close
Share with your friends
digital identity

Gestion de l’identité numérique

Gestion de l’identité numérique

Article coécrit par Joleen Young Associée, Activités, Services-conseils – Management KPMG au Canada

Dans l'économie numérique, chaque octet a de la valeur. Pour protéger nos actifs virtuels, nous devons équiper la stratégie numérique du Canada de cybercontrôles capables de maintenir les données des secteurs public et privé à l'abri des cybermenaces mondiales.

Nous ne pouvons pas remettre cette tâche à plus tard. Comme en témoignent les manchettes, il ne manque pas d'acteurs déterminés à faire fi des droits d'auteur, des systèmes de sécurité et des lois sur la confidentialité des données pour se remplir les poches et alimenter leur propre économie numérique. Pour les arrêter, inutile de compter sur une intervention armée; il faut se doter de cybercontrôles qui assurent un équilibre entre la nécessité de protéger les données du gouvernement, des entreprises et des citoyens et le mandat de préserver la fluidité des données et de soutenir le Canada dans sa transformation numérique.

La gestion des identités numériques est essentielle pour l'atteinte de cet équilibre. Il convient donc d'élaborer une stratégie de gestion des identités et des accès des clients pour que chaque citoyen possède une identité numérique unique qui lui donne accès, sur divers canaux, à des comptes d'organisations des secteurs public et privé qui seraient personnalisés selon ses préférences. Chaque identité pourrait être vérifiée, et chaque opération fournirait aux parties autorisées des renseignements complets à des fins de vérification globale. Moyennant les contrôles d'inscription et de vérification de l'identité appropriés, une telle approche par identité numérique simplifierait considérablement l'accès des Canadiens à des services et à des ressources de première importance. Il faudrait cependant que la solution proposée soit conviviale, évolutive et conforme aux pratiques et aux protocoles les plus rigoureux du secteur.

Les données sont la marchandise de l'heure. S'il est vrai que le gouvernement doit veiller à défendre les données canadiennes contre les cyberattaques, il doit aussi s'efforcer de créer un écosystème sûr et décloisonné qui favorise la fluidité des échanges de données. Idéalement, il lui faut commencer par adopter une approche concertée qui permette aux organismes gouvernementaux, aux grandes entreprises et aux citoyens de collaborer à l'élaboration de cyberstratégies pour un avenir numérique harmonieux.