close
Share with your friends

On sait que l'industrie automobile dépend fortement de l'incidence des taux d'intérêt et de la volatilité économique qui en découle. L'achat d'une voiture, comme celui d'une maison, est très sensible au coût du capital et il nécessite généralement un financement. Les ventes d'automobiles sont un indicateur des intentions des consommateurs, des dépenses de consommation et de la vigueur de l'économie.

Les ventes des deux premiers mois de 2020 ont été en partie réalisées en 2019, à une époque où personne n'aurait pu prédire l'éclosion de la COVID-19 et tout ce qui s'en suivrait. Heureusement, les constructeurs automobiles, des acteurs de premier plan de l'industrie manufacturière canadienne, ont retenu la leçon apprise lors de la crise financière de 2008. Tout semble indiquer qu'ils sont à l'abri des « mauvais jours », du moins pour l'instant. Une partie de leurs liquidités servira à soutenir la base d'approvisionnement du secteur et atténuera l'incidence de la pandémie.

Prochaines étapes

La nouvelle réalité imposée par la pandémie entraînera des répercussions à long terme pour le secteur automobile et les marchés industriels en général :

  • Les marchés industriels devront réévaluer la pertinence de concentrer la chaîne d'approvisionnement dans des marchés étrangers, en particulier pour les biens critiques comme les produits pharmaceutiques. La pandémie de COVID-19 a mis en évidence la nécessité de pouvoir répondre aux situations d'urgence et de fournir rapidement les biens essentiels. À cet égard, les fabricants de pièces d'automobile joueront un rôle de premier plan en reconsidérant leurs propres stratégies d'approvisionnement tant sur le plan économique que de la sécurité.
  • Les agents pathogènes contagieux peuvent entraîner des coûts faramineux s'ils ne sont pas localisés et maîtrisés, et même causer la mort. Il est temps de porter une attention particulière à la prévention et au traitement des maladies infectieuses et les gouvernements du monde entier devront consacrer des ressources et des capitaux importants pour éviter qu'un tel événement ne se reproduise.
  • Les emprunts des particuliers et des entreprises retrouveront une partie de l'attrait qu'ils ont perdu au cours des dix dernières années. Les entreprises devront structurer leurs bilans de façon à mieux s'armer contre une éventuelle interruption de leurs activités. Quant au consommateur canadien, il doit se faire à l'idée que le mauvais temps peut durer 30 jours et même davantage parfois.

Principaux enjeux

Pour aider les constructeurs automobiles toujours aux prises avec les nombreux défis liés à la pandémie, nous présentons ci-dessous des articles portant sur les principaux enjeux qu'il faudra surveiller à mesure que la situation évolue.

Réaction en chaîne : Le gouvernement fédéral prend des mesures pour aider le secteur manufacturier canadien

Un aperçu de l'incidence initiale de la pandémie de COVID-19 sur l'industrie automobile, du rôle des secteurs de la fabrication et du transport dans l'économie, et de la réaction en chaîne que peut avoir le maintien des liquidités des entreprises sur les fournisseurs et les ventes.

Tous pour un et un pour tous : L'industrie automobile appelle à une réouverture coordonnée de l'économie

À l'heure où l'industrie automobile s'apprêtait à rouvrir ses installations de production, la pression était forte pour que la relance économique se fasse de façon coordonnée. Si les constructeurs automobiles jouent bien leurs cartes, ils deviendront un exemple à suivre pour restaurer l'activité manufacturière de manière sûre et efficace et établir des normes qui serviront de modèle pour l'ensemble du secteur.

Votre grand-mère avait raison : épargner pour les jours plus sombres est une bonne chose

Avec la réouverture de certaines installations de production dans le but de remettre le Canada au travail et de rétablir l'économie aux niveaux de l'avant-COVID-19, il est plus important que jamais de suivre le conseil de nos grands-mères, car le mauvais temps peut durer 30 jours et même davantage parfois.