 18 derniers mois, et près d'un quart (24 %) ont déclaré en avoir subi moins au cours de la même période. Cependant, près d'un tiers d'entre eux ont continué à être victimes de microagressions et de racisme au travail, et 14 % affirment que les actes hostiles ont augmenté.

« Bien que dans l'ensemble, les Canadiens noirs soient moins exposés au racisme au travail, il s'agit d'une réalité déplorable qui continue d'exister, ajoute M. Davis. Beaucoup craignent que l'apaisement relatif actuel ne soit pas tant dû à l'évolution des perceptions et à une meilleure compréhension qu'au fait que de nombreux Canadiens ont travaillé de façon virtuelle au cours des 18 derniers mois et ils s'inquiètent de ce qui se passera lorsqu'ils retourneront au bureau. »

À propos des répondants

Non seulement de nombreux Canadiens noirs ont-ils constaté des améliorations dans leur vie professionnelle au cours des 18 derniers mois, ils sont également conscients des efforts déployés par leur employeur afin de mieux répondre aux besoins de sa clientèle noire et d'accroître la collaboration avec les entreprises appartenant à des Noirs.

Près des trois quarts (74 %) ont déclaré que leur employeur traitait et appréciait ses clients de la même façon, quelle que soit leur race. Les deux tiers estiment que leur employeur a adapté ses pratiques en matière de service à la clientèle et 64 % affirment que l'offre de biens et services aux clients noirs a été améliorée. Les deux tiers ont également déclaré que leur employeur s'était efforcé de faire davantage affaire avec des fournisseurs et des entreprises appartenant à des Noirs au cours des 18 derniers mois.

« Nous sommes heureux de voir que les organisations canadiennes font des efforts pour améliorer leur relation globale avec les Canadiens noirs, indique Alison Rose, associée, Services d'actuariat en assurance vie et régimes de retraite, KPMG au Canada. Nous relevons par ailleurs que si environ deux tiers des répondants estiment que leur employeur a amélioré son offre de produits et son service à la clientèle pour les clients noirs, ils sont aussi nombreux à trouver que les produits et services offerts ne sont pas toujours adaptés au marché ou à la réalité des consommateurs noirs. Conclusion : tout en reconnaissant les efforts déployés pour améliorer l'expérience des clients noirs, il reste encore beaucoup à faire. »

Interrogés sur les solutions possibles pour réduire davantage le racisme envers les Noirs en milieu de travail, 84 % des répondants ont dit vouloir que leur employeur prenne des engagements plus fermes et établissent des objectifs pour l'embauche et la promotion d'un plus grand nombre de Canadiens noirs, assortis de mécanismes d'évaluation des résultats et de critères de responsabilisation clairs et mesurables. Autres exemples de mesures à prendre :

  • Nommer davantage de Canadiens noirs au conseil d'administration ou à la haute direction (84 %)
  • Accroître la sensibilisation et la formation des employés et des gestionnaires en matière de lutte contre le racisme (83 %)
  • Faire en sorte que les équipes de direction « passent de la parole aux actes » (82 %)
  • Faire de la lutte au racisme une priorité au sein des Ressources humaines (81 %)
  • Opérer un changement de culture fondamental (74 %)
  • Remplacer les équipes dirigeantes (54 %)

« Ce désir manifeste d'une meilleure représentation aux échelons supérieurs des organisations n'a rien d'étonnant, commente Mme Rose. Les Canadiens noirs voient en effet peu de hauts dirigeants qui leur ressemblent, un facteur qui peut être très démotivant. C'est pourquoi il est important que toute stratégie de lutte contre le racisme envers les Noirs bénéficie de l'adhésion totale des dirigeants de l'entreprise, et que les actions et les comportements soient cohérents avec les messages diffusés dans l'ensemble de l'organisation. Pour augmenter le nombre de dirigeants noirs, il faut d'abord s'attaquer aux obstacles liés à la race auxquels sont confrontés les employés noirs à tous les stades de leur parcours professionnel. »

Le sondage

KPMG a sondé 1 006 Canadiens âgés de 18 à 99 ans, entre le 22 décembre 2021 et le 7 janvier 2022 en utilisant une version personnalisée de la solution de collecte de données AskingCanadians de Delvinia et sa plateforme de recherche automatisée en ligne Methodify.

Un mot sur KPMG au Canada

KPMG s.r. l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca) et société canadienne à responsabilité limitée appartient à des Canadiens qui en assurent l'exploitation. Depuis plus de 150 ans, nos professionnels fournissent aux Canadiens tout un éventail de services-conseils, de services de comptabilité et d'audit et de services fiscaux qui inspirent la confiance, favorisent le changement et stimulent l'innovation. Guidé par des valeurs fondamentales — Intégrité, Excellence, Courage, Ensemble, Pour le mieux —, KPMG compte plus de 8 000 professionnels et employés dans plus de 40 bureaux au Canada, qui servent des clients des secteurs privé et public. KPMG fait régulièrement partie des meilleurs employeurs au Canada et est reconnu comme l'un des meilleurs milieux de travail au pays.

Le cabinet est constitué en vertu des lois de l'Ontario et membre de l'organisation mondiale KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International Limited, société de droit anglais à responsabilité limitée par garantie. Chaque membre du Cabinet est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel. Pour plus d'information, consultez home.kpmg/ca/fr.

Renseignements:

Roula Meditskos
Service national des communications et Relations avec les médias
KPMG au Canada
(416) 549-7982
rmeditskos@kpmg.ca