À peine 20 ans après le début du XXIe siècle, nous avons déjà été témoins de changements remarquables que nous n'aurions jamais pu anticiper. Nous avons préparé 20 prédictions qui exploreront ce que les 20 prochaines années pourraient réserver à votre organisation.

Nos aliments, leurs méthodes de production et leur parcours de la ferme à la table changeront radicalement au cours des deux prochaines décennies. Le secteur agricole sera même celui qui connaîtra la plus importante transformation numérique grâce à des technologies de pointe comme l'Internet des objets (IdO), les drones, les robots, l'intelligence artificielle (IA) et l'informatique en périphérie.

Votre hamburger sera produit en laboratoire, et vous saurez de quelle manière. Les criquets et les ténébrions feront partie de notre régime alimentaire.

On produira des aliments se l’on mangera de manière très differente

D'ici 20 ans, le secteur agricole aura pleinement intégré l'Internet des objets (IdO) à ses activités. Cela nous aidera à mieux comprendre l'offre et la demande dans ce secteur, à gérer les risques et à augmenter les rendements tout en réduisant le gaspillage. La connectivité avancée (des réseaux étendus à faible puissance [LPWAN] aux satellites en orbite terrestre basse [LEO]) sera accessible même dans les zones rurales et rendra ainsi l'utilisation de l'IdO possible peu importe l'endroit.

Les « agritechs » aideront les producteurs agricoles à produire plus et mieux avec moins. Les robots, les drones aériens et les capteurs de température et d'humidité connectés permettront une agriculture précise, où l'eau, les engrais et les pesticides ne seront utilisés qu'au besoin. Les cultures donneront un meilleur rendement sur des terres moins grandes, en particulier grâce à l'agriculture verticale et sous la terre.

Au sein des exploitations agricoles traditionnelles, l'intelligence artificielle, des drones et l'informatique en périphérie fourniront des données qui nous permettront de prévoir la météo locale avec précision. Grâce à ces données, nous pourrons prendre des décisions agricoles plus avisées et mieux faire face aux changements climatiques, à la volatilité des conditions météorologiques et aux nouveaux modèles économiques. L'agriculture robotisée deviendra la norme. Elle augmentera considérablement l'efficacité et éliminera les tâches fastidieuses, répétitives et dangereuses du quotidien des agriculteurs.

Toutefois, de nouveaux emplois liés à l'IA et à la robotique verront également le jour, car le secteur agricole connaîtra le virage numérique le plus important de toutes les industries au cours des 20 prochaines années, et les changements auront de profonds effets sur toute la chaîne de valeur. Les producteurs et détaillants de denrées alimentaires profiteront d'observations reposant sur les données et se tiendront au courant des nouvelles préférences alimentaires et des impacts de la chaîne alimentaire sur l'environnement. La plus grande transparence au sein de la chaîne d'approvisionnement alimentaire nous aidera à répondre aux demandes des consommateurs et des organismes de réglementation qui souhaiteront plus de sécurité et d'efficacité et des produits de consommation au contenu nutritionnel plus élevé.

Grâce à l'édition génétique sélective, nous verrons une vaste amélioration de la durabilité des cultures; celles-ci deviendront en effet plus résistantes aux maladies et toléreront mieux les sécheresses, ce qui contribuera également à protéger l'environnement. Notre dépendance à l'égard des aliments d'origine végétale va s'accroître et nous serons nombreux à choisir des solutions de rechange aux protéines animales habituelles - y compris la viande cultivée en laboratoire. Les consommateurs se tourneront toujours plus nombreux vers des solutions éthiques et durables. La viande cultivée élimine en effet le problème de la contamination par les déchets animaux et de la surconsommation d'antibiotiques et d'hormones dans les élevages. La production de viande de laboratoire à grande échelle produira également moins d'émissions et consommera moins d'eau et de terres agricoles que ne le font les élevages classiques.1

Partout dans le monde, nous consommerons plus d'insectes en tant que source de protéines viables et renouvelables. La consommation d'insectes, ou entomophagie, sera plus répandue. Les insectes sont en effet une source de protéines riches en micronutriments. Ils nécessitent moins d'espace que le bétail et émettent moins de gaz à effet de serre.2 L'élevage d'insectes pourrait nous aider à résoudre les problèmes liés aux changements climatiques, à la perte de la biodiversité et à la faim dans le monde.

1 No-kill, lab-grown meat to go on sale for first time, The Guardian, December 2, 2020
2 They're Healthy. They're Sustainable. So Why Don't Humans Eat More Bugs?, Time, February 26, 2021


Économie et marché

Communiquez avec nous

Tenez-vous au courant de sujets qui vous intéressent.

Inscrivez-vous aujourd’hui pour avoir accès à du contenu personnalisé en fonction de vos intérêts.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui

Communiquez avec nous