close
Share with your friends

Aussi résilients soient-ils, les gestionnaires d’actifs du Canada n’ont pas été à l’abri des répercussions de la COVID-19. La crise de santé publique est venue bouleverser des pratiques de longue date en matière de relation avec les clients, de prestation de services et de gestion de la main-d’œuvre. Par ailleurs, l’évolution de l’intérêt des investisseurs et les incertitudes économiques ont donné lieu à des stratégies de marché adaptées.

À l’instar de nombreux secteurs, le défi est clair : s’adapter à la nouvelle réalité ou laisser la place à ceux qui le peuvent. Et comme en témoigne le rapport de KPMG sur les risques et occasions dans la gestion d’actifs en 2020, le secteur canadien est prêt à relever le défi. Dans l’ensemble, les gestionnaires d’actifs accélèrent leur transformation numérique pour servir les clients en ligne et adoptent de nouvelles technologies et approches pour gérer des effectifs « hybrides ». En outre, ils réagissent aux pressions exercées sur les frais et au resserrement de la concurrence en réalisant des gains d’efficience et en cherchant à faire croître leurs portefeuilles existants.

Rester compétitif tout en gérant une pandémie mondiale n’est pas une mince affaire. Si on ajoute à cela les risques accrus en matière de cybersécurité, les pressions réglementaires et l’évolution des besoins de la clientèle, il n’est pas étonnant que les entreprises partagent des attentes modérées pour les mois, voire les années à venir. Heureusement, grâce à leur grande résilience et à leur volonté de s’adapter à la nouvelle réalité, les gestionnaires d’actifs canadiens sont bien placés pour surmonter ces défis.

KPMG!
1 Redéfinir les modèles d’affaires et d’exploitation
2 Accélération du numérique et transformation par la technologie
3 Évolution constante des risques et de la réglementation
4 Repenser l’avenir du travail
5 Intégrer les facteurs ESG dans l’approche de placement
6 Cap sur l’est : explorer les occasions d’affaires en Chine

1. Redéfinir les modèles d’affaires et d’exploitation

Ce que cela signifie

La COVID-19 a confirmé la nécessité pour les gestionnaires d’actifs de transformer leurs modèles d’affaires et d’exploitation pour devenir plus résilients, agiles et flexibles dans des conditions difficiles.

Impact sur les gestionnaires d’actifs

  • L’inévitabilité du numérique – un plus grand sentiment d’urgence pour numériser les opérations et les interactions avec les clients.
  • La résilience de la chaîne d’approvisionnement et le contrôle diligent des tiers pourraient être essentiels.
  • Les partenariats, par exemple avec les fintechs, joueront probablement un rôle clé dans l’innovation et les nouvelles voies d’accès au marché.

Éléments à considérer :

  • Évaluation stratégique – quel rôle jouerez-vous dans un marché en contraction et en évolution?
  • Transformation numérique – comment pouvez-vous accélérer la mise en œuvre de solutions numériques et de technologies émergentes?
  • Partenariats – avez-vous cerné des partenaires, des alliances et des fournisseurs pour codévelopper et distribuer des produits et services aux conseillers et aux investisseurs particuliers?

2. Accélération du numérique et transformation par la technologie

Ce que cela signifie

L’industrie a pris plus de temps que bien d’autres secteurs à adopter de nouvelles technologies. La COVID-19 a suscité une prise de conscience.



Impact potentiel sur les gestionnaires d’actifs

  • Un nombre croissant de gestionnaires de fonds se tourneront vers des fournisseurs de technologies et des plateformes qui offrent des processus et des outils évolutifs.
  • Les capacités internes seront rapidement renforcées – avec comme base l’infonuagique.
  • L’automatisation et l’intelligence artificielle prendront de l’ampleur en vue d’améliorer les canaux numériques et l’expérience des investisseurs.

Éléments à considérer :

  • Automatisation intelligente et technologies émergentes – pouvez-vous accélérer l’automatisation à grande échelle et accroître l’utilisation de technologies novatrices?
  • Interactions numériques – comment développerez-vous de nouvelles capacités numériques pour les conseillers en placement et les gestionnaires des relations?
  • Cybersécurité – dans un monde numérique, les cybermenaces risquent de se multiplier. Disposez-vous de protocoles et de protections suffisamment robustes pour le nouvel environnement dans lequel votre entreprise évolue?

3. Évolution constante des risques et de la réglementation

Ce que cela signifie

Les organismes de réglementation veulent encourager la reprise et la croissance, mais en veillant à ce que cela se fasse de manière contrôlée afin de protéger la stabilité financière et de tenir davantage compte des clients.

Impact potentiel sur les gestionnaires d'actifs

  • La résilience opérationnelle passera au rang des priorités – planification de la continuité des activités, cybersécurité, LCBA.
  • Les autorités de réglementation s'attendront à ce que la technologie simplifie les activités des investisseurs et les rende moins coûteuses – mais aussi plus sécuritaires.
  • Les entreprises devront faire passer les intérêts de leurs clients avant les leurs, en mettant fortement l'accent sur l'intendance.

Éléments à considérer :

  • Réévaluer les processus et les contrôles pour assurer la résilience opérationnelle.
  • Améliorer vos scénarios de simulation de crise pour les risques systémiques comme la gestion des liquidités et l'effet de levier.
  • Réfléchir à ce que vous devez faire, et non à votre capacité de le faire – responsabilité individuelle, culture/éthique, gouvernance.

4. Repenser l'avenir du travail

Ce que cela signifie

Dans un environnement plus décentralisé, le besoin de changement se fait sentir à mesure qu'un nouvel avenir du travail se dessine.

Impact potentiel sur les gestionnaires d’actifs

  • Les gestionnaires d'actifs remettront en question comment, quand et où ils exercent leurs activités. Cela pourrait changer l'attitude à l'égard du bureau physique pendant des années.
  • L'espace de bureau sera réévalué; le télétravail à raison de quelques jours par semaine demeurera pratique courante.
  • Bien d'autres facteurs entrent en jeu, tous plus importants les uns que les autres – raison d'être de l'entreprise, impact positif sur la communauté, propositions de valeur convaincantes, communautés connectées, interactions transparentes.

Éléments à considérer :

  • Votre marque a-t-elle une raison d'être au-delà du profit?
  • Offrez-vous une expérience numérique améliorée à votre personnel?
  • Vos cadres de perfectionnement, de gestion du rendement et de récompenses du personnel sont-ils adaptés au futur modèle de travail?

5. Intégrer les facteurs ESG dans l’approche de placement

Ce que cela signifie

Le virage vers le financement durable s'est nettement accéléré. Dans la foulée de la COVID-19, cette tendance ne fera que s'accentuer.

Impact potentiel sur les gestionnaires d'actifs

  • Au cours des trois prochaines années, on s'attend à ce que l'actif sous gestion devienne « durable », alors qu'il ne l'est qu'à 25 % aujourd'hui.
  • Les facteurs ESG s'imposent comme un enjeu stratégique à prendre en compte dans tous les aspects des modèles d'affaires, des opérations et des communications.
  • Il ne s'agit pas seulement de climat et de carbone. Dans un monde interconnecté, les enjeux sociétaux, les autres facteurs environnementaux, l'éthique des affaires, l'égalité, la gouvernance et les valeurs sont tous essentiels.

Éléments à considérer :

  • Votre entreprise aborde-t-elle les aspects et les principes ESG selon une approche stratégique?
  • Vos communications et vos déclarations liées aux facteurs ESG sont-elles étayées par des données et des preuves crédibles?
  • Envisagez de faire appel à des conseillers indépendants pour vous aider à élaborer votre approche et vous fournir une assurance.

6. Cap sur l’est : explorer les occasions d’affaires en Chine

Ce que cela signifie

La Chine est depuis longtemps reconnue comme la plus grande occasion de développement des affaires et de croissance dans le secteur de la gestion d'actifs – et la COVID-19 n'y a rien changé.

Impact potentiel sur les gestionnaires d’actifs

Outre les entraves à l'activité économique qu'impose la COVID-19 partout dans le monde, on s'attend à ce qu'il y ait des occasions pour les gestionnaires de fonds d'étendre leur présence actuelle en Chine ou de pénétrer ce marché pour la première fois.

  • Les développements récents en matière de réglementation sont de bon augure pour les voyages d'affaires en Chine à l'avenir. Notamment :
    • L'assouplissement des restrictions en matière de propriété étrangère (comme la suppression en avril des plafonds de propriété étrangère pour les sociétés de gestion de fonds de particuliers);
    • L'expansion des possibilités d'investissement à l'étranger – y compris le projet de lancement d'un programme de gestion de patrimoine dans la région de la Grande Baie (Wealth Management Connect), qui améliorera le flux transfrontalier de produits d'investissement.
  • Pour les entreprises déjà implantées en Chine continentale, il sera essentiel de faire évoluer leurs modèles d'exploitation actuels vers des modèles cibles cohérents. Pour les autres, un examen attentif de leurs options d'entrée sur le marché chinois sera de mise.
  • Hong Kong (région administrative spéciale) est depuis longtemps perçue comme une porte d'entrée sur le reste de la Chine. Une étude menée par KPMG auprès d'institutions membres de la HKIFA a révélé des perspectives prometteuses pour l'avenir du secteur de la gestion de fonds à Hong Kong, notamment en raison du bassin de talents expérimentés de la ville, de la diversité des produits, du marché libre, du cadre réglementaire solide et de la proximité avec la Chine continentale.

Deux questions cruciales sur la Chine :

  • Avez-vous une stratégie pour la Chine, avec des objectifs et des cibles clairement définis?
  • Quel sera votre modèle d'exploitation pour la Chine?

  • Peu importe la stratégie et le modèle adoptés, il est clair que des investissements considérables sont nécessaires pour pénétrer le marché chinois, respecter la réglementation et les directives locales, mettre en place des infrastructures, bâtir la reconnaissance de la marque, recruter les bons talents et s'adapter à la culture locale. Mais au vu des retombées potentielles, bon nombre (voire la plupart) des gestionnaires d'actifs non chinois réfléchissent longuement à ce qu'il faudra pour réussir à percer ce marché dynamique, volatile et en pleine croissance.

Communiquez avec nous