Le marché canadien du capital de risque a continué de se surpasser au cours du troisième trimestre, et ce, malgré un ralentissement des activités.

Les investissements en capital de risque s'élevaient à 2,62 milliards de dollars américains pour le troisième trimestre, soit le troisième résultat trimestriel le plus élevé enregistré, selon le dernier numéro du rapport Venture Pulse de KPMG Entreprise. Un total de 202 opérations ont été menées à terme durant le troisième trimestre, comparativement à 256 pour le deuxième trimestre, et 274 pour le premier.

Bien que le montant total investi au cours du troisième trimestre soit inférieur au record de 4,6 milliards de dollars américains du trimestre précédent, l'écosystème canadien du capital de risque continue de bénéficier d'investissements importants dans un vaste éventail de secteurs tels que les soins de santé, la biotechnologie, la technologie financière et même les voyages.

Au cours des neuf premiers mois de 2021, les investissements dans le marché canadien du capital de risque se sont élevés à 10,1milliards de dollars, doublant presque le record annuel précédent de 5,4milliards de dollars, établi en 2019.

Les deux dernières années ont été marquées par l'intensité du marché du capital de risque au Canada, signe de la maturation de cet écosystème.

Au cours du troisième trimestre, neuf entreprises ont mobilisé 100 millions de dollars américains ou plus, ce qui porte à 16 le nombre total d'entreprises canadiennes ayant mobilisé au moins ce montant selon le Pitchbook.

Sur la scène mondiale, les investissements en capital de risque continuent d'atteindre de nouveaux sommets. Au cours du troisième trimestre, les entreprises financées par du capital de risque ont mobilisé 171,7 milliards de dollars américains dans le cadre de 8 682 opérations, principalement des opérations au stade tardif. Plusieurs des opérations notables du trimestre concernaient les technologies propres, ce qui illustre l'appétit croissant des investisseurs pour les investissements liés aux facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans le monde entier.

Les investissements en capital de risque devraient continuer à croître au cours du quatrième trimestre, autant au niveau mondial qu'à l'échelle locale. À mesure que les entreprises en démarrage gagneront en maturité, l'importance des opérations devrait augmenter, et les opérations de sorties pourraient être plus nombreuses alors que certaines entreprises envisagent un PAPE ou d'autres occasions de fusion et acquisition.

Pour en savoir plus sur les tendances canadiennes et mondiales en capital de risque, consultez le dernier rapport trimestriel Venture Pulse (en anglais) de KPMG Entreprise.

Communiquez avec nous