close
Share with your friends

Alors que la planète lutte contre la COVID-19 et d'autres difficultés socioéconomiques, l'année 2020 ne sera pas oubliée de sitôt. Cette année, les organisations ont été obligées non seulement de chercher des façons de survivre et de prospérer dans la nouvelle réalité, mais il leur a fallu également repenser leurs modèles de distribution et trouver des façons de mesurer et de soutenir leur productivité dans un contexte où le télétravail est devenu chose courante. Cette situation est de plus exacerbée par les répercussions sur la main-d'œuvre et l'influence de l'intelligence artificielle et des technologies numériques.

Les effets durables de la COVID-19, auxquels s'ajoutent la montée de l'intelligence artificielle et d'autres technologies numériques, exigent que nous réinventions l'organisation du travail, ses modes et ses lieux d'exécution. Cette exigence, à son tour, mènera les leaders à faire des choix cruciaux sur le type de milieu de travail tourné vers l'avenir qu'ils souhaiteront mettre en place à un rythme beaucoup plus rapide que ce qu'ils avaient anticipé au départ.

Nous prévoyons que les leaders qui cherchent à instaurer une main-d'œuvre équilibrée adopteront une approche stratégique où la réinvention du travail fait une large place aux moyens numériques. Nous observons déjà des organisations réagir à la nécessité inévitable de se réinventer au moment où l'intelligence artificielle et la technologie, et désormais la COVID-19, ébranlent des structures de travail vieillissantes et bientôt complètement dépassées.

Nul ne peut vraiment prédire ce que nous réserve la « nouvelle réalité » ou le contexte mondial après la COVID-19, ou même le moment où nous parviendrons à la fin de la pandémie, mais les organisations peuvent toutefois décider maintenant (ou dès qu'elles sortiront de la gestion de crise) de planifier divers scénarios potentiels et de se préparer à la nouvelle composition de la main-d'œuvre. L'automatisation fera nul doute partie de ces scénarios.

Dans « Le travail réinventé », nous explorons le dilemme sans égal où nous plonge l'avenir du travail et nous discutons des sujets suivants :

  • La nécessité de réinventer le travail et les effectifs
  • Les principes de base d'une main-d'œuvre dont l'esprit est favorable aux technologies numériques, une perspective innovante qui deviendra un élément vital pour tous ceux qui veulent mettre sur pied des entreprises prospères et durables dont les milieux de travail seront assez souples pour traverser les tempêtes inévitables que leur réserve l'avenir.
  • Les avantages de la transformation de la main-d'œuvre en créant une culture aux buts bien définis où l'apprentissage est à la fois constant et évolutif.
  • Le partage de quelques mises en garde contre les dangers de l'émergence d'une « main-d'œuvre quantifiée » si cette dernière n'est pas appuyée par un cadre éthique appliqué à la réinvention du travail.

Le travail réinventé attire l'attention sur certaines des « balises de navigation » qui parsèment la route du futur et pose les bases de la transformation du travail.

Lire la suite: