close
Share with your friends

L’attrait du Sud

L’attrait du Sud

S’établir aux États-Unis, le rêve des sociétés de services énergétiques canadiennes

Contenu connexe

États-Unis Pétrole et gaz

​Confrontées à une baisse de l'investissement intérieur et à de faibles perspectives de croissance, les entreprises de services énergétiques de l'Ouest canadien lorgnent les riches bassins de gaz et de pétrole de schiste des États-Unis, mais elles ont intérêt à bien mesurer les risques.

Le marché pétrolier et gazier de notre voisin du Sud est énorme, et il aurait supplanté il y a quelques mois l'Arabie saoudite et la Russie pour devenir le plus grand producteur de pétrole brut au monde. Quand on considère qu'en plus les États-Unis ont avec nous une langue commune, qu'ils sont littéralement aux portes de l'Alberta, on comprend tout l'attrait de ce marché pour les sociétés de services énergétiques du secteur pétrolier et gazier au Canada.

Mais l'apprentissage est rude. Les sociétés de services qui ont réussi aux États-Unis insistent sur le fait que nos voisins sont vraiment un pays étranger, qu'il a des particularités culturelles et façons de faire des affaires qui lui sont propres. Les sociétés de service énergétiques canadiennes ne peuvent se permettre de tenir le marché américain pour acquis et ont intérêt à tirer profit de l'expérience des entreprises qui les ont précédées.

Nous mettons en vedette les dirigeants de trois sociétés de services énergétiques qui ont réussi aux États-Unis. Les leçons qu'ils ont tirées de leur expérience seront utiles à ceux qui souhaiteraient marcher sur leurs traces. Le risque est élevé, mais payant, et on ne doit pas s'engager à l'aveuglette. Pour mettre toutes les chances de son côté et réussir aux États-Unis, il faut tirer profit l'expertise et de l'expérience d'autrui.

Cliquer ci-dessous pour télécharger le texte intégral de l'article.

Communiquez avec nous

 

Vous voulez faire affaire avec KPMG?

 

loading image Appel d’offres