close
Share with your friends
Consommateur

Consommateur

Consommateur

Nous assistons à l'émergence du consommateur branché, une tendance démographique née de l'innovation mobile, des services sur demande et des attentes des technophiles. Les Canadiens mettent plus de temps que leurs pairs à l'échelle mondiale à embrasser cette tendance, mais leur nombre grandissant fera bientôt accroître la demande pour un appui et une assurance plus solides de la part du gouvernement.

On peut se tourner vers l'Asie pour avoir une idée de ce qui nous attend. Dans ce continent, la prolifération des appareils mobiles et des communications en ligne est ahurissante, et les citoyens utilisent des outils connectés dans pratiquement toutes les sphères de leur existence. Ils s'attendent à une infrastructure d'avant-garde, à un accès ininterrompu et à des fournisseurs de services capables de répondre en tout temps à leurs besoins.

Bientôt, les Canadiens auront les mêmes exigences. Les consommateurs d'ici développent un appétit vorace pour les technologies qui améliorent l'expérience réelle et virtuelle. Ils utilisent leur téléphone pour faire des achats en ligne, préparer leur déclaration de revenus, contrôler leurs appareils de domotique ou communiquer avec leurs fournisseurs de services à tout moment. De plus, ils se branchent à des chaînes groupées en ligne pour accéder aux nouvelles, aux médias sociaux, à des divertissements et à du contenu organisé à toute heure du jour.

À mesure que ces habitudes évolueront, les Canadiens seront en droit de s'attendre à ce que la confidentialité et la sécurité de leurs données demeurent prioritaires pour tous les acteurs de leur écosystème numérique. Ils exigeront aussi une structure numérique plus rapide, plus sûre et plus fiable qui sera adaptée à leur mode de vie connecté. Le gouvernement aura bien sûr un rôle crucial à jouer dans ce domaine.

Pourtant, la sécurité et la confidentialité des données ne sont plus garanties. Tous les règlements et les contrôles du monde ne parviendront jamais à contrecarrer les risques rattachés à la cyberréalité. Les incidents sont inévitables, et c'est pourquoi les relations entre le gouvernement et ses clients en ligne seront toujours plutôt précaires.

Il s'agit d'une réalité que de nombreux consommateurs dans le monde ont déjà acceptée. C'est déjà vrai en Asie, et c'est vrai aussi pour bon nombre de néo-Canadiens qui arrivent de pays où vivre branché signifie aussi de renoncer en partie à sa sécurité numérique. Néanmoins, pour encourager l'épanouissement de la société numérique, le gouvernement doit établir et honorer un contrat social avec ses consommateurs numériques : un contrat moderne qui fait en sorte que la valeur des services en ligne dépasse largement les risques courus et qui veille constamment à protéger les consommateurs connectés.