Les Canadiens continuent d'appuyer la prise d'importantes mesures de stimulation visant à relancer l'économie du pays, mais veulent que les dépenses futures du gouvernement soient prudentes, ciblées et axées sur des initiatives qui contribueront à la croissance de notre économie, selon un sondage récent de KPMG au Canada.

« La vaste majorité des Canadiens veulent que le gouvernement mette sur pied un important programme de relance pour stimuler l'économie, affirme Mary Jo Fedy, leader nationale de KPMG Entreprise chez KPMG au Canada. Cependant, ils souhaitent aussi que ces investissements soient centrés sur des domaines qui favoriseront la santé et la prospérité au pays. Sans grande surprise, les domaines ciblés en priorité sont le secteur des soins de santé et le secteur manufacturier, dont l'importance cruciale pour le pays a été mise en évidence au cours de la pandémie. »

Voici les principaux constats du sondage :

  • 77 % des répondants pensent que le gouvernement doit mettre en place un important programme de relance pour ramener notre économie à son niveau d'avant la pandémie (en baisse par rapport à 82 % dans un sondage mené par KPMG en janvier).
    • 25 % des répondants souhaitent des investissements dans les soins de santé et les sciences de la santé (en baisse de 9 %);
    • 24 % des répondants souhaitent des investissements dans le secteur manufacturier (en hausse de 2 %).
  • 89 % des répondants affirment que les dépenses futures doivent être prudentes, ciblées et axées sur les initiatives qui feront croître notre économie.
  • 88 % des répondants estiment que les petites et moyennes entreprises canadiennes ont été les victimes économiques de la pandémie et que le gouvernement doit en faire davantage pour elles (en hausse de 1 % par rapport à janvier).
  • 93 % des répondants souhaitent que le gouvernement crée des incitatifs pour stimuler l'achat de produits canadiens afin de relancer l'économie et de veiller à ce que notre pays ait la capacité de répondre à nos besoins essentiels (en hausse de 1 %).

Le déploiement des vaccins suscite l'optimisme, mais des questions demeurent au sujet de la reprise économique au Canada

La confiance des Canadiens à l'égard d'une reprise de l'économie dès 2021 a légèrement fléchi, la proportion de répondants qui se disent très confiants ayant reculé de 4 % depuis janvier. Cela dit, la récente accélération de la campagne de vaccination fait en sorte que nos concitoyens se montrent plus optimistes quant à la possibilité d'une croissance soutenue au cours du deuxième semestre de l'année.

« Maintenant que les programmes de vaccination prennent de l'ampleur, nous constatons un optimisme croissant auprès des gens, qui voient enfin se profiler des jours meilleurs, affirme Mme Fedy. Malgré tout, bon nombre de particuliers et d'entreprises du Canada ne sont pas près de s'en sortir et auront besoin d'un soutien supplémentaire. La dernière année a été marquée par des défis sans précédent pour la santé, les collectivités et l'économie. La plupart des Canadiens sont d'avis que le gouvernement devra continuer de jouer un rôle actif jusqu'à ce que la COVID-19 soit vaincue et que notre économie se redresse. »

Selon Mme Fedy, quelles que soient les mesures que contiendra le budget fédéral à venir, la pandémie aura transformé l'économie canadienne : les entreprises de tous les secteurs ont ressenti la pression de poursuivre leurs activités dans un environnement numérique, tant dans la façon de créer que de vendre leurs produits et services.

« Certaines entreprises ont su s'adapter et prendre efficacement ce virage, mais d'autres ont éprouvé des difficultés et auront besoin de soutien pour renforcer leurs capacités numériques et adapter leur main‐d'œuvre en conséquence, ajoute Mme Fedy. L'économie canadienne a l'occasion de sortir de cette crise plus forte et plus résiliente que jamais moyennant les bons types d'investissements et de leadership. »

Même si les Canadiens estiment que la vaccination leur permettra de remettre l'économie sur la bonne voie et de retrouver un semblant de normalité avant longtemps, ils ne sont certainement pas enclins à la réouverture de la frontière avec les États-Unis. En effet, à peine un quart d'entre eux croient qu'il est temps de commencer à songer à la reprise de la circulation normale entre les deux pays.

Autres constats du sondage :

  • 64 % des répondants sont très confiants quant à la reprise de l'économie canadienne en 2021.
  • 91 % des répondants s'attendent à ce que la vaccination générale de la population d'ici juillet stimule l'économie au cours de la deuxième moitié de l'année.
  • 84 % des répondants estiment que notre économie a subi une mutation permanente et que toutes les entreprises, si petites soient-elles, doivent pouvoir exercer leurs activités en ligne.
  • 91 % des répondants affirment que la pandémie a démontré aux entreprises canadiennes qu'elles doivent réellement améliorer leur présence et leur service en ligne.
  • 28 % des répondants pensent qu'il est temps de songer à rouvrir la frontière avec les États-Unis.

Les professionnels de KPMG sont en mesure d'analyser et de commenter les répercussions du budget fédéral de 2021 sur les entreprises et les citoyens du Canada.

À propos du sondage de KPMG au Canada sur la confiance et les perspectives

KPMG a sondé de 1 000 Canadiens âgés de 18 ans et plus entre le 17 et le 20 mars 2021 afin de faire ressortir les changements concernant la confiance et les attitudes du public à l'égard de la reprise économique suivant la pandémie de COVID-19. Ce sondage avait été précédé d'un autre mené en janvier 2021 auprès de plus de 4 000 résidents du Canada et qui examinait l'opinion publique quant aux répercussions de la COVID-19 sur la santé et l'économie. Pour l'un et l'autre des sondages, KPMG a fait appel à la solution de collecte de données AskingCanadians de Delvinia sur sa plateforme de recherche automatisée en ligne Methodify.

Un mot sur KPMG au Canada

KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils et société à responsabilité limitée, appartient à des Canadiens qui en assurent l'exploitation. Depuis plus de 150 ans, nos professionnels fournissent aux Canadiens tout un éventail de services-conseils, de services de comptabilité et d'audit et de services fiscaux qui inspirent la confiance, favorisent le changement et stimulent l'innovation. Guidé par des valeurs fondamentales — Intégrité, Excellence, Courage, Ensemble, Pour le mieux —, KPMG compte plus de 8 000 professionnels et employés dans plus de 40 bureaux au Canada, qui servent des clients des secteurs privé et public. KPMG fait régulièrement partie des meilleurs employeurs au Canada et est reconnu comme l'un des meilleurs milieux de travail au pays.

Le cabinet est constitué en vertu des lois de l'Ontario et membre de l'organisation mondiale KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International Limited, société de droit anglais à responsabilité limitée par garantie. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel. Pour plus d'information, consultez home.kpmg/ca/fr.

Renseignements :

Nancy White
Service national des communications
KPMG au Canada
416-777-3306
416-876-1400
nancywhite@kpmg.ca