close
Share with your friends

Environ la moitié des Québécois craignent un retour au travail

La moitié des Québécois craignent un retour au travail

Une nouvelle application de protection du personnel de KPMG aide les entreprises à rouvrir les lieux de travail en toute sécurité pendant la pandémie

Contenu connexe

​Plus de deux Québécois sur 5 (44 %) ont peur de retourner à leur lieu de travail habituel en raison de la contagiosité du virus, selon un nouveau sondage réalisé par KPMG au Canada. Ce degré d'inquiétude demeure toutefois inférieur à la moyenne nationale, qui indique que 54 % des Canadiens éprouvent le même sentiment d'inquiétude. On ne s'étonnera pas non plus d'apprendre qu'ils font partie des personnes qui font le plus confiance à leur employeur pour ce qui est de respecter toutes les mesures de précautions nécessaires : 87 % des Québécois leur font confiance comparativement à la moyenne canadienne de 82 %.

« Les résultats de notre sondage indiquent avec netteté que les Québécois accordent une grande confiance à leur employeur pour ce qui est de coordonner leur retour au travail et d'assurer leur sécurité », affirme Yvon Audette, chef de l'exploitation, Services-conseils – Management « La pandémie oblige tous les employeurs du pays à instaurer des protocoles et des mesures de sécurité, et à repenser leurs façons de communiquer avec les employés. »

La presque totalité des Québécois (92 %) pensent que la pandémie est loin d'être terminée, même si seulement 71 % d'entre eux craignent de contracter le virus ou de le transmettre à leurs proches. Seulement la moitié refuseront d'aller au travail s'ils ne s'estiment pas suffisamment en sécurité sur les lieux de travail, comparativement à la moyenne canadienne de 59 %.

Points saillants du sondage

  • 92 % des Québécois estiment que la pandémie est loin d'être terminée, comparativement à 94 % à l'échelle nationale.
  • 71 % craignent d'attraper la COVID-19 ou de la transmettre à leurs proches, comparativement à 83 % pour la moyenne nationale.
  • 44 % disent craindre le retour à leur lieu de travail habituel en raison de la contagiosité de la COVID-19. C'est moins que la moyenne nationale de 54 %, et beaucoup moins que la province voisine de l'Ontario à 64 %. Seuls les Albertains sont moins inquiets, à 43 %.
  • 52 % des Québécois se sentiraient beaucoup plus ou un peu plus à l'aise de retourner à leur lieu de travail physique si leur employeur les tenait au courant du niveau de risque dans leur bureau et leur fournissait des ressources pour prendre soin de leur santé et de leur bien-être.
    • En Colombie-Britannique et en Ontario, 7 répondants sur 10 se sentiraient beaucoup plus ou un peu plus à l'aise.
  • 50 % disent qu'ils refuseront de retourner à leur lieu de travail s'ils ne se sentent pas suffisamment en sécurité – ici encore, c'est beaucoup moins que la moyenne nationale de près de trois répondants sur cinq (59 %).
  • 87 % des Québécois ont confiance que leur employeur prendra et maintiendra toutes les précautions nécessaires pour protéger leur santé et leur sécurité, comparativement à 82 % à l'échelle nationale.

Préférence envers les communications en personne

Le sondage de KPMG permet de découvrir que, comme la plupart des Canadiens, les Québécois (77 %) sont satisfaits de leur contexte de télétravail, et près de 6 sur 10 (59 %) disent que leur productivité est meilleure en télétravail.

Contrairement aux répondants du reste du pays par contre, les Québécois ont de la difficulté à demeurer proches de leurs collègues dans ce nouveau contexte de travail virtuel. Près du trois quarts d'entre eux (72 %) – comparativement à 59 % à l'échelle nationale – disent que le télétravail fait en sorte qu'ils sont moins proches de leurs collègues dans le contexte actuel de travail à la maison et disent préférer avant tout les communications en personne (73 %). Une majorité de Québécois estiment que les réunions en personne sont un facteur essentiel à l'établissement et au maintien de relations d'affaires à long terme (72 %).

Principales inquiétudes? Pas les ascenseurs.

Quand ils retournent à leur lieu de travail physique, 73 % des Québécois affirment que leur principale inquiétude est la possibilité que leurs collègues se présentent au travail même s'ils sont malades ou asymptomatiques, ce qui est légèrement inférieur à la moyenne nationale de 77 %.

Près de six répondants sur 10 (56 %) sont inquiets à l'idée de partager les espaces communs comme les salles de réunion ou la cafétéria, et 44 % s'inquiètent de la ventilation et de la circulation de l'air. Le port du masque au bureau et l'attente aux ascenseurs font partie des situations qui les inquiètent le moins.

Plus de la moitié des Québécois (53 %) accepteraient d'utiliser une application pour téléphone intelligent fournie par leur employeur si elle leur permettait de savoir où sont les zones les plus achalandées afin de pouvoir les éviter.

Réouverture en toute sécurité avec la nouvelle application mobile de KPMG

Plus les employeurs pourront déployer d'efforts pour assurer la sécurité de leurs employés, plus ils s'assureront de la fidélité et de la productivité de leurs employés.

Les résultats du sondage révèlent que 78 % des Québécois seraient plus fidèles à leur employeur ou fourniraient volontiers un effort supplémentaire sachant que leur entreprise a leur sécurité à cœur.

Pour aider les entreprises à rouvrir en toute sécurité et avec efficacité, KPMG a récemment lancé une nouvelle appli mobile, appelée KPMG Workplace Safeguarding App. L'application de protection du personnel de KPMG ne géolocalise pas les employés et fonctionne avec diverses technologies. Elle aide l'entreprise à communiquer avec ses employés peu importe où ils se trouvent pour les aviser de nouvelles urgentes, de mesures à prendre, et les informer sur la fermeture ou l'ouverture des bureaux et du degré de risque dans ces bureaux.

« Les Québécois sont à la recherche d'outils dignes de confiance pour se protéger en ces temps sans précédent », affirme Dominic Jaar, associé de KPMG et leader régional, Services-conseils – Management. « Notre nouvelle application facilite grandement la gestion des retours au travail et permet de savoir qui est de retour, à quel endroit et à quelle date. Parce qu'elle a été conçue pour une utilisation simple, l'application saura convaincre les employeurs qu'elle favorise la confiance, l'engagement et la loyauté. »

L'application peut être personnalisée, et les fonctions suivantes sont au nombre de ses principales caractéristiques :

  • Centre de notifications – où que vous soyez, demeurez au courant des nouvelles importantes, des annonces ou des mesures requises.
  • Bureaux – permet de communiquer des renseignements sur la disponibilité des bureaux, ainsi que le niveau de risque pour la santé dans ces bureaux.
  • Centre de demandes – un module de demande de voyage intelligent qui rend les employés en mesure de prendre des décisions éclairées au moment de planifier une visite à leur propre bureau ou chez un client, localement ou à l'étranger
  • Évaluation des risques personnels – faites le suivi des consignes des autorités publiques et de votre entreprise sur la santé et la sécurité.
  • Vérifications quotidiennes – permet de s'informer de la santé de vos équipes et contient des éléments de jeu pour favoriser la participation.
  • Ressources sur bien-être – mettez des ressources à la disposition de votre personnel pour promouvoir un mode de vie sain.
  • Tableau de bord – une vue d'ensemble des indicateurs clés de performance afin de fournir à la direction un aperçu en temps réel des groupes d'employés, de l'état de préparation des installations et du risque dans la communauté.
  • Statut du bureau – un menu facile à utiliser pour permettre aux directeurs de bureau de mettre à jour le statut de leur bureau et de leur immeuble à partir d'options configurables telles que le stock d'équipement de protection individuelle et la fréquence de nettoyage des bureaux.

KPMG a utilisé Methodify, une plateforme d'automatisation de recherche pour sonder 1 010 Canadiens entre le 22 et le 24 juillet 2020.

UN MOT SUR KPMG AU CANADA

KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils (home.kpmg/ca/fr) et société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien membre de KPMG International Cooperative (« KPMG International »). KPMG compte plus de 7 000 professionnels et employés dans 40 bureaux au Canada, qui servent des clients des secteurs privé et public. KPMG est reconnu pour être un employeur de choix et pour offrir l'un des meilleurs lieux de travail au pays.

Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, entité suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel.

Pour plus d'information ou pour obtenir les tableaux des résultats du sondage, veuillez vous adresser à :

Caroline Van Hasselt
Service national des communications et Relations avec les médias
KPMG au Canada
416-777-3288
cvanhasselt@kpmg.ca

© 2020 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société à responsabilité limitée de l’Ontario et cabinet membre de l’organisation mondiale KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International Limited, société de droit anglais à responsabilité limitée par garantie. Tous droits réservés.

Pour en savoir plus sur la structure de l’organisation mondiale KPMG, visitez https://home.kpmg/governance (en anglais).

Communiquez avec nous

 

Vous voulez faire affaire avec KPMG?

 

loading image Appel d’offres