close
Share with your friends

Les sociétés devraient surveiller l'incidence actuelle et potentielle que pourrait avoir l'épidémie de coronavirus sur la présentation de l'information financière, et examiner avec soin les éléments suivants afin de s'assurer que leurs processus de présentation de l'information financière et d'audit sont aussi solides que possible.

Communications périodiques

Les sociétés doivent tenir compte de leurs obligations en matière de communication de l'information en ce qui concerne les risques d'entreprise liés aux répercussions de la COVID-19, dans le contexte des exigences réglementaires locales. La communication de l'information doit être adaptée à chaque situation, et les formulations générales doivent être évitées.

Comptabilité et présentation de l'information, y compris les évènements postérieurs

Les sociétés doivent déterminer si les incertitudes économiques et la volatilité des marchés ont ou auront une incidence sur les conclusions en matière de comptabilité. En outre, les sociétés doivent établir si les évènements qui se sont produits après la date de clôture, mais avant la publication des états financiers pour cette période, requièrent la fourniture d'informations ou encore la comptabilisation d'éléments.

Capacité à obtenir des informations

La capacité d'une société à obtenir et à fournir des états financiers ou des informations financières pourrait être touchée. Les sociétés qui exercent des activités importantes dans des pays touchés pourraient faire face à des retards dans la réception des données financières devant servir à préparer les états financiers consolidés.

Contrôle interne à l'égard de l'information financière

Les sociétés exerçant d'importantes activités à l'échelle mondiale doivent déterminer si le contrôle interne à l'égard de l'information financière (« CIIF ») est touché par les répercussions locales de la COVID-19. Par exemple, de nouveaux contrôles pourraient être mis en place et/ou révisés alors que les sociétés commencent à modifier leurs accès aux systèmes informatiques pour permettre le travail à distance. Les changements importants doivent être communiqués dans le CIIF.

Retards dans le dépôt de rapports, la production de déclarations et les communications, y compris des assemblées générales annuelles

Si une société prévoit que le dépôt de rapports ou la production de déclarations seront retardés en raison de l'épidémie ou à cause de restrictions de voyage, elle doit communiquer avec l'organisme de réglementation local pertinent afin de discuter des modalités. Le défaut de se conformer aux règlements et de déposer un rapport en temps opportun peut entraîner des conséquences, sauf si des accords particuliers ont été conclus avec les organismes de réglementation.

En outre, selon la région, les sociétés peuvent demander une prolongation afin de repousser la date prévue de l'assemblée générale annuelle et doivent tenir les investisseurs au courant de tout changement.

Communiquez avec nous