Le Parti libéral du Canada formera un gouvernement minoritaire, d'après les résultats des élections fédérales de 2021 tenues le 20 septembre 2021. Même si le Parti libéral a fait de nombreuses promesses pendant la campagne électorale en vue d'instaurer un éventail de nouvelles modifications fiscales qui pourraient avoir des répercussions importantes sur les particuliers et les entreprises au Canada, il est possible qu'à présent, certains de ces engagements soient modifiés avant leur instauration. Plus particulièrement, le gouvernement libéral pourrait devoir faire des compromis selon les priorités d'un autre parti fédéral afin d'obtenir le soutien nécessaire pour que certaines mesures soient adoptées par le Parlement et aient force de loi.

Dans le présent numéro de FlashImpôt Canada, nous résumons le volet fiscal de la plateforme électorale du Parti libéral afin de donner un aperçu des possibles modifications fiscales qui pourraient être mises en place dès la fin de 2021. À des fins de comparaison, nous examinons également les promesses fiscales du Parti conservateur, à titre d'opposition officielle, ainsi que celles du Nouveau Parti démocratique (« NPD ») du Canada et du Bloc québécois, puisque ces partis détiennent potentiellement la balance du pouvoir qui permettra de faire adopter des lois par le nouveau gouvernement minoritaire. Le présent résumé s'appuie sur les promesses fiscales annoncées pendant la campagne électorale de 2021, telles que les ont présentées les partis sur leur site Web, dans les programmes électoraux et dans les communiqués de presse.

Pour en savoir plus, téléchargez ce numéro du bulletin FlashImpôt Canada.