À peine 20 ans après le début du XXIe siècle, nous avons déjà été témoins de changements remarquables que nous n'aurions jamais pu anticiper. Nous avons préparé 20 prédictions qui exploreront ce que les 20 prochaines années pourraient réserver à votre organisation.

En 2041, la technologie sera omniprésente : l'intelligence artificielle, l'automatisation et la robotique permettront de réaliser des gains d'efficacité et d'accroître les profits. Ces technologies remplaceront de nombreux emplois traditionnels, et ce phénomène affectera jusqu'à 20 % de la main-d'œuvre mondiale d'ici 2030[1]. Cette nouvelle économie de l'innovation ne voudra pas dire toutefois que nous laisserons de côté les personnes touchées. Les nouveaux emplois exigeant des compétences plus pointues remplaceront ceux composés de tâches inintéressantes, qui seront plutôt confiés aux robots, et l'amélioration et le remplacement des compétences de la main-d'œuvre seront favorisés à la fois par les entreprises et le gouvernement.

Les politiques visant à appuyer les travailleurs dans l'économie de l'innovation deviennent universelles

Les nouvelles politiques de soutien pour les travailleurs de l'économie de l'innovation pourraient nous permettre d'exploiter pleinement les progrès technologiques qui stimulent l'innovation sans négliger les besoins des personnes susceptibles d'être touchées par ces changements. Il y aura davantage d'emplois dans le domaine de l'intelligence artificielle, par exemple, mais les travailleurs recevront une formation qui leur permettra d'exceller dans le nouveau monde de la collaboration entre l'homme et la machine.

Les gouvernements offriront des programmes de soutien salarial aux travailleurs qui sont en transition entre deux emplois et partageront le coût du revenu d'emploi avec les employeurs. L'aide aux soins des enfants deviendra une réalité, particulièrement pour les populations désavantagées. Des programmes de formation et d'amélioration des compétences permettront aux citoyens de rapidement acquérir les nouvelles compétences qui s'ajouteront à leurs compétences existantes pour favoriser la transition rapide vers de nouvelles possibilités d'emploi.

La formation et l'amélioration des compétences prépareront la main-d'œuvre à occuper de nouveaux emplois qui n'existent pas encore, comme ceux de détectives de données et d'analystes de « cybercités ». Les approches traditionnelles en matière de formation et d'éducation devront être actualisées; les microaccréditations et l'apprentissage continu deviendront communs. De nombreux pays élaboreront des stratégies nationales pour préparer l'avenir du travail afin que leurs entreprises puissent rester compétitives et que leurs citoyens puissent participer à un travail plus valorisant.

Les gens pourront s'intéresser à d'autres types d'emplois et se concentrer sur leurs intérêts et leurs passions puisque les gouvernements adopteront des politiques favorisant différents régimes de travail, comme la semaine de travail de quatre jours, et ils deviendront plus productifs et plus efficaces. Au cours des prochaines décennies, les gouvernements s'efforceront d'examiner les moyens de financer les politiques de soutien aux travailleurs par l'entremise de réformes fiscales. On verra aussi apparaître une série de politiques et de débats sur le rôle des entreprises en ce qui concerne le soutien aux travailleurs qui devront changer d'emploi.


Politique et réglementation

Communiquez avec nous

Tenez-vous au courant de sujets qui vous intéressent.

Inscrivez-vous aujourd’hui pour avoir accès à du contenu personnalisé en fonction de vos intérêts.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui

Communiquez avec nous