close
Share with your friends

L’IA, la robotique et l’apprentissage machine intéressent vivement les Canadiens

Les Canadiens emballés par les nouvelles technologies

Ils estiment toutefois qu’ils ne verront pas de changements avant longtemps

Contenu connexe

Près de 7 Canadiens sur 10 se disent emballés par la possibilité que leur vie soit favorablement transformée par la technologie, mais estiment que les progrès réels de l'intelligence artificielle (IA), de la robotique et de l'apprentissage machine ne se feront pas sentir avant de nombreuses années, selon une nouvelle étude auprès des consommateurs menée par KPMG au Canada.

« Nous sommes ravis de constater l'engouement des Canadiens envers les nouvelles technologies, mais le chemin qui mène vers elles n'est pas aussi long que le croient les Canadiens » affirme Peter Hughes, associé et leader, Services numériques de KPMG. « Le changement est en train de survenir plus rapidement que ne le pensent les gens, mais la notion de rapidité n'est pas la même pour tous. »

Les Canadiens estiment que les nouvelles technologies apporteront une nette amélioration à leur vie

  • 69 % des Canadiens sont emballés par le potentiel de l'IA, de la robotique et de l'apprentissage machine
    • 22 % se disent très emballés
    • 47 % sont plutôt emballés, mais estiment que les progrès sont encore loin devant nous
  • 16 % ne sont pas très emballés et s'attendent à ce que les changements soient seulement progressifs
  • 15 % se disent inquiets et pensent que la technologie est en train de prendre le dessus

Hughes souligne que nous quittons désormais l'ère de la technologie numérique (appareils mobiles, médias sociaux, nuage, Web) et que nous sommes maintenant à l'aube de l'ère exponentielle. Cela signifie que l'ampleur, le rythme et la diversité du changement seront beaucoup plus importants que ce que nous avons vu à ce jour.

« Jetez un coup d'œil aux automobiles modernes. Il y a quelques années à peine, il était rare de voir des choses simples comme les caméras de recul et les capteurs de sécurité. Non seulement ces composants sont-ils devenus monnaie courante, mais les voitures sont aussi en train de devenir de plus en plus intelligentes : leur volant s'ajuste automatiquement quand vous déviez de votre voie, elles sont même capables de se garer seules et de freiner en cas de besoin. Ce sont là des manifestations de l'intelligence artificielle qui sont déjà dans nos vies et qui ont un impact important. »

« Au fil du temps, à mesure qu'évolue la technologie, nous verrons non seulement des voitures plus intelligentes, mais les routes seront elles aussi plus futées. Les voitures et les routes s'échangeront des données sur l'infrastructure routière, sur la météo, etc. Il faudra pour cela compter sur la vitesse de transmission 5G, et les prochains investissements dans les réseaux auront à cet égard une importance capitale. »

Les Canadiens ne pensent pas que leur emploi est menacé par les nouvelles technologies

  • 11 % des Canadiens pensent que leur emploi sera remplacé par les nouvelles technologies
    • 7 % s'attendent à ce que leur travail soit automatisé
    • 4 % pensent que leur emploi disparaîtra complètement
  • 55 % disent que les changements technologiques ont toujours fait partie de leur réalité professionnelle
  • 35 % ne s'attendent pas à ce que la technologie change quelque chose à leur emploi       

« Bien qu'il soit difficile de prédire l'impact des progrès technologiques sur un emploi en particulier, il paraît évident que la technologie aura un impact toujours plus grand sur les méthodes de travail », ajoute Hughes. « Comme nous l'ont affirmé la majorité des Canadiens, la technologie a toujours été un facteur de transformation au travail depuis des années. Nous pouvons nous attendre à l'avenir à ce que les technologies telles que l'intelligence artificielle, la robotique et l'apprentissage machine déplacent de plus en plus de tâches précises ou des emplois en entier, qu'elles rendent certains emplois complètement obsolètes, mais aussi qu'elles créent de nouvelles possibilités que nous n'entrevoyons pas encore. »

KPMG Canada a eu recours à Methodify, une plateforme d'automatisation de recherche, pour analyser les attitudes des Canadiens à l'égard des répercussions possibles des nouvelles technologies.

 

À propos de KPMG

KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca) et société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien membre de KPMG International Cooperative (« KPMG International »). Les cabinets membres de KPMG comptent 207 000 professionnels dans 153 pays.

Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, entité suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel.

 

PERSONNE-RESSOURCE

Kevin Dove
Directeur, Services généraux Communications
KPMG au Canada
416.777.8026
kdove@kpmg.ca

Communiquez avec nous

 

Vous voulez faire affaire avec KPMG?

 

loading image Appel d’offres