​Selon une nouvelle étude de KPMG, l'écosystème de l'innovation au Canada est florissant et a généré des investissements records au premier trimestre de 2021.

Au premier trimestre, le financement du capital de risque au Canada a atteint un niveau record de 2,49 milliards de dollars américains (3,12 milliards de dollars canadiens), pulvérisant le sommet précédent de 1,52 milliard de dollars américains généré au quatrième trimestre de 2019. Les investissements étrangers, provenant principalement des États-Unis, ont totalisé 1,82 milliard de dollars américains, soit près des trois quarts (73 %) de ce montant record, ce qui témoigne de l'intérêt constant du monde entier envers l'innovation canadienne.

« L'esprit d'entreprise est bel et bien vivant au Canada, et les capitaux étrangers sont de plus en plus axés sur le financement des idées et des entreprises qui sont prometteuses, a affirmé Sunil Mistry, associé, Entreprise privée et technologie, Médias et télécommunications à KPMG Canada. Bien que les investissements étrangers soient en voie d'atteindre un financement record cette année, nous constatons également que les entreprises canadiennes de capital de risque sont de plus en plus actives dans les cycles de financement au stade avancé. »

Alors que certains craignaient que la pandémie freine le financement, elle a en fait eu un effet positif inattendu sur la croissance et le financement des entreprises canadiennes en démarrage.

« Nous constatons que les entrepreneurs canadiens attirent des équipes de direction de calibre mondial et des cycles de financement plus importantes à l'étape de la croissance, ce qui leur permet de créer un nombre accru d'entreprises intéressantes à l'échelle mondiale, affirme Dan Wilson, associé et leader national du secteur Technologie à KPMG Canada. La transition vers le travail à distance leur a également été favorable. Maintenant, ils peuvent non seulement embaucher des leaders chevronnés, ce qui les aide à prendre de l'expansion, mais aussi offrir des possibilités intéressantes aux diplômés des collèges ou des universités. Le fait d'attirer les meilleurs talents et du capital aux stades avancés permet d'atteindre des étapes de financement impressionnantes. »

Au premier trimestre, les investissements en capital de risque ont plus que doublé par rapport au 1,16 milliard de dollars américains recueilli au trimestre précédent et au 1,11 milliard de dollars américains généré au premier trimestre de l'année dernière. Les investissements étrangers de 1,82 milliard de dollars américains font suite à ceux de 3,29 milliards de dollars américains générés tout au long de 2020 ainsi qu'au montant record de 4,12 milliards de dollars américains atteint en 2019.

Selon le rapport Venture Pulse de KPMG, la hausse au premier trimestre a été alimentée par cinq cycles distincts de 100 millions de dollars américains ou plus, couvrant plusieurs industries, y compris la plateforme de chaîne de blocs Dapper Labs, la nouvelle licorne du Canada, qui a permis de recueillir 350 millions de dollars américains, et la société d'exploration et de production minières High Power Exploration, qui a recueilli 200 millions de dollars américains. Toutes deux sont établies à Vancouver. Les autres cycles concernaient le fournisseur de logiciels de soins de santé de Mississauga PointClickCare, l'entreprise de technologies de l'éducation Top Hat située à Toronto et Prodigy Education Inc. établie à Oakville en Ontario.

Selon le rapport, la technologie financière, les logiciels en tant que service (SaaS) et les solutions numériques axées sur le consommateur, qu'il s'agisse de technologies de l'éducation, de jeux ou de services de santé, continuent de susciter un vif intérêt de la part des investisseurs en capital de risque.

Au premier trimestre, 157 transactions ont été effectuées, dont 54 provenaient de capitaux providentiels ou d'amorçage, 39 étaient en phase de développement, et les 64 autres étaient au stade avancé du cycle de financement, en tant qu'entreprises plus matures ayant fait leurs preuves en matière de croissance et de chiffre d'affaires, mais dont la rentabilité est incertaine. En comparaison, les opérations du quatrième trimestre comportaient plus de financements d'amorçage (63) et au stade précoce (57) et moins de financements au stade avancé (47).

« Comme nous l'avons vu en 2020, les répercussions de la COVID-19 n'ont pas réussi à freiner l'investissement dans la technologie canadienne et d'autres secteurs à forte croissance, a affirmé Anuj Madan, associé et leader national, Technologie, médias et télécommunications à KPMG Canada. Au contraire, l'investissement en capital de risque a atteint de nouveaux sommets, renforçant par le fait même la position du Canada en tant que pôle d'innovation engendrant des perturbateurs mondiaux. Même si nous sommes optimistes quant à la possibilité que ce rythme se poursuive pour la seconde moitié de 2021, nous nous attendons à ce que les investisseurs se concentrent plutôt sur les placements qu'ils ont faits au cours des six derniers mois. »

Vous pouvez consulter le rapport intégral Venture Pulse de KPMG Canada ici:

Un mot sur KPMG au Canada

KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils et société à responsabilité limitée, appartient à des Canadiens qui en assurent l'exploitation. Depuis plus de 150 ans, nos professionnels fournissent aux Canadiens tout un éventail de services-conseils, de services de comptabilité et d'audit et de services fiscaux qui inspirent la confiance, favorisent le changement et stimulent l'innovation. Guidé par des valeurs fondamentales — Intégrité, Excellence, Courage, Ensemble, Pour le mieux —, KPMG compte plus de 8 000 professionnels et employés dans plus de 40 bureaux au Canada, qui servent des clients des secteurs privé et public. KPMG fait régulièrement partie des meilleurs employeurs au Canada et est reconnu comme l'un des meilleurs milieux de travail au pays.

Le cabinet est constitué en vertu des lois de l'Ontario et membre de l'organisation mondiale KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International Limited, société de droit anglais à responsabilité limitée par garantie. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel. Pour plus d'information, consultez home.kpmg/ca/fr.

Renseignements :

Caroline Van Hasselt
Service des communications
KPMG au Canada
416 777-3288
cvanhasselt@kpmg.ca