À peine 20 ans après le début du XXIe siècle, nous avons déjà été témoins de changements remarquables que nous n'aurions jamais pu anticiper. Nous avons préparé 20 prédictions qui exploreront ce que les 20 prochaines années pourraient réserver à votre organisation.

Dans 20 ans, la frontière entre les années d'apprentissage et la vie professionnelle sera de plus en plus floue. Les études ne seront plus une étape à franchir avant l'entrée sur le marché du travail, mais plutôt le parcours de toute une vie d'amélioration des compétences et de microaccréditations qui nous permettront de suivre les progrès exponentiels de la technologie en milieu de travail et de bâtir une économie et une société plus florissantes et prospères.

L’apprentissage continu deviendra une nécessité sur le plan humain

Avec le progrès de l'intelligence artificielle et de l'automatisation, la collaboration en milieu de travail entre la machine et les humains sera de plus en plus répandue. À mesure que la technologie permettra d'automatiser les tâches banales et répétitives, les travailleurs participeront davantage à des tâches plus complexes et plus gratifiantes. Cette transformation amènera les employeurs à accorder une plus grande valeur aux savoirs comportementaux plus classiques tels que la pensée critique, la créativité et l'empathie.

L'université de l'avenir ressemblera très peu à celle d'aujourd'hui. Plutôt que l'enseignement supérieur traditionnel, elles proposeront des programmes élargis aux étudiants qui pourront s'y inscrire pour obtenir des microaccréditations. Ces microaccréditations constituent une forme de certification basée sur le développement d'une compétence spécifique dans un domaine précis. La personnalisation deviendra essentielle, car les établissements se tourneront vers des programmes plus flexibles et modulaires et des outils d'apprentissage qui s'adapteront aux capacités de l'étudiant en fonction de ses préférences et de son style d'apprentissage.

Les établissements d'enseignement supérieur redéfiniront la façon dont l'apprentissage est présenté pour répondre aux besoins d'étudiants de tous les horizons. Les étudiants de tous âges et de toutes provenances deviendront des apprenants plus autonomes et pourront accéder à du mentorat et à du soutien adapté à leurs besoins, au moment où ils en ont besoin, ce qui fera d'eux des employés plus recherchés sur le marché du travail.

Les technologies évoluées, des robots aux hologrammes en passant par la réalité augmentée et la réalité virtuelle, s'ajouteront à l'expérience d'apprentissage en classe et en milieu de travail pour que les étudiants puissent accéder à des lieux qui leur étaient auparavant inaccessibles, comme des puits de mine ou le grand espace, les profondeurs océaniques ou l'intérieur du corps humain. De plus, des technologies telles que la réalité virtuelle, l'IA et les systèmes de gestion de l'apprentissage basés sur la technologie infonuagique stimuleront l'expansion du contenu intelligent.

Les établissements d'enseignement supérieur adopteront la technologie, mais les compétences numériques ne suffiront pas à assurer la prospérité de la main-d'œuvre de l'avenir. Les employeurs recherchent de plus en plus des travailleurs qui maîtrisent les savoirs comportementaux plus classiques tels que la communication, l'intelligence émotionnelle, l'empathie, la résolution créative de problèmes et la capacité de s'adapter au changement et à l'ambiguïté. Les microaccréditations, très ciblées et fondées sur les compétences, joueront ici également un rôle essentiel. Ainsi, un ingénieur ou un diplômé en exploitation minière pourrait obtenir des accréditations en entrepreneuriat, en collaboration et en conscience sociale.

Non seulement les éducateurs de différents établissements travailleront-ils ensemble, mais le travail d'équipe fera également partie des habitudes entre départements d'un même établissement ainsi qu'entre employeurs. Les entreprises joueront un rôle clé dans la facilitation de l'apprentissage continu puisqu'elles offriront aux employés une formation qui leur permettra de solidifier leurs compétences et d'en acquérir de nouvelles en vue de répondre aux besoins d marché et de l'entreprise. Google propose déjà des microaccréditations pour ses différents outils et ses nombreuses applications que les étudiants peuvent suivre à leur convenance1. De plus, les exigences en matière de scolarité deviendront moins rigoureuses. D'ailleurs, certaines grandes entreprises renoncent déjà à ces exigences traditionnelles.

À l'avenir, les gens auront beaucoup plus de choix quant à la manière et au moment d'accéder à l'éducation, et les employeurs pourront compter sur des travailleurs possédant les compétences actualisées dont ils ont besoin pour prospérer. Cet important avantage pour la société de l'avenir aura pour effet de stimuler la croissance économique grâce à une productivité accrue, à une grande faculté d'innover, et à la capacité de susciter plus de participation et de satisfaction chez les travailleurs.

1 Introducing the Google Basics Micro-Credential, teq.com, April 13 2021


Société et comportements

Communiquez avec nous

Tenez-vous au courant de sujets qui vous intéressent.

Inscrivez-vous aujourd’hui pour avoir accès à du contenu personnalisé en fonction de vos intérêts.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui

Communiquez avec nous