À peine 20 ans après le début du XXIe siècle, nous avons déjà été témoins de changements remarquables que nous n'aurions jamais pu anticiper. Nous avons préparé 20 prédictions qui exploreront ce que les 20 prochaines années pourraient réserver à votre organisation.

Le capitalisme participatif sera l'école de pensée dominante des entreprises d'ici 2041. Les sociétés seront au service des intérêts de toutes leurs parties prenantes, non seulement les actionnaires, mais aussi les clients, les fournisseurs, les employés et les collectivités locales. Les investisseurs, les consommateurs, et les travailleurs exigeront des entreprises qu'elles leur proposent des produits et services qui correspondent à leurs valeurs, particulièrement en ce qui a trait aux pratiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), et qu'elles cherchent à améliorer la société. Les entreprises qui définissent leurs convictions attireront le plus de clients et les meilleurs talents.

Les entreprises se mobiliseront autour d'un but commun.

D'ici 20 ans, les entreprises suivront les conseils du manifeste proposé par le Forum économique mondial (FEM).1 Le manifeste présente un ensemble de principes éthiques destinés à guider les entreprises à l'ère de la quatrième révolution industrielle. Il stipule que les entreprises doivent payer leur juste part d'impôts, n'avoir aucune tolérance à l'égard de la corruption, respecter les droits de la personne dans le cadre de toutes leurs chaînes d'approvisionnement à l'international et plaider en faveur de conditions de concurrence équitables.

Les employés feront partie de ce plus grand dessein et souhaiteront obtenir de leurs employeurs davantage qu'un salaire et une simple participation aux profits alors que les valeurs de la génération Z et des millénariaux influenceront le milieu de travail.

Les préoccupations à l'égard de l'environnement que suscitent les changements climatiques seront au cœur de l'action des entreprises et de toutes leurs parties prenantes, qui verront leurs activités sous un angle sociétal plus large. Une plus grande valeur accordée à la réduction du bilan carbone entraînera de nouvelles formes de communications à partir de plateformes de connectivité et de pratiques entourant les chaînes d'approvisionnement qui respectent les directives environnementales et atténuent les risques pour l'environnement.

Les questions sociales occuperont une place prépondérante dans la stratégie d'entreprise. Les consommateurs, les investisseurs et les employés exigeront que les entreprises accordent le plus grand respect à leurs relations avec leurs parties prenantes et qu'elles posent des gestes mesurables sur des sujets tels que le mieux-être des employés et la diversité du milieu de travail, les salaires justes, les améliorations pour la collectivité et les chaînes d'approvisionnement équitables.

En matière de gouvernance, les sociétés auront souscrit au principe de la diversité de leur conseil d'administration et agiront avec transparence envers les parties prenantes pour ce qui est de la vision, du leadership et de la reddition de comptes.

Il a été démontré que les entreprises qui investissent à long terme dans des activités obtiennent de meilleurs résultats dans le temps. Les entreprises prospères de 2041 agiront pour le long terme plutôt que de garder l'œil sur les gains à court terme. La netteté de leur vision aura un pouvoir d'attraction à la fois sur les employés et les clients et correspondra aux valeurs ESG de leurs parties prenantes.

1 Manifeste de Davos 2020: L’objectif universel d’une entreprise dans la Quatrième Révolution Industrielle, World Economic Forum, 02 déc. 2019


Société et comportements

Communiquez avec nous

Tenez-vous au courant de sujets qui vous intéressent.

Inscrivez-vous aujourd’hui pour avoir accès à du contenu personnalisé en fonction de vos intérêts.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui

Communiquez avec nous