close
Share with your friends
L’avenir des finances : automatisation extrême

L’avenir des finances : automatisation extrême

L’avenir des finances : automatisation extrême

Les technologies perturbatrices sont le plus important moteur de transformation qui soit dans l'industrie aujourd'hui. En fait, la technologie change si rapidement que des entreprises et organisations telles que Samsung, Ford, et l'OTAN font appel à des auteurs de science-fiction pour qu'ils les aident à imaginer l'avenir et à se pencher sur les possibilités d'innovation.1

En attendant, les capteurs connectés, la collecte de mégadonnées et l'apprentissage machine rassemblés sont au cœur de changements encore jamais vus tant à la maison qu'au travail, où Alexa d'Amazon et Nest de Google sont en train de devenir des objets de tous les jours. De leur côté, les robots évoluent aussi, tant pour ce qui est de la précision que de l'interaction avec les humains, et sont à la base de nouvelles applications telles que la chirurgie à distance et la navigation aérienne autonome.2

Les technologies perturbatrices touchent tous les aspects des affaires, et la finance n'y échappe pas. L'automatisation extrême, soit la convergence des applications en nuage, de la chaîne de blocs, de l'automatisation cognitive, du traitement des langues naturelles, et plus encore, devrait en effet ouvrir la voie à un modèle d'exploitation entièrement nouveau. Grâce à elle, la fonction finances devrait procurer davantage de valeur tout en ayant moins d'effort à fournir, réagir rapidement aux besoins de l'entreprise, et franchir pour de bon le pas entre traitement traditionnel et partenariat stratégique.

Téléchargez le rapport pour en savoir plus.