Au cours des dernières années, des phénomènes météorologiques perturbateurs et destructifs ont témoigné de la gravité des répercussions des changements climatiques, qu'il s'agisse d'orages qui détruisent les cultures en Afrique subsaharienne ou de dômes de chaleur dans l'Ouest canadien. Les investisseurs institutionnels ont commencé à intégrer les risques liés au climat à leurs modèles de répartition de l'actif et à leurs décisions d'investissement au fil de l'augmentation des incidences climatiques et de la pression publique pour passer à l'action. La nature des conséquences des changements climatiques touche aussi profondément les êtres humains. Au-delà des difficultés personnelles et des tragédies auxquelles les gens sont confrontés en raison des changements climatiques, les répercussions de ces changements sur les hommes se traduiront par des perturbations socioéconomiques découlant de l'essor et du déclin des secteurs et des projets touchés par les changements climatiques.

Comment les changements climatiques affectent-ils les droits de l'homme?

Les incidences des changements climatiques ne se limitent pas aux contextes physique et réglementaire. Ils touchent les droits de l'homme, notamment, le droit à la vie, à l'alimentation, à l'eau, au logement, à la santé et au travail. La sévérité accrue des tempêtes forcera les hommes à quitter leur habitation la sécheresse et la chaleur nuiront aux agriculteurs, qui auront de la difficulté à travailler leurs champs et à tirer un profit le réchauffement et l'acidification des océans perturberont la vie marine, ce qui aura une incidence sur une source essentielle de protéines et de moyens de subsistance les travailleurs des industries à forte intensité de carbone perdront leur emploi. Malheureusement, les groupes les plus vulnérables sont généralement les plus susceptibles d'être touchés par les changements climatiques en raison de leurs conditions de vie et de travail plus précaires.

Comment les répercussions climatiques sur les hommes créent-elles des risques pour les investisseurs?

Risques de marché – Les incidences sur les droits de l'homme ont inévitablement des répercussions sur les marchés, les sociétés et les investisseurs, ce qui entraîne un éventail de risques économiques et d'investissement. Les risques qui concernent particulièrement les investisseurs institutionnels sont les risques systémiques qui pourraient se manifester à l'échelle d'un produit de base, d'un secteur ou d'une région tels que des baisses de la productivité agricole, une augmentation des activités illicites étant donné que les industries établies sont perturbées ou des changements dans la demande de produits touchés par les changements climatiques. Par exemple, en Inde, on assiste peut-être déjà à une baisse de 10 % de la productivité du travail dans le secteur de l'agriculture en raison du réchauffement climatique.1

climate-human-rights-economic-impact-fr

Risques juridiques – Les litiges relatifs au climat et aux droits de l'homme constituent un domaine en croissance. Le jugement d'un procès gagné contre une grande entreprise pétrolière à l'origine d'émissions historiques évoquait les droits de l'homme et le devoir de diligence qu'avait l'entreprise à l'égard des citoyens d'une nation touchés par les changements climatiques. Les coûts liés aux risques juridiques sont transférés aux investisseurs par divers moyens, notamment la baisse de la rentabilité et des flux de trésorerie futurs. Même si les litiges visant directement les investisseurs ne sont pas aussi courants, le risque existe. Une grande institution financière a récemment entrepris un processus de médiation par l'entremise d'un point de contact national de l'OCDE en lien avec ses émissions historiques et ses répercussions environnementales, et a par la suite accepté d'harmoniser son portefeuille de prêts à l'accord de Paris ainsi que d'établir et de publier des objectifs intermédiaires.

Dans le cadre de la plupart des jugements et des règlements à l'amiable en matière de climat, le défendant s'est engagé à prendre des mesures climatiques, par exemple en fixant des cibles ambitieuses de réduction des émissions.2 Bien qu'il puisse être difficile de trouver les responsables d'une répercussion climatique spécifique en raison de la nature diffuse des émissions, la science derrière l'attribution de la responsabilité progresse. Les investisseurs qui n'intègrent pas de manière significative les risques liés aux changements climatiques dans leurs stratégies d'investissement s'exposent potentiellement à l'augmentation de risques de litiges.

Risques réglementaires – La présence grandissante des droits de l'homme dans les programmes de durabilité des investisseurs et des sociétés est partiellement motivée par les développements réglementaires. Le Royaume-Uni, la France, la Californie et l'Australie ont adopté des lois sur la diligence raisonnable en matière d'esclavage moderne et de chaînes d'approvisionnement, et l'Union européenne prévoit adopter, probablement en 2022, une loi sur la diligence raisonnable obligatoire en matière de droits de l'homme. Les sociétés, et les investisseurs, seront tenus d'établir une politique sur les droits de l'homme, de faire preuve de diligence raisonnable dans leurs activités et investissements et de mettre sur pied des systèmes et des mesures pour éviter et régler les répercussions négatives.

Risques d'atteinte à la réputation et relatifs aux informations à fournir – Les attentes en matière d'informations à fournir continuent de croître, les autorités de réglementation des valeurs mobilières prévoyant de mettre en place des exigences en accord avec celles du Groupe de travail sur l'information financière relative aux changements climatiques (« GIFCC »). De plus, en réponse à un nombre croissant de poursuites liées à la communication d'informations insuffisantes à l'égard des risques sur le climat, les organisations améliorent leurs capacités en matière de changements climatiques et leurs plans relatifs à l'information à fournir. Avec l'arrivée de nouvelles exigences réglementaires en matière d'ESG qui devraient entrer en vigueur plus tard cette année, les sociétés et les investisseurs devront faire face à davantage de risques juridiques et d'atteinte à la réputation en plus de faire l'objet d'une surveillance accrue relativement à l'exagération de leurs mesures climatiques (c.-à-d. l'écoblanchiment).

Manière dont les changements climatiques pourraient avoir des répercussions sur les droits de l'homme et créer des risques d'entreprise, et réponses possibles des sociétés

Incidences des changements climatiques Répercussions sur les droits de l'homme Risques d'entreprise Réponses possibles des sociétés
Inondations, ondes de tempête, tempêtes violentes, coulées de boue

Droit à un logement convenable:

  • Déplacements, coûts et temps investis dans la reconstruction ou les réparations
  • Augmentation des coûts d'habitation et des primes d'assurance
  • Présence et disponibilité de la main d'œuvre
  • Hausse des primes d'assurance
  • Favoriser l'accès à des habitations adaptées et à des primes d'assurance pour la main d'œuvre prioritaire
  • Polices d'assurance adaptées au climat
Sécheresse et chaleur

Droit au travail:

  • Augmentation de la chaleur réduisant les heures de travail possibles
  • Réduction du rendement du secteur agricole entraînant des difficultés économiques
  • Perturbation de la chaîne d'approvisionnement
  • Augmentation des coûts des intrants
  • Soutenir les agriculteurs en leur donnant accès à des technologies et à des techniques respectueuses de l'environnement et qui facilitent leur travail
Réchauffement et acidification des océans

Droit au travail, droit à l'alimentation:

  • Décroissance des prises de poisson causant de l'insécurité alimentaire et des difficultés économiques
  • Modifications du régime alimentaire ayant une incidence sur la santé
  • Variations de l'offre, des coûts et de la demande sur les marchés
  • Investir dans l'aquaculture adaptée au climat et dans les entreprises de pêches durables
  • Soutenir l'adaptation et la transition des communautés de pêche touchées par le climat
Changement dans les marchés, de l'utilisation d'énergie à base de carbone à l'énergie renouvelable

Droit au travail:

  • Sous-emplois et chômage pour les travailleurs dans les industries à forte intensité de carbone
  • Perturbations sociales dans les communautés et les régions qui dépendent des industries à forte intensité de carbone
  • Attraction et rétention au travail
  • Soutenir la transition ou la retraite (p. ex., la formation professionnelle)
Augmentation de la demande pour des minerais de conflit

Pas d'esclavage, droit au travail:

  • Sites d'extraction illicites comportant du travail forcé et des conditions de travail dangereuses
  • Risque d'atteinte à la réputation
  • Risques juridiques
  • Mettre en place la diligence raisonnable et la certification de la chaîne d'approvisionnement
  • Changement dans les sources d'approvisionnement
Augmentation de la pollution, des allergènes et des pathogènes

Droit à la santé:

  • Décès causés par la maladie, les allergies, l'asthme et la chaleur
  • Perturbations et disponibilité de la main-d'œuvre
  • Évaluer et réduire les contributions aux facteurs responsables des maladies (p. ex., la pollution de l'air)

Pour un examen en profondeur de la pertinence des incidences des changements climatiques sur les êtres humains et les droits de l'homme pour les investisseurs institutionnels, consultez le document de KPMG intitulé « Human Rights and Climate Change: A Guide for Institutional Investors ».

Assumer la responsabilité et agir

Les investisseurs peuvent prendre des mesures importantes pour limiter davantage les incidences des changements climatiques et soutenir l'atténuation des répercussions actuelles par le biais des sociétés dans lesquelles ils investissent.

Que peuvent et devraient faire les investisseurs institutionnels?

  • S'engager à respecter des cibles de réduction des émissions fondées sur la science pour diminuer les répercussions actuelles et futures.
  • Identifier les occasions de réduire les émissions grâce à des investissements propres.
  • Élaborer de solides pratiques de gestion et d'évaluation des droits de l'homme.
    Intégrer les droits de l'homme aux scénarios de changements climatiques, aux évaluations des risques, aux cadres de répartition de l'actif et aux décisions d'investissement en tenant compte des risques systémiques et des risques au niveau opérationnel.
  • Mettre en place des pratiques de gestion rigoureuses pour s'assurer que les sociétés dans lesquelles ils investissent respectent les pratiques et les politiques en matière de climat et de droits de l'homme.
  • Fournir des informations de qualité sur la gestion des risques, des incidences et des occasions liés au climat, notamment ceux qui touchent aux droits de l'homme.

1 Climate Change Knowledge, 2021.

2 « 58 % des causes recensées relativement au climat ont débouché, d'une façon ou d'une autre, sur des mesures climatiques, par exemple une amélioration des politiques, de nouveaux engagements en matière de changements climatiques ou des investissements visant l'atténuation des changements climatiques. » [Traduction libre]. Source : Climate Change Litigation : The Case For Better Disclosure And Targets, S&P Global Ratings, 6 octobre 2021

Ressources et analyses

Communiquez avec nous

Tenez-vous au courant de sujets qui vous intéressent.

Inscrivez-vous aujourd’hui pour avoir accès à du contenu personnalisé en fonction de vos intérêts.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui

Communiquez avec nous