close
Share with your friends

Les entreprises privées constituent le principal moteur de l'économie canadienne, contribuant jusqu'à 67 % du PIB national, selon la Banque de développement du Canada. Un rapport de la Family Enterprise Xchange et du Conference Board du Canada publié en 2019 révèle en outre que près de 80 % des entreprises canadiennes sont des entreprises familiales.

Pourtant, la plus grande partie de l'information sur la gouvernance efficace provient de recherches menées auprès de grands émetteurs qui divulguent d'énormes quantités de renseignements. Par conséquent, nous savons très peu de choses sur les pratiques des entreprises privées, familiales ou non, en matière de gouvernance.

« Toutes les décisions peuvent bénéficier de l'apport d'un point de vue extérieur. »

Selon le rapport L'importance vitale d'une solide gouvernance dans l'entreprise privée, publié par le David and Sharon Johnston Centre for Governance (le Johnston Centre) à partir de données fournies par KPMG, il existe autant de modèles de gouvernance que d'entreprises. Nous y mentionnions aussi que toutes les compagnies, qu'elles aient ou non une structure de gouvernance formelle, ont à prendre des décisions. Et bien qu'aucun « modèle unique » ni ensemble de politiques infaillibles ne puisse répondre aux besoins de toutes les entreprises, l'apport d'un point de vue extérieur peut grandement aider le processus décisionnel.

Alors, à quoi ressemble une « bonne gouvernance » dans une entreprise privée?

Nous avons approfondi la question dans le cadre du présent rapport. Des associés de KPMG ont mené des entrevues avec des propriétaires d'entreprises privées de tout le Canada afin de connaître leurs points de vue, leurs préoccupations et leurs stratégies en matière de prise de décisions, de gouvernance et d'autres sujets connexes. Ces entreprises varient en termes de nombre d'années d'existence, de taille, de structure de propriété et de secteurs d'activité, et la majorité (76 %) sont des entreprises familiales.

Nous avions conclu notre précédente étude en posant une série de questions importantes qui ont orienté la poursuite de nos travaux sur la gouvernance des entreprises privées. Dans le présent rapport, nous nous sommes plus précisément penchés sur les deux questions suivantes :

À quoi sert d'avoir une bonne gouvernance?

Quel est l'avantage d'inclure des personnes externes dans la prise de décisions?

Téléchargez le rapport complet pour explorer à fond les différentes approches adoptées par les entreprises privées canadiennes sondées en matière de gouvernance et de processus décisionnel. N'hésitez pas à communiquer avec l'un de nos professionnels pour discuter des conclusions du rapport et de ce que votre entreprise peut y gagner.

Et, quand vous serez prêts à passer à l'action, vous pourrez compter sur nous pour vous épauler.

Réalisons-le.

Communiquez avec nous